Partagez | 
 

 Un intrus est parmi nous mes amis ★Pantalaimon & Lefkì

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
CITOYEN DE PANEM
avatar
IDENTIFICATION PASS

ϟ 1ERE MOISSON : 03/01/2015
ϟ MESSAGE : 175
ϟ AVATAR : Georgie Henley by Castiells
ϟ MULTICOMPTE : //
ϟ DISTRICT : 9
ϟ AGE : 14
ϟ METIER : élève
ϟ LIFESTYLE : Nauséeuse mais abondante
ϟ MONEY : 4 Tribe, 70 Meetra
ϟ HUNGER GAMES : oui
ϟ RÉBELLION : indécis
ϟ COMPÉTENCES : TAKE CARE
MAY THE ODDS BE IN YOUR FAVOR
MessageSujet: Un intrus est parmi nous mes amis ★Pantalaimon & Lefkì   Sam 21 Mar - 0:32

Pantalaimon & Lefkì


Intrusion chez les Aslaing
Aujourd’hui comme toutes les journées qui se ressemblaient de jour en jour d’ailleurs, la jeune Lefkì avait assisté à deux cours incroyablement fascinant. L’un en intérieur, traitant de la nécessité de chaque district à participer à l’effort nationale en produisant de façon massive ce pour quoi ils étaient spécialisés dans le but d’alimenter le Capitole, ce qui était une tâche très importante et eux-mêmes ainsi que chaque habitant par l’importance de cette action devenaient en quelque sorte important aux yeux du Président Snow et des Capitolins. Lefkì avait ressenti alors un sentiment de fierté à l’égard de son district. Ils n’étaient peut-être pas les plus riches en produisant des bijoux ou du textile de luxe car elle le voyait aux vêtements que portaient certains de ses camarades tandis qu’elle, avait toujours de jolies robes bien repassées et surtout en bonnes état mais ce dont son district fabriquait était nécessaire à la vie quotidienne des Capitolins. Sans cela, ils seraient crasseux comme la plupart des ouvriers ici par exemple et manquerait de beaucoup de produits utiles. Il y en avait tant qu’ils devaient utiliser et qui avant d’être ce qu’ils étaient aujourd’hui avaient dû passer par des transformations différentes. Et l’autre, un peu plus décontractant, proposait aux élèves de visiter une des usines productrice de savons et autres produits d’hygiène. La gamine, alors âgée de 8 ans, avait été toute émerveillée devant toutes ces savonnettes colorées aux senteurs  et formes multiples. Elle n’avait cessé d’humer l’air pendant toute la visite. A coup sûr, c’était un des seuls endroits du district où il était bon de respirer l’air ambiant.

Toute contente de sa journée, la voilà qui trottinait en direction de sa maison. Cette dernière se trouvait assez loin de l’hôtel de ville, à la lisière de la forêt. D’habitude, on venait la chercher en automobile mais aujourd’hui elle avait demandé à ce que cela ne soit pas le cas car elle voulait faire le chemin du retour avec ses copines de classe. D’ailleurs son paternel se déplaçait en auto pour éviter de faire trop de chemin à pied pour se rendre à son lieu de travail situé au centre de la ville. Il était normal que le Maire de la ville ne se fatigue le moins possible pour exercer ses fonctions dans les meilleures conditions. Saluant une dernière fois ses copines qui arrivaient chez elle tandis qu’elle devait continuer plus loin, les quartiers ouvriers étant cloisonnés autour du centre-ville, elle finit par arriver chez elle. Comme une fille bien éduquée, elle se déchaussa à l’entrée, rangea ses chaussures dans le petit meuble prévu à cet effet, accrocha son petit manteau de velours sur le porte-manteau et embrassa ses parents. Son 2nd frère était apparemment sorti et le 1er ne vivait de toute façon plus à la maison familiale. Après cela, elle s’empressa de monter à l’étage déposer son cartable dans sa chambre puis monta dans la mansarde où elle aimait s’y réfugier pour lire et faire diverses autres choses. Il est vrai que l’enfant avait déjà une chambre pour elle toute seule, ce qui était plus que ce pouvait avoir aucun autre enfant du district mais elle ne se contentait pas de cette seule pièce. La mansarde était un endroit où elle s’y sentait bien, l’odeur du vieux, du bois, la fenêtre qui donne sur le toit qui lui donnait l’occasion d’observer les quelques rares étoiles pouvant apparaître à Panem. Hey !? La fenêtre était ouverte. Rien de bien méchant puisque sa mère avait l’habitude de l’ouvrir pour aérer la pièce mais la petite chaise qui se trouvait toujours sous la fenêtre était renversée et quelque chose de rouge se trouvait sur le sol !? Quelques gouttes tout au plus. Qu’est-ce que c’était que ça ? De la peinture ? Une drôle de peinture alors. Et puis QUI peindrait dans SON univers ? Si elle attrapait la personne ça allait barder rouge. Déterminée à trouver le fauteur de trouble, elle s’agenouilla à quatre pattes et suivi malgré elle les petites traces rouges sang qui s’arrêtèrent sous le lit. La petite fille s’y glissa doucement et s’arrêta net lorsqu’elle tomba nez à nez avec un jeune homme qu’elle ne connaissait pas. La petite Lefkì eut à peine le temps de pousser un petit cri d’alerte qu’il l’avait déjà bâillonné avec sa main…




_________________

I have to choose my way...

Présentation Fiche de lien
Code by Beylin
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
CITOYEN DE PANEM
IDENTIFICATION PASS

ϟ 1ERE MOISSON : 03/12/2014
ϟ MESSAGE : 151
ϟ AVATAR : matt smith.
ϟ MULTICOMPTE : aucun.
ϟ DISTRICT : d.3. (jadis) capitole.
ϟ AGE : vingt sept ans.
ϟ METIER : muet.
ϟ LIFESTYLE : oui, c'est difficile.
ϟ MONEY : 140 Meetra et 4 Tribe
ϟ HUNGER GAMES : oui
ϟ RÉBELLION : pour
ϟ COMPÉTENCES : TAKE CARE
MAY THE ODDS BE IN YOUR FAVOR
MessageSujet: Re: Un intrus est parmi nous mes amis ★Pantalaimon & Lefkì   Dim 22 Mar - 23:36

INTRUSION, CACHETTE


Lefkì & Pantalaimon
imagine dragons - shots

La mission aurait du être simple aujourd'hui. Donner de la nourriture aux plus démunies. Donner des équipements aussi... Arriver puis repartir. Nous ne faisions rien comparé aux autres rebelles plus mûrs qui devaient, par moment, créer des saccage voir même s'attaquer directement aux pacificateurs. Mais ma bande et moi n'étions qu'une bande de jeune tout juste sortie de l'adolescence, à peine entraîné à se battre. Avec nous, un autre rebelle surveillait notre moindre faits et gestes pour s'assurer que notre but finirait par être accompli. Mais c'était plus fort que nous... Le plus puéril du groupe s'est fait remarqué. Les soldats nous ont vu et ont su que l'on appartenait pas au District. On a dû courir et fuir tandis qu'ils nous traquaient comme des lapins, arme aux poings. Des tirs ont commencés à fuser. Un puis deux sont tombés  comme des dominos avant que je me prenne une balle à mon tour. La panique nous a tous saisit peu à peu et on s'est séparé, songeant seulement à sauver nos vies, aucunement à terminer notre mission déjà qu'elle se trouvait être bien accomplie...

Notre seul moyen de secours était à présent de nous cacher juste le temps que les Pacificateurs nous oublie, en sachant qu'ils feront certainement leur maximum pour nous trouver, soit boucler toute les sorties possibles du District neuf. Et pour cela, je m'étais réfugié chez le maire de la ville. Passant par la fenêtre du toit et aller se cacher sous le lit pour finalement attendre patiemment que les choses passent tranquillement... Bien que j'étais plutôt inquiet pour ma blessure formé, proche de mes côtes. J'avais essayé d'arranger la chose en arrachant un bout de tissus et de la placer sur la plaie comme un bandage improvisé, mais en vain. Je gémissais, me plaignant à chaque mouvement, à chaque geste. Puis je quittais ma cachette quelques instants avant de jeter un coup d'oeil par la fenêtre et surveiller les évènements pour revenir vers mon terrier. Recroquevillé sur moi-même, je me posais alors d'innombrable questions, me rendant de plus en plus compte de la situation inquiétante dans laquelle je me trouvais...

Les Pacificateurs auraient pu m'abattre... Des amis étaient morts... Si ça se trouve, j'allais devenir muet et jouer les soubrettes chez le Président ! Je grimaçais à cette idée. Il ne fallait absolument pas que je perde espoir. Il fallait que je continue à me raccrocher à la vie. Me cramponner à elle comme à une bouée et continuer d'espérer. Toujours. Mes les choses ne cessèrent de se gâter et bientôt, j'entendis des pas monter quatre par quatre les escaliers. Je tremblais mais j'ai bien faillis pousser un soupir de soulagement lorsque je vis ces petits pieds parcourir la pièce. Ce n'était pas l'ennemi, juste une petite gamine... La fille du maire donc...

Pourtant, lorsqu'elle s'abaissa et me vit, elle eut bien faillit expulser le cri le plus strident du monde et ça, je ne pouvais pas me permettre de laisser passer un son aussi alarmant que celui-là alors que la fenêtre se trouvait toujours aussi ouverte. Bloquant ma main contre sa bouche sans gêne et peut être avec brutalité dans mon geste, je l'arrêtais net dans ses intentions. Par la même occasion, j'en profitais pour sortir de mon trou et la tenir fermement afin de s'assurer qu'elle ne filerait pas entre les pattes et irait interpeller tout haut, tout fort les Pacificateurs qui m'enchaîneraient illico presto. « Non, non, non, non... Écoute. Je ne te veux aucun mal, okay ? Par contre, il y a certaine personne qui n'hésiterait pas à me tuer pour ce que... Je fais... » Je me sentais gêné d'être aussi directe pour ainsi lui faire comprendre la situation. A cette âge, on devrait encore se baigner dans ce monde de féérie et de magie que l'on imagine à notre manière et aucunement savoir que les gens meurent... Surtout aussi facilement qu'une frêle petite flamme... Le pire, c'est qu'elle allait bientôt découvrir la cruauté des Jeux. « Promets-moi que tu ne tenteras rien contre moi et je te libère, d'accord ? ... Fais "oui" de la tête pour me le promettre... » Je devais passer pour un parano terrible... Et c'était le cas en quelque sorte. Ma vie était en péril actuellement. N'importe qui pouvait me balancer et elle semblait être la première à se porter volontaire. Je voulais m'excuser pour ce que j'allais dire ensuite... Mais il le fallait pour s'assurer au moins qu'elle me dirait la vérité ou qu'elle n'essayerait pas de me balancer vicieusement... « Tu n'irais pas me dénoncer, n'est-ce pas ? Alors que je me trouve chez toi et chez tes parents... Vous pourriez tous être accusé de complicité... »

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
CITOYEN DE PANEM
avatar
IDENTIFICATION PASS

ϟ 1ERE MOISSON : 03/01/2015
ϟ MESSAGE : 175
ϟ AVATAR : Georgie Henley by Castiells
ϟ MULTICOMPTE : //
ϟ DISTRICT : 9
ϟ AGE : 14
ϟ METIER : élève
ϟ LIFESTYLE : Nauséeuse mais abondante
ϟ MONEY : 4 Tribe, 70 Meetra
ϟ HUNGER GAMES : oui
ϟ RÉBELLION : indécis
ϟ COMPÉTENCES : TAKE CARE
MAY THE ODDS BE IN YOUR FAVOR
MessageSujet: Re: Un intrus est parmi nous mes amis ★Pantalaimon & Lefkì   Dim 29 Mar - 1:08

Pantalaimon & Lefkì


Intrusion chez les Aslaing

« Non, non, non, non... Écoute. Je ne te veux aucun mal, okay ? Par contre, il y a certaine personne qui n'hésiterait pas à me tuer pour ce que... Je fais... »

Les yeux de la gamine s’écarquillèrent. Cet étranger était-il venu pour la tuer, elle et sa famille ? Non, il venait de dire qu’il ne lui voulait aucun mal. Pouvait-elle lui faire confiance ? Elle se demandait pourquoi on en voudrait à la vie de ce jeune homme et ce qu’il faisait du coup pour que quelqu’un ait l’envie de le faire mourir. Etait-il un terroriste ? Pourquoi venir dans sa maison à elle ? Il aurait pu se trouver une autre cachette quand même. Il avait sali le sol. C’est elle qui allait se faire gronder lorsque sa mère monterait à l’étage et verrait les traces de terre et de sang sur le sol et tout cela à cause de lui.

Lekfì tenta de se dégager en poussant un petit gémissement mais sans grande conviction car la force du garçon était telle qu’il lui faisait mal en la maintenant contre son gré. Sa mère ne lui avait pas appris les bonnes manières ? On ne s’en prenait pas aux jeunes demoiselles ainsi pas plus qu’on ne les touchait sans leur permission. Quel petit voyou. Il ne perdait rien pour attendre. Elle n’était peut-être qu’une enfant mais elle n’avait jamais eu l’habitude de se retenir de reprendre des malotrus sur leur éducation qui laissait à désirer. Généralement, les personnes visées le prenaient à la rigolade car ils trouvaient cela amusant qu’une petite enfant s’adresse à eux sur un ton moralisateur mais non pas dénué de douceur.

« Promets-moi que tu ne tenteras rien contre moi et je te libère, d'accord ? ... Fais "oui" de la tête pour me le promettre... »
La jeune fille dû bien se résoudre à être docile car elle savait bien que sinon il ne l’a lacherait pas et elle commençait vraiment à avoir mal sous cette pression masculine. Elle hocha donc la tête lentement pour lui indiquer qu’elle resterait « sage comme une image ».  Mais ce qui suivi, l’inquiéta.

« Tu n'irais pas me dénoncer, n'est-ce pas ? Alors que je me trouve chez toi et chez tes parents... Vous pourriez tous être accusé de complicité... »

Utilisait-il le chantage pour s’assurer qu’elle resterait calme et de son côté ? La petite rouquine tenait beaucoup à sa famille et avait peur qu’il leur arrive quelque chose. Elle ne voulait donc pas leur causer du tort, ce qu’elle manifesta par un petit mouvement de la tête négatif.

« On ne vous a jamais dit que faire du chantage était impoli ? »

Avait-elle fini par lâcher avec une moue boudeuse doublée d’un air méfiant. Puis intriguée par le pansement de fortune du garçon, Lefkì s’approcha et toucha sa blessure. Lorsqu’elle vit la grimace s’afficher sur le visage de l’envahisseur, elle demanda innocemment :

«Est-ce que cela fait mal ? Comment vous êtes-vous fait ça ? »

Il est clair que cela ne devait pas être une blessure commune car il avait l’air d’avoir perdu une quantité de sang bien différente des simples coupures qu’elle se faisait ou des blessures obtenues en tombant sur le pavé. Ce garçon avait vraiment l’air de vivre une vie dangereuse. Ainsi, elle ne put s’empêcher de laisser aller ses pensées en imaginant la vie de son interlocuteur, jonchée d’obstacles et d’aventures…



_________________

I have to choose my way...

Présentation Fiche de lien
Code by Beylin
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
CITOYEN DE PANEM
IDENTIFICATION PASS

ϟ 1ERE MOISSON : 03/12/2014
ϟ MESSAGE : 151
ϟ AVATAR : matt smith.
ϟ MULTICOMPTE : aucun.
ϟ DISTRICT : d.3. (jadis) capitole.
ϟ AGE : vingt sept ans.
ϟ METIER : muet.
ϟ LIFESTYLE : oui, c'est difficile.
ϟ MONEY : 140 Meetra et 4 Tribe
ϟ HUNGER GAMES : oui
ϟ RÉBELLION : pour
ϟ COMPÉTENCES : TAKE CARE
MAY THE ODDS BE IN YOUR FAVOR
MessageSujet: Re: Un intrus est parmi nous mes amis ★Pantalaimon & Lefkì   Lun 4 Mai - 2:19

INTRUSION, CACHETTE


Lefkì & Pantalaimon
imagine dragons - shots

Je ne savais comment m'y prendre avec cette jeune fille. Elle semblait déterminée à en découdre, songeant sans doute que je devais être un méchant dans toute cette histoire... Que la vie réelle pouvait être terriblement déprimante ! La vie d'un super-héros n'est finalement pas la plus facile à vivre, bien au contraire ! Et dire que les simples citoyens étaient également capables de croire que ce sont nous les personnes à abattre dans ce contexte alors que les Pacificateurs menaçaient leur vie chaque jours et les obligeaient à se tuer à la tâche comme de vulgaires esclaves. Tout les rebelles ne sont pas de vaillants individus, certes mais tout de même. Nous nous battions tous pour un même but, celui de retrouver nos droits, celui de retrouver notre liberté. Afin de prouver qu'ils n'avaient pas la permission d'envoyer nos plus jeunes citoyens se battre comme des bêtes dans des arènes et que cela allait tôt ou tard leur retomber dessus... Même si en réalité, je ne savais aucunement ce que les plus hauts placés préparaient pour se venger de leurs actes barbares ! Mais qu'importe...

Je gardais ma concentration sur la petite qui se débattait comme une lionne mais qui ne pouvait faire autrement que de se laisser faire alors que j'étais déterminé à ne pas lâcher prise pour qu'elle n'aille me balancer à personne. Je pris d'ailleurs même la peine de la menacer pour s'assurer à ce qu'elle m'écoute et qu'elle n'emploie point la tromperie pour me duper et aller me rapporter malgré mes bonnes intentions... Elle m'assura alors qu'elle n'allait rien tenter contre moi à l'aide de quelques signes de tête. Je finis donc par la relâcher, légèrement soulagé bien que pas totalement. « On ne vous a jamais dit que faire du chantage était impoli ? » Je rigolais face à sa remarque. Si seulement elle savait... ! Je me frottais la tête avant de lancer... « Désolé, j'ai seulement pris peur... » Au moins, je lui prouvais que je n'avais aucunement pénétré dans leur maison pour leur faire du mal. D'ailleurs, que pouvais-je leur faire, moi ? Je n'avais pas d'arme et je me retrouvais actuellement avec une blessure que j'avais mal soigné... Mauvais dans ce domaine, je ne savais ce que je pouvais faire de plus pour me sauver mais une chose est sûre, je ne pouvais rester éternellement dans cette état là ! La main de la demoiselle venant toucher ma blessure me rappelait d'ailleurs la gravité de la situation, surtout alors qu'elle s'était montrée plutôt délicate lors de son contact !

J'eus alors serré le poing et la mâchoire tout en plissant les yeux provoquant une grimace de souffrance avant de pousser un gémissant pour montrer à tel point la douleur était forte. Le Pacificateur ne s'était pas loupé, il avait tiré en plein dedans et sans éprouver la moindre culpabilité. Sans doute même s'était-il réjouit lorsqu'il m'atteignit de la même manière qu'un chasseur après avoir tiré sur sa proie. Je remarquais d'autre part que je n'arrivais plus à me lever ayant la sensation d'avoir les jambes en coton. Le moindre geste devenait réellement insupportable. « Ce sont les Pacificateurs... On va dire qu'ils n'aiment pas trop mes activités et c'est bien dommage. Les miens et moi ne cherchons seulement à rendre, aux gens une vie meilleure. » En espérant qu'elle comprenne enfin que je suis un rebelle... Mais en espérant aussi qu'elle n'aille point se précipiter dans la rue pour aller retrouver mes prédateurs. Dans cette position et maintenant que je l'avais relâcher, je ne pouvais plus rien faire pour la retenir.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
CITOYEN DE PANEM
avatar
IDENTIFICATION PASS

ϟ 1ERE MOISSON : 03/01/2015
ϟ MESSAGE : 175
ϟ AVATAR : Georgie Henley by Castiells
ϟ MULTICOMPTE : //
ϟ DISTRICT : 9
ϟ AGE : 14
ϟ METIER : élève
ϟ LIFESTYLE : Nauséeuse mais abondante
ϟ MONEY : 4 Tribe, 70 Meetra
ϟ HUNGER GAMES : oui
ϟ RÉBELLION : indécis
ϟ COMPÉTENCES : TAKE CARE
MAY THE ODDS BE IN YOUR FAVOR
MessageSujet: Re: Un intrus est parmi nous mes amis ★Pantalaimon & Lefkì   Dim 10 Mai - 23:21

Pantalaimon & Lefkì


Intrusion chez les Aslaing

Contre toute attente, la gamine avait réussi à décrocher un semblant de rire de la part de son interlocuteur. Elle ne l’avait pourtant pas fait exprès mais il faut croire que sa manière de réprimander les grandes personnes les amusait. Peut lui importait, elle allait peut-être finir par le faire réfléchir par rapport à son comportement. La réponse n’avait pas tardé à venir puisqu’il s’était quand même excusé montrant ainsi que son intervention n’avait pas été vaine et cela elle en était plus que ravie et jubilait presque en son for intérieur.

Attendez une seconde ! L’envahisseur s’excusait parce qu’il avait pris peur ? Peur d’une simple enfant ? Mais que pouvait faire la jeune Lefkì pour incarner une telle menace ? Elle n’avait jamais vraiment compris toute cette effervescence qu’il y avait en ce moment dans le district et lorsqu’elle demandait des explications, ses parents lui disaient qu’elle était trop jeune pour comprendre et qu’elle ne devait pas s’inquiéter de tout ça, les grandes personnes se chargeraient de tout cela. Même si elle avait déjà surpris ses frères parler de ces choses, des personnes venant du district et d’ailleurs qui se rassemblaient pour lutter contre une menace, tout cela n’était pas très clair dans sa tête. Et puis zut, pourquoi on l’a traitait toujours comme une gamine ? Elle aussi, elle pouvait comprendre si on daignait lui expliquer. C’était si compliqué que cela ?

En y réfléchissant, le jeune garçon devant lui n’avait rien de très dangereux même s’il se donnait des airs de caïd, qui plus est, il était même presque inoffensif puisqu’il était actuellement blessé. La preuve, la jeune fille l’avait devant les yeux car à peine avait-elle posé sa main sur sa blessure pour jauger de sa gravité, celui-ci n’avait pu s’empêcher d’exprimer sa douleur en se raidissant et tordant ses traits de douleur. Tentant de se lever, elle avait même dû l’inciter à se rassoir en lui tirant sur sa chemise car il n’avait vraiment pas l’air en état de marcher.

« Ce sont les pacificateurs... On va dire qu'ils n'aiment pas trop mes activités et c'est bien dommage. Les miens et moi ne cherchons seulement à rendre, aux gens une vie meilleure. »

Les pacificateurs… il parlait des gentils messieurs en blanc qui protégeaient les habitants dans le district ? Les choses commencèrent à faire tilt dans la tête de la gamine. Cet individu faisait sûrement partie de ces groupes dont parlaient ses frères et d’après lui, lui et les siens luttaient pour améliorer les conditions de vie des citoyens. Personnellement, Lefkì n’avait jamais vraiment souffert des conditions dans le D9 à part cette affreuse odeur et cette horrible poussière qui régnaient dans le district et qui la dérangeait. Elle avait une grande maison, plein de jouets, à boire et à manger à sa faim et de jolies robes que son père lui ramenait parfois du Capitole lors des réunions mensuelles des maires de chaque district en plus des confiseries et desserts crémés. Elle n’avait pas franchement à se plaindre mais lorsqu’elle regardait les autres enfants, c’était une toute autre histoire…

« Vous ne devriez pas bouger Monsieur car votre blessure peut s’infecter.
Qu’avez-vous fait de si mal pour que les Messieurs en blanc vous écorchent ainsi ? »

Un bruit se fit entendre dans l’escalier, le maire et père de la jeune fille semblait vouloir monter à l’étage tout en lui demandant si tout allait bien. Il avait sûrement dû entendre un bruit sourd lorsque l’estropié avait tenté de se lever et s’était presque affalé aussitôt, ses jambes se dérobant sous son poids. La petite fille fit signe de se taire à son nouveau compagnon de fortune en posant son index sur sa petite bouche rosée « Chuuuut ».

« Tout va bien Papa ! J’ai juste fait tomber ma maison de poupée ! »

Son père n’insista pas et la prévint qu’ils allaient bientôt passer à table donc qu’elle devait ranger ses affaires avant de descendre.  La jeune écolière affirma qu’elle allait le faire puis jeta un rapide coup d’œil dans la pièce afin de réfléchir aux matériaux qu’elle aurait besoin pour rattraper le désastre qu’il avait fait en tentant de se soigner seul. L’étranger avait de la chance car Lefkì avait souvent vu sa mère effectuer des soins pour d’autres citoyens et elle avait commencé à lui enseigner quelques petits trucs bon à savoir dans le cas où un jour elle en aurait besoin. Elle devait sûrement penser au jour où sa fille serait en âge d’être moissonnée. Dans tous les cas, cela lui serait peut-être aujourd’hui utile. Elle coupa un morceau de drap propre qui semblait en tout cas plus sain que le linge sale que le blessé avait appliqué sur ses côtes, s’absenta un instant dans la salle de bain pour après avoir positionné un tabouret devant l’armoire à pharmacie, monta dessus et récupéra une ou deux bouteilles d’un liquide transparent et un bandage en coton. Le garçon avait bien dû se résigner à la laisser partir en voyant qu’elle n’avait pas alerté son père lorsqu’elle en avait l’occasion mais surtout parce qu’il semblait diminué après sa lutte acharnée pour immobiliser la gamine quelque temps plus tôt. Elle rapporta ses victuailles et commença son ouvrage sous le regard méfiant du jeune blessé.

« Faites-moi confiance…
Je sais ce que je fais, ma mère est aide-soignante. »



_________________

I have to choose my way...

Présentation Fiche de lien
Code by Beylin
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
CITOYEN DE PANEM
IDENTIFICATION PASS

Contenu sponsorisé
MessageSujet: Re: Un intrus est parmi nous mes amis ★Pantalaimon & Lefkì   
Revenir en haut Aller en bas
 

Un intrus est parmi nous mes amis ★Pantalaimon & Lefkì

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 

 Sujets similaires

-
» Bon retour parmi nous ! [Jaden]
» Du sang neuf, voici Alyra [Validée]
» [Présentation] Bøwell Arroyd [Validée]
» Commentaires fiche Sweetmemory
» 04.01.2012 ~ Christophe Colomb a des descendants parmi nous.
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Daughter of Fire :: SOUS SURVEILLANCE :: district neuf :: habitations-
Sauter vers: