Partagez | 
 

 Kaelia Rose Carter - I am destined to lose my own wars

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
CITOYEN DE PANEM
avatar
IDENTIFICATION PASS

Invité
Invité
MessageSujet: Kaelia Rose Carter - I am destined to lose my own wars   Jeu 4 Oct - 16:35


KAELIA ROSE CARTER

21 ans ϟ district un ϟ Emma Stone

PRENOM(S) ϟ Kaelia Rose. Kaelia, prénom choisit par mon père. Une consonance douce et surtout très féminine. Il m'a avoué avoir toujours voulu une fille et ce prénom il l'avait en tête depuis sa jeunesse. Rose, je le tiens de ma mère, c'était le prénom de sa petite soeur avant qu'elle ne soit emporté par la maladie ; NOM ϟ Carter, un nom connu dans le district un ou mon père se trouve être l'un des plus grand créateur de bijoux de luxe. Il possède un don et je l'ai toujours envié d'être aussi doué. ; DATE DE NAISSANCE & AGE ϟ Je suis née au mois de Novembre, le 23 exactement, il y 21 ans ; DISTRICT ϟ Je vis dans le district un, je ne sais pas si c'est une chance. Je ne manque de rien, mais nous n'avons pas la vie aussi belle que les autres districts imaginent ; METIER ϟ J'exerce le métier de coiffeuse depuis mes 18 ans. Je dois avouer que ce n'était pas mon grand rêve mais ce n'est pas quelque chose qui me déplaît. Je suis douée dans ce que je fais et c'est ce qui compte. Cela me permet de discuter avec les habitants et c'est un endroit ou les confidences sont nombreuses; SITUATION CIVILE ϟ Je suis célibataire, je n'ai jamais pensé me marier même si ma mère ne cesse de vouloir me présenter à des garçons de riches famille. On pourrait même dire que je suis une handicapée des relations, surtout amoureuse. Je ne sais pas gérer mes sentiments et je préfère les rejeter plutôt que de les assumer ; ALLEGEANCE ϟ Je suis pour la rebellion, j'ai perdu mon frère quand j'avais 7 ans, lors de sa participation aux Hunger Games. Depuis ce jour je ne me suis jamais remise de sa disparition. Je ne vis pas dans le pire district mais je ne cautionne pas toute cette violence gratuite. Le capitole, je voudrais le voir disparaître ; GROUPE ϟ Sacrified Lambs. J'ai encore l'âge d'être choisie pour la moisson, mais je ne m'entraîne pas autant que certains de mon district. Je préfère rester discrète et les laisser se porter volontaire; CREDIT ϟ tumblr


réponds aux questions de César
QUE PENSEZ-VOUS DU CAPITOLE ? ET DEPUIS L'ATTENTAT ? Je pense qu’on nous rentre trop de choses dans le crâne à propos du Capitole. Une véritable propagande depuis notre plus jeune âge. Des tissus de mensonge dans nos manuels de classe, simplement pour nous formater, pour nous faire rentrer dans la norme. Sois gentil et tais toi. Obéis sans poser de question, c’est la vie c’est comme ça, ça ne changera pas. On se fait menacer pour éviter le moindre petit écart. On nous prend pour des idiots et honnêtement, je n’aime pas ça. Ce n’est pas parce que je viens du district un, que je ne me rends pas compte de la misère ou de l’injustice. La ou nous jetons la nourriture, d’autres tueraient pour en avoir ne serait ce qu’une miette. Le Capitole nous traite comme ses jouets, et nous nous laissons faire. Cette vie ne me convient pas, j’ai besoin de beaucoup plus. La liberté.
L’attentat m’a fait sourire, discrètement, derrière mes airs faussement choquée. Pour survivre, il faut mentir. C’est tout ce que le président méritait, mais comme tout insecte, il est difficile à éliminer. Cet attentat n’était pas suffisant, il en aurait fallu beaucoup plus, encore et encore, se battre jusqu’au bout. Vous l’aurez comprit, je ne porte pas le Capitole dans mon cœur, mais je n’en veux pas à leurs habitants, après tout, c’est la vie qu’ils ont toujours connus.
QUEL EST VOTRE AVIS SUR LES JEUX ? Les jeux me dégoûte et me file la nausée. J’en suis malade presque chaque année, je les redoute. Depuis que j’ai vu mon frère se faire massacrer devant ma télé, j’en fais des cauchemars. Nous avons atteint un taux de violence et de torture inimaginable. Des idées toujours pires les unes que les autres. Les Hunger Games ont été crées pour nous rappeler que la rébellion ne mène à rien et que nous avons ce que nous méritons. Je suis terrifiée à l’idée d’être choisie pour y participer bien que dans mon district il arrive souvent que les plus entraînées se portent volontaires. Voir tous ces gens mourir année après années sans pouvoir réagir me fait comprendre notre impuissance.
Je ne comprends pas l’enthousiasme que cela peut créer auprès de certaines personnes, surtout chez les habitants du Capitole. Pourquoi pas eux ?
J’ai carrément la trouille que mes deux petits frères puissent se retrouver en plein milieu de cette horreur. C’est mon devoir de les protéger, de les garder éloigner de cette violence et de leur faire comprendre que les entraînements pour les Hunger Games n’ont absolument rien d’amusant. Je me battrai pour eux, autant qu’il le faudra, mais personne ne m’enlèvera une fois de plus un membre de ma famille.
Je maudis les Hunger Games
RÉCEMMENT, LE CAPITOLE A SUBI UN ATTENTAT LORS DE LA FÊTE DU PRINTEMPS. QU'EN PENSEZ-VOUS ? Je m’en souviens encore comme si c’était hier. La fête, le banquet, les décorations sur la grande place et la musique. Ce jour la, le salon de coiffure était plein, toutes les femmes du district voulaient être belles pour ce jour de fête. Malgré ma passion pour la musique, je n’étais pas aussi enthousiaste et je n’enviais aucunement les gagnants de la loterie. Toute la cérémonie passait sur nos écrans géants, et certains ne voulaient pas en perdre une miette. J’entendais des rumeurs, des insultes venant des jaloux, et d’autres étaient complètement indifférents.
Honnêtement lorsque je ne m’attendais pas à une telle chose. Je pensais que les choses allaient se dérouler comme d’habitue, des tonnes de faux sourires et des remerciements mielleux. Mais non. L’explosion m’a fait sursauter et même lâcher un petit cri de surprise. J’en rêvais, de cet instant, ou enfin quelqu’un oserait s’attaquer au Capitole. J’ai prit un air choquée, et la panique a commencé à s’installer dans tout le district. Certains criaient et d’autres n’osaient même plus bouger. Ce n’était pas une blague c’était bien réel.
Je pense que les invités ont quelque chose à voir avec cet attentat, je l’espère en tout cas. Ce n’est pas en invitant quelques personnes tirées au sort au Capitole, qu’ils nous feront oublier le mal qu’ils nous font chaque année.
C’est un retour de bâton, c’était entièrement mérité et même si je ne peux pas soutenir publiquement cette action, j’en suis fière.
QU'AURAIS REPRESENTE OU REPRESENTERAIS POUR VOUS DE PARTICIPER AUX JEUX ? Les jeux représentent pour moi un véritable cauchemar, capable de me donner des crises d’angoisse. J’ai encore l’âge pour y participer. Si je devais être choisie, j’irai la tête haute, sans jamais laisser paraître mes faiblesses. Je serai forte, et je me battrai jusqu’au bout, pour mon frère disparu, pour ma famille. Je me battrai jusqu’à en mourir. Mais je ne pourrais jamais dire que je n’aurai pas peur, je pense que je serai même terrifiée à l’idée de tuer quelqu’un mais l’instinct de survis réveille des choses méconnaissables en nous, je l’ai bien remarqué lors de la diffusion des jeux précédents.
Le district un, nous sommes des carrières, ou plutôt, nous sommes obligés de l’être, c’est la loi, les coutumes, c’est comme ça. Ce n’est pas une chose qui m’enchante.
Les Jeux représentent tout ce que je déteste et ce serait loin d’être un honneur d’y participer comme peuvent l’affirmer certains.
J’appréhende chaque moisson et surtout les prochaines à venir de peur que l'on emmène encore un de mes frères.
J’aurai aimé que ma famille soit épargnée, mais je suis prête à tout pour les protéger, quitte à me sacrifier dans l’arène. Ce n’est pas un soulagement de dépasser l’âge règlementaire, c’est encore pire. Je me retrouverai impuissante.
QUELS SERAIENT OU A ETE OU AURAIENT ETE VOS ATOUTS DANS L’ARENE ? Si on me j’étais dans l’arène comme un vulgaire animal, je ne me laisserai pas faire. Je suis loin d’être idiote et je pense que mon intelligence serait un atout, mais ce n’est pas toujours bon de trop penser, dans certaines situations il vaut mieux foncer la tête baisser. Je suis habile de mes mains, et pas seulement pour couper les cheveux. C’est certain que je ne m’en sortirai pas en me battant avec une simple paire de ciseaux. Je n’ai jamais aimé les armes, et encore moins les manipuler, mais mon père m’a toujours pousser à m’y intéresser, juste au cas ou. Pas des grosses armes trop lourdes et trop imposantes, non, juste des couteaux, des dagues et tous les objets plus ou moins pointus. Après je dois avouer que je ne suis pas des plus douée au combat du corps à corps, j’ai toujours préféré garder mes distances et aussi prendre les gens par surprise, me faire discrète, me fondre dans le décor jusqu’à disparaître et me faire oublier. Je ne prendrai pas plaisir à tuer quelqu’un, mais si je devais le faire, je le ferai vite pour faire souffrir le moins possible. Je ne baisserai pas les bras. Je possède une force de caractère qui m’est propre et certaine fois, je me surprends moi même. Je m’accroche jusqu’au bout et je me bat pour ne jamais baisser les bras. Je sais que je n’ai pas autant d’atouts ni de force que certains, mais ce n’est pas pour autant que je suis à négliger.
QUEL SERAIT L'OBJET PERSONNEL QUE VOUS EMPORTERIEZ DANS L’ARENE ? Je sais exactement quel serait l’objet personnel que j’emmènerai avec moi. Le bracelet de mon frère, il le portait lui même lors des jeux. C’est mon père qui lui avait fait. Quelque chose de très simple, exactement comme lui, une épaisse bande de métal doré, ornée de quelques pierres semi précieuses et une petite étoile dorée pendante. Quand j’étais petite, je voulais toujours le lui prendre et je ne comprenais pas pourquoi il en avait un aussi jolie et pas moi. C’était l’aîné de notre famille et aujourd’hui c’est à moi de le porter. Je crois que c’est la chose à laquelle je tiens le plus. Ce qui me raccroche à lui, à son souvenirs, à nos moments passés, à nos rires, nos larmes. Ce bracelet me rappelle chaque jour que je dois rester forte, que je ne dois pas abandonner. Alors si je devais me retrouver dans l’arène, c’est la chose que j’emmènerai. Ce simple bijou me permet d’avoir du courage et parfois de sentir sa présence. Il me permet de tenir le coup quand tout va mal. Si je venais à le perdre, je crois que je pourrais en mourir, c’est tout ce qui me reste de lui. Je l’avais récupéré à son poignet lorsque l’on nous avait ramené son corps. Depuis ce jour il fait partie de moi.
QUE PENSEZ-VOUS DE LA SPECIALISATION DE VOTRE DISTRICT, DE VOTRE NIVEAU DE VIE ? Je pense que nous ne sommes pas à plaindre dans notre district, nous n’avons jamais réellement manqué de rien, comparé aux autres, surtout les plus pauvres. Nous produisons des bijoux, des objets de luxe pour qu’ils profitent au gens du Capitole. Je n’aime ce sentiment d’être exploitée. Ce sont de très jolies bijoux, particulièrement ceux de mon père qui ont beaucoup de succès. C’est justement sa notoriété qui nous a permis de vivre dans de si bonnes conditions, d’avoir à manger tous les soirs, d’avoir de l’eau chaude, de ne pas mourir de froid en hiver. En revanche, je pense que cela nous enlève la force de se battre. Avoir tout ce qu’on veut c’est bien, mais le jour ou la roue tourne, personne n’est habitué à manquer de nourriture et c’est ce qui pourrait nous tuer rapidement. Les carrières sont forts, mais n’ont pas cette rage de vivre, ils ne possèdent pas cette lueur dans le regard qui fait bien comprendre que l’on est prêt à tout pour survivre, parce que la vie a toujours été comme ça.
Je ne peux rien demander de plus, je suis conscient de la chance que j’ai d’être née dans le district un. Je ne prend pas les autres de haut, je ne me sens pas supérieure, si j’en suis la c’est grâce à mon père et à son talent.


entrez dans l'arène
ϟ PSEUDO Babybooh
ϟ AGE 21 ans
ϟ COMMENT AS-TU CONNU LE FORUM ? recherche goole XD
ϟ AS-TU LU LA TRILOGIE ? J'en suis au tome 2 et prête à lire le 3
ϟ CODE At the Hunger Games you win or you lose.
ϟ COMMENTAIRES ?Le forum est tout simplement magnifique
Revenir en haut Aller en bas
CITOYEN DE PANEM
avatar
IDENTIFICATION PASS

Invité
Invité
MessageSujet: Re: Kaelia Rose Carter - I am destined to lose my own wars   Jeu 4 Oct - 16:35


Nothing inspires forgiveness quite like revenge


don't get lost into the woods
« Dis, est ce qu’un jour on pourra toucher les étoiles ? »

Allongée sur le sol, aux côtés de mon frère, l’innocence dans mon regard. Tous les soirs après le diner, nous allions nous étendre par terre, les yeux rivés vers le ciel. Je buvais ses paroles, je ne perdais pas un seul de ses mots, il aurait pu me faire croire n’importe quoi. J’écoutais ses histoires qui me passionnaient et il les racontait si bien que je n’arrivais plus à faire la différence entre la réalité et la fiction. Depuis mon plus jeune âge, mon grand frère m’a toujours fasciné. Il était beau, grand, fort. Nous avions dix ans d’écart et je crois que j’étais la personne qu’il aimait le plus dans ce monde. Mon ami, mon confident, mon pilier. Celui qui allaient faire peur aux garçons qui me volaient mon déjeuner, ou qui me bousculaient à la sortie des classes. J’ai toujours pu compter sur lui. La nuit, quand je faisais un cauchemar, il venait vérifier sous mon lit qu’aucun monstre ne s’y cachait et parfois, il me tenait la main jusqu’à ce que je me rendorme. Ce sont des petites choses futiles, mais qui prennent de l’importance sans même qu’on le remarque. A cette époque, je ne pouvais pas m’imaginer vivre sans lui, même une seule seconde. J’étais un vrai petit poussin, je le suivais à la trace, il était obligé de m’emmener avec lui lorsqu’il retrouvait ses amis, et je n’étais pas toujours la bienvenue.

« J’irai t’en décrocher une Kaelia »

J’ai grandit en le prenant comme exemple. Mon père était fier de lui, pourtant, il était incapable de le lui dire. Les relations entre eux étaient quelque peu tendues. J’ai toujours vu mon père comme un homme sensible, mais incapable de mettre des mots sur ses sentiments. Il était plutôt du genre distant et ce n’était pas toujours évident d’interpréter nous même ce qu’il ressentait. Ils ne se disputaient pas, mais ne se parlaient pas non plus, pourtant je voyais bien dans le regard de mon père cette lueur, toute cette fierté d’avoir un fils aussi intelligent et honnête.
Je me souviens, il n’avait que treize ans et maniait les armes comme personne, couteau, sabre, épée. Il savait se battre, sa façon de bouger était impressionnante. Il y avait quelque chose en lui, quelque chose dans son regard qui nous faisait comprendre à quel point il pouvait être dangereux.
Je passais la plupart de mon temps libre assise sur le sol à le regarder s’entraîner sans comprendre pourquoi il se donnait autant de mal. J’étais trop jeune et trop naïve pour penser que mon frère irait se jeter dans la gueule du loup et qu’il n’avait qu’une seule idée en tête. Celle la, il ne l’avait pas partagé avec moi. J’étais tellement fière quand je me promenais à ses côtés dans la rue, je sentais le regard des autres sur lui, le fils prodige. Je n’étais pas dans l’ombre de mon frère, je n’existais même pas. A côté de lui, je ne faisais pas le poids, personne ne le faisait. Il avait un tel charisme que parfois j’en avais des frissons. Il avait cette façon nonchalante d’être si sûre de lui. Parfois c’était agaçant de voir à quel point il savait ce qu’il voulait. Personne ne pouvait lui enlever une idée qui avait commencée à germer dans son esprit. C’était un garçon obstiné et il n’avait que le mot Victoire à la bouche.

« C’est ma seule chance, la seule façon de te rapporter ton étoile »

Je connaissais les jeux, les fameux Hunger Games, mais ma mère faisait en sorte que j’en vois le moins possible. Même si nous faisions partie des carrières, elle ne souhaitait pas voir un de ses enfants se porter volontaire pour ce massacre annuel.
En revanche mon frère les regardait avec beaucoup de concentration, il analysait le moindre détail, c’était une source de conflit permanant à la maison. On ne comprenait pas pourquoi il s’y intéressait à ce point et surtout à quoi pensait-il en les regardant ? C’était seulement dans ces moments la que j’allais me réfugier dans ma chambre pour compter tous les cailloux qui formaient ma collection. Etrange passion. Pourtant, j’étais extrêmement fière de la montrer à mes amis. Dès que je trouvais une jolie pierre dans la rue, je la ramassais et je la rangeais dans une boîte. Je ne sais absolument pas d’où me vient cette idée.
Parfois, le soir, en rentrant de l’école ou des ses entrainement, mon frère m’en apportait quelques unes qu’il avait trouvé sur le chemin, mais jamais il ne s’est moqué de moi et de ma stupide collection.
J’avais presque atteint l’âge de sept ans lorsqu’il a commencé à s’entraîner de plus en plus, je ne le voyais presque plus, et je crois que ça m’a brisé le cœur. J’imaginais même que j’avais fait quelque chose de mal pour qu’il s’éloigne autant de moi après tout ce que nous avions partagés.

« Je vais gagner les Hunger Games. Kaelia, regarde moi. »

La bouche grande ouverte, les membres tremblants, les larmes n’arrivaient même pas à couler tellement le choc était violent. J’étais dans les rangs, et je le voyais s’avancer vers l’estrade, plus déterminé que jamais, comme si rien ne pouvait l’arrêter. Le jour de la moisson, il avait dix sept ans. Je voulais crier, mais aucun son ne sortait de ma gorge.
Je suis volontaire. De tout petits mots avec de si grandes conséquences. Je me suis sentie trahie, et j’ai eu l’impression de perdre une partie de moi. Je lui faisais confiance, et en quelques secondes, mon monde s’effondrait. Il n’a même pas croisé mon regard, il se tenait droit et son regard à transpercer la foule. Un frisson m’a parcouru, dans le corps entier, c’était la première fois que je le voyais comme ça, presque effrayant.
Je ne comprenais pas pourquoi il voulait tant participer à ses jeux atroces, tuer des inconnus aussi innocents les uns que les autres.
Il ne m’avait jamais parlé de cette envie alors que nous partagions tout. Mais dans mon esprit tout se mettait en place, je comprenais la raison de tous ces entrainements, de toute cette souffrance pour devenir plus fort. Mais pourquoi lui ? Pourquoi mon frère et pas celui de quelqu’un d’autre. Ce n’était pas de l’injustice, c’était son choix. L’effet d’une bombe détruisant ma vie.

« Es-tu invisible ou invincible ? »

Je n’ai eu que très peu de temps pour lui dire au revoir, une sensation très amère. Je ne savais pas quoi lui dire, je n’arrivais même pas à lui demander pourquoi. Je l’ai simplement laissé me serrer dans ses bras durant un long moment.
« Je vais gagner, fais moi confiance. Et quand je reviendrais on ira décrocher les étoiles ».
Malgré tout, je ne pouvais pas douter de lui, après tout mon frère était le meilleur, il ne pouvait que gagner. J’ai respiré son odeur, senti la chaleur de son corps musclé contre mon corps frêle de gamine. J’ai déposé un baiser sur sa joue, et j’ai longuement caressé son bracelet doré, touché l’étoile pendante de celui ci pour lui porter chance et les pacificateurs m’ont fait sortir de la salle. Je n’ai pas crié, je n’ai pas pleuré, mais je priais. Je priais pour qu’il nous revienne vite et en bon état.
Mes parents étaient aussi choqués que moi et c’était presque comme si je n’existais plus. J’étais là, mais ils ne me voyaient pas, tout comme moi, ils appréhendaient le début des jeux.
Le premier jour, j’étais assise par terre, les yeux fixés sur l’écran, je l’ai repéré immédiatement, il avait l’air si fort par rapport aux autres. A peine le gong a retentit que la tuerie a débuté. Je ne regardais que d’un seul œil, juste au cas ou. Je l’ai vu prendre une arme et un sac a dos avant de partir en courant loin de tous les autres s’enfonçant dans la forêt. Je me souviens qu’il n’y avait presque rien à manger et surtout que l’eau de la mer était soit beaucoup trop froid, ou beaucoup trop chaude.
Mon frère a tenu le coup en chassant des bêtes horribles que je n’avais jamais vues, il savait se cacher et surtout, il ne se laissait pas surprendre.
Je le regardais tous les jours, dès que je le pouvais, je l’encourageais de toutes mes forces. En revanche mes nuits se passaient toujours aussi mal, j’avas ce drôle de pressentiment et a chaque réveil j’étais terrifié par l’idée que mon frère soit mort. J’en faisais des cauchemars.
Et ce jour tant redouté est arrivé, ils n’étaient plus nombreux, mon frère blessé et fatigué ne l’a pas entendu arriver. J’ai hurlé à m’en briser la voix, mais il n’a rien entendu. La lame l’a transpercé et il s’est effondré. J’ai perdu une partie de moi à cet instant précis, une partie de mon âme.

« L’étoile je l’ai décroché, mais de ton cadavre »

Je suis resté sans bouger devant notre écran, incapable de faire un seul geste, ma mère derrière moi a lâché le verre d’eau qu’elle tenait à la main, et il s’est brisé, comme nos vies. Il est possible de recoller les morceaux, mais les cicatrices ne disparaîtront jamais.
Mon grand frère n’avait pas gagné, il ne reviendrait pas. C’est une chose à laquelle je ne voulais pas croire, je devais sûrement rêver. Mais non, son corps inerte nous est revenu. Je l’ai vu, livide, sa poitrine ne se soulevant plus, les battements de son cœur n’existaient plus. J’ai décroché son bracelet et je l’ai passé autour du mien bien qu’il soit beaucoup trop grand. J’ai longuement fixé la petite étoile qui y était accrochée. J’ai pleuré des nuits entières, refusant de sortir de ma chambre pour me rendre à l’école, ou même pour manger. J’en avais perdu le goût de vivre et je n’avais même pas encore huit ans. Un enfant ne devrait pas souffrir à ce point, mais c’était lui qui avait décidé de se porter volontaire, personne ne l’avait obligé.
Je me suis reprise en main pour soutenir ma mère qui malgré les efforts qu’elle faisait pour ne pas montrer sa peine avait les yeux rouges et gonflés à longueur de journée. Quant à mon père, il n’a pas prononcé un mot pendant plusieurs semaines.
Adriel. Mon frère. A jamais.

« Un jour tu deviendras grande »

Le jour de mes douze ans est vite arrivé, le jour où mon nom pouvait enfin être inscrit pour les jeux pour le grand plaisir du Capitole. La douleur dans notre famille était toujours la mais moins pesante. Durant ces cinq années passées depuis sa mort, ma mère a eu deux autres garçons, et je me suis juré que jamais au grand jamais ils se rendraient dans l’arène de leur plein gré. Ils devraient me passer sur le corps s’ils avaient la même idée qu’Adriel.
J’ai grandis, et notre famille a été épargné par je ne sais quel miracle. J’ai atteint ma majorité et honnêtement fabriquer des bijoux n’était pas la plus folle envie que j’avais. Je ne sais pas comment mais je me suis retrouvée à coiffer le plupart des femmes du district. Je me suis prise au jeu, au final j’ai commencé à apprécier ce travail, j’étais enfin douée pour quelque chose même si ce n’était pas gratifiant.
Je vis ma vie en espérant qu’un jour quelqu’un aurait la force de renverser le Capitole.



Revenir en haut Aller en bas
CITOYEN DE PANEM
avatar
IDENTIFICATION PASS

Invité
Invité
MessageSujet: Re: Kaelia Rose Carter - I am destined to lose my own wars   Jeu 4 Oct - 16:39
Bienvenue sur DOF !
Revenir en haut Aller en bas
CITOYEN DE PANEM
avatar
IDENTIFICATION PASS

ϟ 1ERE MOISSON : 26/02/2012
ϟ MESSAGE : 1155
ϟ AVATAR : Liam Hemsworth
ϟ DISTRICT : Originaire du 4, il est est actuellement un fugitif dans le 13.
ϟ AGE : 25 ans. Il a gagné la 64ème édition des jeux à 14 ans.
ϟ METIER : Il est assigné à l'intendance dans le 13, en cuisine.
ϟ LIFESTYLE : Le niveau de vie est correct et surtout équitable à chaque habitant, merci le 13. Mais sachant qu'il est un vainqueur et qu'il est originaire d'un district assez riche, il n'a jamais eu à se plaindre.
ϟ HUNGER GAMES : non
ϟ RÉBELLION : pour
ϟ COMPÉTENCES : SURVIVOR
MODÉRATEUR DE DAUGHTER OF FIRE
MessageSujet: Re: Kaelia Rose Carter - I am destined to lose my own wars   Jeu 4 Oct - 16:58
Emmaaaaaa
Bienvenue parmi nous ! Bon courage pour ta fiche !

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
CITOYEN DE PANEM
avatar
IDENTIFICATION PASS

ϟ 1ERE MOISSON : 23/08/2012
ϟ MESSAGE : 547
ϟ AVATAR : Sam Worthington (guardianangel)
ϟ MULTICOMPTE : Théodore M. Hymes
ϟ DISTRICT : quatre - réside désormais au Capitole
ϟ AGE : 23
ϟ METIER : Journaliste et Mentor (71èmes HG) - A un talent caché pour le dessin.
ϟ LIFESTYLE : excellentes, un peu trop à son goût d'ailleurs. Mais pour tout dire, il ne crache pas dessus, bien au contraire...
ϟ HUNGER GAMES : oui
ϟ RÉBELLION : contre
ϟ COMPÉTENCES : SURVIVOR
MODÉRATEUR DE DAUGHTER OF FIRE
MessageSujet: Re: Kaelia Rose Carter - I am destined to lose my own wars   Jeu 4 Oct - 17:00
Bienvenue !!!

_________________
Qui parle de vaincre ? Ce qui compte c'est de survivre.
« L'être humain cherche, tout compte fait, davantage à survivre qu'à vivre. Or survivre, c'est exister sans vivre... et c'est déjà mourir. » ►  Frédéric Lenoir.

(c) northern lights.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
CITOYEN DE PANEM
avatar
IDENTIFICATION PASS

ϟ 1ERE MOISSON : 18/02/2012
ϟ MESSAGE : 1384
ϟ AVATAR : Jennifer Lawrence
ϟ MULTICOMPTE : A. Hadès Yaxley / Daniel Brunet
ϟ DISTRICT : District 12 actuellement prisonnière du 11
ϟ AGE : 21 ans
ϟ METIER : en fuite
ϟ LIFESTYLE : Difficiles mais subvient à ses besoins
ϟ HUNGER GAMES : oui
ϟ RÉBELLION : pour
ϟ COMPÉTENCES : HUNTER
ADMINISTRATRICE DE DAUGHTER OF FIRE
MessageSujet: Re: Kaelia Rose Carter - I am destined to lose my own wars   Jeu 4 Oct - 17:01
Bienvenue sur Daughter of Fire et merci de ton inscription. Si tu as la moindre question n'hésites pas le staff est à ta disposition afin d'y répondre Smile

_________________

MY BROTHER DIED FOR US. FOR FREEDOM.
There’s a limit to your love like a waterfall in slow motion like a map with no ocean. There’s a limit to your love your love, your love, your love.  There’s a limit to you care, so carelessly there, is it truth or dare. There’s a limit to your care.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
CITOYEN DE PANEM
avatar
IDENTIFICATION PASS

Invité
Invité
MessageSujet: Re: Kaelia Rose Carter - I am destined to lose my own wars   Jeu 4 Oct - 23:17
bienvenue et bon courage pour finir ta fiche Smile
Revenir en haut Aller en bas
CITOYEN DE PANEM
avatar
IDENTIFICATION PASS

Invité
Invité
MessageSujet: Re: Kaelia Rose Carter - I am destined to lose my own wars   Ven 5 Oct - 9:12
Bienvenue et bonne chance pour ta fiche I love you
Très bon choix d'avatar
Revenir en haut Aller en bas
CITOYEN DE PANEM
avatar
IDENTIFICATION PASS

Invité
Invité
MessageSujet: Re: Kaelia Rose Carter - I am destined to lose my own wars   Ven 5 Oct - 15:00
Bienvenue parmi nous =)
Revenir en haut Aller en bas
CITOYEN DE PANEM
avatar
IDENTIFICATION PASS

Invité
Invité
MessageSujet: Re: Kaelia Rose Carter - I am destined to lose my own wars   Dim 7 Oct - 22:04
Emma est tout simplement adorable. Bienvenue parmi nous, et bon courage pour la rédaction de ta fiche. I love you
Revenir en haut Aller en bas
CITOYEN DE PANEM
avatar
IDENTIFICATION PASS

Invité
Invité
MessageSujet: Re: Kaelia Rose Carter - I am destined to lose my own wars   Dim 7 Oct - 22:10
BIENVENUUUUE et bonne chance pour ta fiche !
Revenir en haut Aller en bas
CITOYEN DE PANEM
avatar
IDENTIFICATION PASS

Invité
Invité
MessageSujet: Re: Kaelia Rose Carter - I am destined to lose my own wars   Dim 7 Oct - 23:14
Merci beaucoup à vous tous =) Je suis très contente d'être ici !
Et je pense que ma fiche est terminée si je n'ai pas fait de bêtises =D
Revenir en haut Aller en bas
CITOYEN DE PANEM
avatar
IDENTIFICATION PASS

ϟ 1ERE MOISSON : 15/04/2012
ϟ MESSAGE : 239
ϟ AVATAR : Theo James
ϟ MULTICOMPTE : Rowan E. Morgenstern
ϟ DISTRICT : District 2
ϟ AGE : 23 ans
ϟ METIER : Mentor (66th HG), entraîneur et auteur (talent)
ϟ LIFESTYLE : Hadès vie désormais dans l’opulence mais il profite très peu de sa fortune personnelle
ϟ HUNGER GAMES : oui
ϟ RÉBELLION : indécis
ϟ COMPÉTENCES : LEADER
ADMINISTRATEUR DE DAUGHTER OF FIRE
MessageSujet: Re: Kaelia Rose Carter - I am destined to lose my own wars   Lun 8 Oct - 9:57

WELCOME, WELCOME


Bienvenue officiellement parmi nous !

Après avoir été validé, n'oublie pas d'aller te recenser dans ces sujets, le registre Population étant obligatoire. I love you Tout comme celui des Tesserae et Carrières, si ton personnage a l'âge pour être éligible à la Moisson. N'hésite surtout pas à passer sur la chatbox, ne serait-ce que pour tisser des liens, comme ici. Sans oublier répertoire de tes sujets rps, et la partie autobiographie (si jamais tu souhaites développer le passé de ton personnage).

Aussi, dès que tu postes un rp ou accomplis une action dans la liste, n'hésite pas à venir réclamer ton argent ici. Une action extrêmement importante pour la suite, car cela te permettra d'obtenir des avantages non négligeables si tu es tribut ou si tu veux sponsoriser l'un des tributs dans l'arène.

N'hésites pas à prendre connaissance des RÉSUMÉS DES ÉPISODES PRÉCÉDENTS (intrigues) qui sont à ta disposition. I love you Ils expliquent toutes les intrigues depuis le début de l'ouverture du forum, et est donc très important puisqu'il s'agit de l'Histoire de Panem DJ.

De plus, la Moisson étant le prochain grand évènement à venir, nous avons mis en place UN SUJET INCONTOURNABLE pour tout membre se sentant prêt à être moissonné et participer aux prochains Hunger Games. I love you

Enfin, une explication du nouveau mode de fonctionnement des districts se trouve ICI.

BON JEU PARMI NOUS !


_________________

Fear doesn't shut you down ; it wakes you up

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
CITOYEN DE PANEM
IDENTIFICATION PASS

Contenu sponsorisé
MessageSujet: Re: Kaelia Rose Carter - I am destined to lose my own wars   
Revenir en haut Aller en bas
 

Kaelia Rose Carter - I am destined to lose my own wars

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 

 Sujets similaires

-
» Isabella Eloïse Carter {OK}
» Oscar et la dame Rose
» La fête de la rose à Chaalis
» Maison de Carter (-18 ans)
» Rose gage d'amour éternelle et des lys gage de tendresse [Viktor]
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Daughter of Fire :: saison un, fiches.-
Sauter vers: