Partagez | 
 

 GAME START - sujet commun fugitifs [SAISON 1]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
CITOYEN DE PANEM
avatar
IDENTIFICATION PASS

ϟ 1ERE MOISSON : 22/09/2012
ϟ MESSAGE : 286
ϟ AVATAR : Jamie Dornan
ϟ MULTICOMPTE : Rowan, Asher/Hadès
ϟ DISTRICT : 13
ϟ AGE : 34 ans, âge estimatif, personne ne détient d'information au sujet de sa date de naissance précise.
ϟ METIER : Général des armées, leader des troupes rebelles dans le District 13 mais aussi dans les autres Districts. Daniel n'est pas un commandant passif, il s'est chargé de plusieurs grandes missions d'infiltration ses dix dernières années. Il est à l'origine de l'opération dans le D.5 ainsi que du sauvetage des Prisonniers de la Fête du Printemps.
ϟ LIFESTYLE : Daniel comme beaucoup dans le District 13 ne vit pas dans l'opulence. Ils vivent tous une vie de communauté, rationnée, organisée, collective. Chacun est au service du District et chaque journée est consacrée à travailler pour le bien commun.
ϟ HUNGER GAMES : non
ϟ RÉBELLION : pour
ϟ COMPÉTENCES : LEADER
ADMINISTRATEUR DE DAUGHTER OF FIRE
MessageSujet: GAME START - sujet commun fugitifs [SAISON 1]   Dim 21 Oct - 18:34


DISTRICT 13 - SOUS SOL
"Ils sont à l'infirmerie." La voix basse et rauque de Daniel avait troublé le silence ouaté du couloir menant au centre de soin du District. Encore vêtu de sa combinaison d'assaut il portait sur son visage les traces du sauvetage des prétendus rebelle de la Spring Celebration, mélange de terre et de suie. Il hocha très légèrement la tête tandis qu'il rapprochait de son oreille le microphone du système portatif de communication militaire qu'il était le seul à posséder et qui lui permettait de garder le contact avec leur chef, Lévi. "Il en sera fait selon vos ordres." D'une légère pression sur l'appareil qui encerclait son oreille il mit fin à la conversation et se dirigea d'un pas martial vers l'entrée de l'infirmerie. "Sont-ils réveillés ?" Demanda t-il au médecin qui se tenait au-dessus du lit de Kenneth Dash. Celui-ci tourna son visage fatigué vers le général du Treize et soupira. "Était-il nécessaire de les anesthésiés le temps du voyage ?" Daniel se renfrogna peu habitué à voir ses ordres discutés. "Nous devions prendre des précautions avant de leur ôter leur mouchard et les fouiller. J'ai pris la décision qui s'imposait. De plus certains étaient un peu remuant." Il désigna Bonnie Basley du doigt. "Quand seront-ils réveillés ?" Le médecin le lorgna par-dessus ses lunettes a demi-lune avant de lui répondre. "Bientôt. Mr Targetham tout comme Mr Dash. Les os voir l'intégralité du membre ont été remplacé pour l'un. Allez y doucement. Quant à Mlle Everglade ... Elle semblait en excellente condition physique moins épuisée que les autres." Daniel hocha la tête et se tourna vers l'un de ses hommes qui était entrée dans l'infirmerie, il le remercia d'un mouvement de la tête pour l'uniforme de général, une tenue militaire noire simple mais dont les épaulettes étaient ceintes de ses galons de général ainsi que de l’emblème du District 13, le Gai Moqueur. Il s'assit dans un coin de la pièce, gardant à l'œil chacun de ses "rebelles" tout récemment sauvés d'un triste sort. L'un après l'autre ils émergèrent progressivement ce ne fut qu'une fois qu'ils furent tous réveillés qu'il émergea de l'ombre, charismatique et fascinant. "Bienvenue dans le District 13. Maintenant vous allez m'expliquez comment l'un d'entre vous a cru qu'il était de taille face à Snow et à Panem." Car si Lévi leur faisait confiance, Daniel était encore de les croire.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
CITOYEN DE PANEM
avatar
IDENTIFICATION PASS

ϟ 1ERE MOISSON : 26/02/2012
ϟ MESSAGE : 1155
ϟ AVATAR : Liam Hemsworth
ϟ DISTRICT : Originaire du 4, il est est actuellement un fugitif dans le 13.
ϟ AGE : 25 ans. Il a gagné la 64ème édition des jeux à 14 ans.
ϟ METIER : Il est assigné à l'intendance dans le 13, en cuisine.
ϟ LIFESTYLE : Le niveau de vie est correct et surtout équitable à chaque habitant, merci le 13. Mais sachant qu'il est un vainqueur et qu'il est originaire d'un district assez riche, il n'a jamais eu à se plaindre.
ϟ HUNGER GAMES : non
ϟ RÉBELLION : pour
ϟ COMPÉTENCES : SURVIVOR
MODÉRATEUR DE DAUGHTER OF FIRE
MessageSujet: Re: GAME START - sujet commun fugitifs [SAISON 1]   Ven 26 Oct - 11:15
Ma tête bourdonnait. J’avais du mal à suivre ce qu’il m’arrivait. Tout ce que je savais était que mon épaule ne me lançait plus. Kenneth avait fini par la remettre en place, et la douleur avait petit à petit disparu. Et puis il y avait eu les chiens. Ces chiens qui, à n’en pas douter, étaient issus de mutations génétiques largement travaillées par le Capitole. Croisées avec des sangliers, même si leur expression me rappelait également les rictus des hyènes. Bref, une horreur. Si un hovercraft sorti de nulle part ne nous avait pas aidés à sortir de cet enfer, nous y serions restés à coup sûr, dévorés par ces choses. Et puis plus rien. J’avais eu l’impression de flotter tout comme je me sentais devenir lourd à cause de l’anesthésie évidente qu’on nous avait administrée dans l’hovercraft. C’est là que j’ai commencé à ressentir que j’étais ailleurs. Comme si je suivais tout de ce qu’il se passait sans rien voir ni entendre. J’avais la sensation d’être là mais je ne pouvais rien faire. Ce qui est normal dans un cas pareil, bien sûr. Mais c’était étrange. Et puis lentement, j’émergeai. Très lentement, même. Tout d’abord, je me rendis compte que je ne sentais pas de vent sur moi. J’étais donc dans une pièce, ou tout du moins à l’intérieur de je ne savais quel bâtiment. Petit à petit, j’entendis des voix. Pas très fortes, d’abord, et irrégulières. Je ne comprenais pas vraiment ce qu’elles disaient mais je parvenais à intercepter des mots de temps à autres, sans pour autant mettre un sens sur leurs phrases.

Et puis finalement, je finis par ouvrir les yeux. Pas d’un coup, certes, mais heureusement la lumière n’était pas très forte dans l’endroit, et j’eus tout le loisir de m’y habituer. Je ne bougeai pas pour autant, pas certain de savoir si je devais me réjouir ou avoir peur de me trouver ici. Comme je ne savais pas où était ce « ici », de toute façon. Et puis j’entendis mon nom. Les yeux à moitié ouverts, je fis mine de ne pas réagir. Il semblait s’agir de soins, apparemment, et si j’avais bien compris, Ken n’avait plus de souci à se faire. Et finalement, plus de bruit. Quelqu’un sembla s’en aller et je ne fus pas certain d’être à nouveau seul. Je me mis à observer l’endroit, subrepticement. Etant donné le matériel, je devais me trouver dans une espèce de clinique. Je redressai doucement la tête ; personne. Quoi qu’en fait, j’étais entouré de trois autres lits occupés. Kenneth, Suzanna, et Bonnie. Pas encore réveillés, mais je devinais que Ken n’allais pas tarder. Je m’assis en laissant pendre mes jambes vers le sol, et me passai une main dans la nuque ; elle me lançait légèrement, sûrement à cause du voyage – qui m’avait amené je ne savais où – et de mon sommeil à peine réparateur. Le temps que je me questionne, Ken finit par ouvrir les yeux à son tour et se redresser. Pas un mot, un simple échange de regard qui suffisait à comprendre qu’il était aussi désorienté que moi. Et puis Sue et Bonnie finirent par rejoindre le cortège.

C’est à ce moment-là qu’apparu un homme, plutôt imposant, l’expression dure. D’où est-ce qu’il sortait ? Je n’avais vu personne d’autre dans la pièce. « Bienvenue dans le District 13. Maintenant vous allez m'expliquez comment l'un d'entre vous a cru qu'il était de taille face à Snow et à Panem. » Je fis les yeux ronds, étirant mon buste comme si je devais m’imposer face à ce brun cicatrisé. Le District 13 ? C’était une blague ? D’autant s’il nous croyait responsables de l’attentat alors même qu’il nous avait secourus. J’étais perplexe et choqué à la fois. Le D13 était censé être rasé, mort ; inexistant. Il se payait notre tête ? A la vue de la sienne, je devinai que non. Mon dieu. Comment allais-je avertir Siss ? Elle devait déjà se faire un sang d’encre de ne pas me voir revenir de la Célébration du Printemps, enfin… logiquement. Alors si en plus je devais rester ici, je n’osai pas imaginer son état. Mais pour l’heure, je fis face à l’homme en plongeant mon regard dans le sien. Qu’il soit dur ne me faisait aucunement peur. Il m’accusait, et forcément, je n’appréciais pas. « Vous croyez sincèrement qu’on a pu être assez bête pour commettre un truc pareil ? » Nos vies étaient déjà assez lourdes comme ça, si on passait le fait que j’avais gagné les Jeux. Quelqu’un de mon statut faisant une chose comme ça serait tout simplement suicidaire.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
CITOYEN DE PANEM
avatar
IDENTIFICATION PASS

Invité
Invité
MessageSujet: Re: GAME START - sujet commun fugitifs [SAISON 1]   Ven 26 Oct - 18:09

Elle se sentait si bien… elle avait l’impression de flotter, d’être sur un nuage.. plus rien ne comptait. Tout était flou et silencieux et puis lentement, très lentement elle émergea de son sommeil. De cet endroit désert et sombre, mais si réconfortant en dépit des apparences. Ce fut d’abord un brouhaha incompréhensible mêlant des voix indistinctes, puis ces dernières formèrent des mots, puis des phrases… Elle n’écoutait rien de ce qui se disait et s’efforçait de rester dans cette bulle rassurante, mais bientôt ses yeux papillonnèrent et malgré toute la volonté du monde, elle ne put s’empêcher d’ouvrir les yeux. Un éclair blanc l’aveugla, quand bien même ce ne fusse pas si éclairé que cela, et elle referma les yeux par réflexe. Alors ses sens revinrent petit à petit et elle sentit le matelas confortable sous son corps, les draps d’une fraîcheur agréable sous ses doigts crispés et un oreiller pour le moins douillet sous sa tête. Elle était dans un lit et elle émergeait d’un rêve sans queue ni tête, plus les secondes passaient et moins elle ne s’en rappelait, car ses derniers souvenirs refaisaient surface au même instant. Elle se souvint de la forêt, puis d’une course folle.. des chiens à ses talons et … Kenneth. Elle se redressa d’un coup et rouvrit les yeux pour s’apercevoir qu’elle n’était pas du tout dans sa chambre. Car oui elle avait espéré, l’espace d’un instant, que tout n’ait été qu’un cauchemar, mais en voyant ses compagnons à ses côtés, elle se résigna. Elle avait réellement tout perdu, elle ne pourrait plus jamais retourner dans le quatre sans être dénoncée au Capitole… quelle misère, elle qui avait toujours été leur parfaite partisane. Un rire nerveux s’échappa de ses lèvres tandis qu’elle se laissait retomber sur son lit, elle ne ressentait pas l’ombre d’une douleur, ni de fatigue, elle avait juste un petit tournis qui s’estomperait bien vite. Alors elle se rappela de l’Hovercraft qui était apparu dans la forêt, au-dessus d’eux, et d’où en étaient descendues des personnes masquées. Elle, s’était arrêtée au pied d’un arbre et avait été à deux doigts de perdre sa jambe, voire même la vie si la mutation qui fonçait sur elle n’avait pas été abattue. Elle se souvint de l’animal effondré et d’une poigne l’agripper. Avant même qu’elle n’ait le temps de réaliser ce qu’il se passait, elle fut retournée dans cet appareil volant qui l’avait amenée ici. Hors celui-là avait un équipage différent, malheureusement elle n’eut pas le loisir d’en découvrir plus puisque elle ne se souvenait pas du reste. On avait dû lui donner un sédatif ou quelque chose de ce genre, et maintenant qu’elle s’était réveillée dans cet endroit inconnu, elle eut quelques doutes sur qui étaient ses « sauveurs ». Finalement, elle se demanda ce qui était le pire. Si elle était vraiment parmi les « rebelles », alors plus aucun doute qu’on la croirait définitivement traîtresse. De toutes les façons, le Capitole en avait déjà décidé ainsi, elle n’avait été qu’une marionnette… Vraiment, elle ne ressortirait pas indemne de tous ces évènements, et il n’était pas là question de blessures physiques.

Elle perçut du mouvement près d’elle et instinctivement, elle tourna la tête. Nale s’était assit, elle l’avait vu éveillé un peu plus tôt, mais elle n’avait pas vraiment trouvé utile de lui parler. Ni à Kenneth d’ailleurs, ils devaient être dans le même état d’esprit, confus et ignorant où ils se trouvaient. Ce qui était certain, de son point de vue, était qu’ils n’étaient pas au Capitole. A moins qu’on ait voulu les effrayer, les tester, les humilier ? Elle en doutait un peu. Lorsqu’une silhouette apparut, sortant de l’ombre -elle était donc présente depuis le début-, Suzanna se redressa à son tour. Elle n’eut qu’à écouter les deux premiers mots que prononça cet homme pour confirmer ses craintes.. Le district treize n’existait plus depuis longtemps, ce qui voulait dire … que la rébellion existait vraiment et qu’ils avaient leur petite planque. Elle ne trouva aucune autre explication, l’homme paraissait sérieux et elle ne voyait pas pourquoi il mentirait. Il y avait au moins une chose dont elle était -malheureusement- certaine, c’était qu’en dépit de l’opinion qu’elle se faisait d’eux, elle leur était reconnaissante de l’avoir sauvée. Ainsi, elle ne dirait rien et se contenterait de faire ce qu’il fallait. Elle n’avait jamais éprouvé de la haine ou quoique ce soit d’autre envers la rébellion, elle avait juste été contre ce concept qu’elle trouvait absurde et inconscient. Elle ne voulait pas voir une guerre éclater ni que la tragédie que le district treize avait connue ne se reproduise ailleurs.. Puis la voix rauque de l’inconnu la sortit de ses rêveries et elle fut dès lors plus attentive. « Maintenant vous allez m'expliquez comment l'un d'entre vous a cru qu'il était de taille face à Snow et à Panem. » Un coup d’œil à gauche, à droite… et elle revint sur l’homme à la carrure imposante. Ses compagnons -et même Bonnie- avaient l’air perplexe, tout comme elle. Même la rébellion se mettait à les accuser ?! Mais qu’est-ce qu’il se passait, bon sang ! On se jouait d’eux ! Si la rébellion n’était pas responsable, alors qui ?! Le Président aurait risqué lui-même sa vie pour accuser les districts ? Insensé. Mais peut-être vrai. Nale avait répondu ce que Suzanna pensait, ce que tous pensaient même, sûrement. « Il a raison… Un interrogatoire pourrait vous aider, peut-être ? » Sa voix était teintée d’amertume, fatiguée d’entendre des accusations qui n’avaient pas lieu d’être, elle en avait marre de tout ça, elle voulait juste rentrer.
Revenir en haut Aller en bas
CITOYEN DE PANEM
IDENTIFICATION PASS

Contenu sponsorisé
MessageSujet: Re: GAME START - sujet commun fugitifs [SAISON 1]   
Revenir en haut Aller en bas
 

GAME START - sujet commun fugitifs [SAISON 1]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 

 Sujets similaires

-
» Comment se perdre en 1 leçon [Sujet Commun N°1]
» Sujet-commun : Intrigue 1
» 2. Bal masqué - Sujet commun
» SUJET COMMUN // joyeuse Saint-Valentin !
» LE BAL DE LA SAINT-VALENTIN - sujet commun (l'arrivée des invités)
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Daughter of Fire :: saison un, anciens RP-
Sauter vers: