Partagez | 
 

 You've got as much charm as a dead slug, sweetheart [Ambre Galloway]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
CITOYEN DE PANEM
avatar
IDENTIFICATION PASS

Invité
Invité
MessageSujet: You've got as much charm as a dead slug, sweetheart [Ambre Galloway]   Dim 16 Sep - 23:10


Ambre Galloway

16 ans ϟ District Quatre ϟ Spencer Locke

PRENOM(S) ϟ Ambre Alexandra ; NOM ϟ Galloway ; DATE DE NAISSANCE & AGE ϟ 10 Novembre, il y a un peu moins de seize ans ; DISTRICT ϟ District Quatre ; SITUATION CIVILE ϟ Célibataire, deuxième d'une famille de trois enfants, orpheline de mère. ; ALLEGEANCE ϟ Un penchant discret en faveur du Capitole fait peser la balance en la défaveur de l'indépendance des Districts, mais elle n'est cependant pas bornée, elle a juste posé le pour et le contre.. ; GROUPE ϟ Sacrified Lambs


réponds aux questions de César
QUE PENSEZ-VOUS DU CAPITOLE ? ET DEPUIS L'ATTENTAT ?
Le Capitole jouit d'une puissance incroyable, c'est indéniable. Il règne en maître absolu sur les Districts depuis de nombreuses décennies, et sans lui, Panem ne serait pas la nation que nous connaissons. Mais je pense tout de même qu'il a ses limites. Tout le monde a ses limites. Et puis, tous les grands rois sont morts..

QUEL EST VOTRE AVIS SUR LES JEUX ?
Je pense, hum, c'est à dire que ..
Je n'ai jamais perdu un proche aux Hunger Games, l'obligation de les regarder ne m'a jamais dérangée, et je les considère plus comme un divertissement que comme les reliques d'une punition ancestrale. La chance n'arrive qu'aux autres, et pour tous les autres, je suis l'autre, alors, si mon nom est tiré de l'immense boule de verre par la main poudrée d'un Capolien ; si l'on me bouscule dans un train lancé à 300 kilomètres/heure en direction du Capitole, je tâcherais de jouer mon personnage jusqu'au bout, en tâchant vaillament de représenter au mieux mon district, comme l'ont fait les grands vainqueurs du Quatre. Si je dois mourir, je mourrais. Je ne serais plus qu'une actrice dans leur film, rien de plus qu'un pion dans leurs Jeux...


RÉCEMMENT, LE CAPITOLE A SUBI UN ATTENTAT LORS DE LA FÊTE DU PRINTEMPS. QU'EN PENSEZ-VOUS ?
Les reponsables doivent être tués aussi sauvagement qu'a été abattu le Président Snow.
C'est une honte ! Laisser monter le Président sur une estrade sans avoir minutieusement, consciencieusement vérifié qu'il ne risquait rien ! Je suis folle de rage rien qu'à l'idée que cela aie pu être possible. Le nombre de Pacificateurs aurait du être multiplié par des millions pour cette journée ! Et puis, cette loterie .. Quelle idée absurde ! Comment peut-on juger la dangerosité et faire confiance à une personne même le temps d'une journée, simplement en piochant son nom dans une urne ! Dans l'ancien temps, Panem était une démocratie ! Nous choisissions avec soin à qui nous faisions confiance ! Le choix à l'aveugle, c'est toujours dangereux ! J'en veux au Capitole de ne pas avoir été assez prudent, et j'en veux aux habitants des Districts qui étaient à la fête du printemps dans la Capitale ! Je ne suis pas sotte, je sais très bien que certains n'y sont pour rien, mais je reste persuadée que rien de tout cela ne se serait produit si tout le monde été resté bien sagement où ils étaient supposés être.



QU'AURAIS REPRESENTE OU REPRESENTERAIS POUR VOUS DE PARTICIPER AUX JEUX ?
Participer aux Jeux serait pour moi, plus un défi que les restes d'une punition ancestrale. Je me dis que j'aurais de la chance si j'étais moissonnée. Je vivrais une aventure que seules 74 personnes peuvent vous raconter. C'est énorme. J'aurais presque envie de me porter volontaire. Dites que c'est fou, César. Dites-le ! Après tout, tout le monde doit mourir un jour.

QUELS SERAIENT OU A ETE OU AURAIENT ETE VOS ATOUTS DANS L’ARENE ?
Je ne suis pas du genre à me laisser impressionner. J'ai vu mourir ma mère vous savez, et je sais qu'elle est mieux là où elle est à présent. Alors je pourrais sans problème gracier de leur existence pitoyable, les tributs les plus vulnérables. Et je me lierais dans une alliance solide avec les plus forts, qui seront sans doute les tributs de carrière du Un et du Deux. S'ils ne veulent pas de moi, je leur ferais payer. Je suis très prudente César, vous savez. Je ne veux pas prendre de risques,


QUEL SERAIT L'OBJET PERSONNEL QUE VOUS EMPORTERIEZ DANS L’ARENE ?
Hum, probablement un appât ou une araignée en plastique pour jeter sur les tributs et leur déclencher une crise cardiaque. Non, je plaisante. Plus sérieusement, si je devais emporter un seul objet dans l'arène, je prendrais avec moi un de mes plus large filets à cheveux. Je pourrais l'utiliser dans sa fonction initiale, mais aussi pour attraper de petits poissons ou tendre des pièges aux petits animaux nocturnes. Son élasticité pourrait m'être d'une grand aide, mais tout dépend de quoi l'arène sera faite.

QUE PENSEZ-VOUS DE LA SPECIALISATION DE VOTRE DISTRICT, DE VOTRE NIVEAU DE VIE ?
Je n'ai jamais manqué de rien. J'ai toujours eu tout ce dont j'avais besoin, et tout ce dont j'avais envie. La pêche est un domaine qui rapporte pas mal, vous savez. Ce n'est pas parce que les marins portent d'horribles salopettes jaunes en plastique sur des marinières à rayures qu'ils n'ont pas les moyens de se vêtir autrement. Non, au contraire, et heureusement. Sinon, imaginez dans quel état se mettraient les jeunes filles coquettes du District Quatre. J'ai vécu avec beaucoup d'entre-elles, mais elles ne sont jamais parvenues à me contaminer leur intérêt pour les bijoux, strass et paillettes à la Capitolienne. Mon père est le gérant d'une grande société d'équipement de pêche traditionnelle. Son entreprise fabrique des harpons, tisse des filets, modèle des hameçons, répare les cannes. Moi, je vendais des appâts. Il y a plus excitant comme job, mais les vieux pêcheurs à la ligne ont un humour délirant et sont d'une gentillesse presque improbable. Personne ne semble se soucier vraiment des Hunger Games, au district Quatre. Tout le monde doit se dire que si l'un de leur proche est moissonné, un des Carrières que forme notre district prendra sa place sans hésitation. Je n'ai jamais intégré l'école des Carrières, car ma mère me l'a toujours interdit, et lorsqu'elle est morte, il y a cinq ans, j'ai voulu respecter son choix. Et puis, je n'ai pas tout le temps du monde à la boutique, alors disons, que n'importe quoi de pointu peut me constituer un jouet fort intéressant, lorsque vers et petits poissons sont en mouvements, le sang peut couler ...


entrez dans l'arène
ϟ PSEUDO Clow ?
ϟ AGE 15 ans 3/4 Razz
ϟ COMMENT AS-TU CONNU LE FORUM ? Je voulais un RP d'Hunger Games, je cherchais un endroit particulier, avec une atmosphère sombre, quelque chose de complexe et simple à la fois. Et puis j'ai trouvé ce que je cherchais Smile
ϟ AS-TU LU LA TRILOGIE ? Oui
ϟ CODE At the Hunger Games you win or you lose.
ϟ COMMENTAIRES ? Plop, je fais des bulles
Revenir en haut Aller en bas
CITOYEN DE PANEM
avatar
IDENTIFICATION PASS

Invité
Invité
MessageSujet: Re: You've got as much charm as a dead slug, sweetheart [Ambre Galloway]   Dim 16 Sep - 23:11

Et si je me fais mal en te cognant, je te cognerais encore plus fort..


Ambre's sleep, Daughter's lament
La nuit est tombée depuis longtemps sur Panem. Le ciel du District Quatre est parsemé d'une multitude d'étoiles, dont la lumière se reflète sur la mer, les lacs, et les rivières. Une douce brise salée parcourt l'atmosphère, et soulève les rideaux blancs de la chambre d'une jolie blonde endormie. Ses sourcils foncés ne semblent se relâcher seulement quand elle ferme les yeux. Elle est belle, la vendeuse d'appâts, la fille du pêcheur. Ambre. On ne la connait pas bien dans le District Quatre. On l'a déjà remarquée, mais on ne la connait pas. On la voit, derrière son comptoir, elle sourit, s'esclaffe aux plaisanteries, et délivre vers et mouches qui finiront gobés par des poissons idiots. Quelqu'un qui ne l'a rencontré qu'à sa boutique ne serait pas étonné de la voir dormir si calmement, si paisiblement. Tout le monde sait pourtant que les soeurs Galloway ont perdu leur mère, il y a quelques années, et si personne ne les a jamais vu pleurer, c'est qu'il y a bien une raison. Elles sont dures, toutes les trois. Elles sont des blocs de glace au coeur de pierre, et Ambre est sans doute la plus solide des trois. Son père a longtemps pensé qu'elle souffrait de troubles autistes, qu'elle ne percevait pas d'émotions, mais c'est lorsque le visage de sa fille s'est terni à l'annonce de cette hésitation que Gaethan Galloway a compris qu'il se trompait. Depuis ce jour là, Ambre et lui partage une relation des plus ambigüe. Elle se sent trahie par son père, qui "la pensait folle et incapable de ressentir le moindre sentiment". Aujourd'hui, nous sommes le 28 Juillet, il est deux heure du matin, Monsieur Galloway est prêt à aller travailler. Il se déplace avec précaution sur le plancher grinçant, à la lumière d'un chandelier. Dans le couloir, il croise les lettres en bois qui dessinent le nom d'Ambre sur la porte en bois blanc derrière laquelle sa fille dort. Il serre doucement la poignée et pose le pied sur le parquet en acajou, avant de faire quelques pas dans le silence le plus total. Il s’assoit au chevet de sa fille. Les quelques rayons qu'émettent la flamme de sa bougie éclairent suffisamment le visage de sa fille pour qu'il la trouve magnifique. Un rictus timide se dessine sur le visage de Monsieur Galloway.

- Ta mère t'a mise au monde toute seule, Ambre, te l'avais-je déjà dit ? Je n'étais encore qu'un marin à cette époque, j'ai du embarqué à l'aube. Aux alentours de dix heures, le ciel a commencé à prendre des teintes les plus sombres, et la mer s'agitait sous les foudres de Poséïdon. Mousses et marins se confrontaient au Capitaine pour rejoindre le rivage, mais ce dernier prétendait que nous n'avions pas notre quotta de raies, pas assez de loups et aucun requins à revendre, et que nous ne quitterions pas le large avant d'avoir assez de produits. Il se fichait que le vent, le froid, l'eau gelée puisse mettre tout l'équipage en hypothermie et nous transformer en gros glaçons jaunes.

Le seul fait d'évoquer à nouveau cette étape de quasi-congélation força Monsieur Galloway à rabattre la couverture sur le corps fluet de sa fille, lui recouvrant les bras et les épaules.

- Je pensais ne plus jamais revoir la côte. Nous avons passé l'après-midi au coeur de la tempête, à attendre que les vents tournent, en nous réchauffiant comme nous pouvions. Puis vers dix-sept heures, les nuages se sont écartés, le soleil nous a réchauffé, et vu que nous avions miraculeusement pêché assez de marchandises pour le marché du soir, nous avons rejoint le port, pour débarquer au coucher du soleil.
Sur le quai, ta soeur m'attendait. Elle avait déjà six ans, et les mêmes yeux que toi à son âge. Elle criait, elle riait, elle a prit ma main et m'a ramené à la maison. Quand j'ai ouvert la porte, ta mère était assise sur le fauteuil à bascule, près du feu de cheminée, avec une tout petite chose qui tétait à son sein. C'était toi, Ambre. Tu étais un magnifique petit bébé. Ta mère était en larmes.


Monsieur Galloway se rappelait de cela comme s'il venait de le vivre.

- Chérie, mon Dieu, ce qu'elle est belle !
- Oui, oui, elle l'est. Regarde son nez, elle a le même que toi ..
- Oui ... Bienvenue au monde Ambre Galloway. Tout c'est bien passé au moins ?
- Le travail a commencé peu après que tu sois parti ce matin, la voisine est venue, et finalement, Mademoiselle a pointé le bout de son nez vers dix sept heures...

- C'est à ce moment là que j'ai compris. Tu étais mon rayon de soleil. Tu vois il y a bien un bon Dieu qui veillait sur notre famille à ce moment là. Je n'ai pas l'impression qu'il nous aie quitté de sitôt. Les jours, les semaines, les mois passaient, jusqu'à ce que Peony naisse. Tu n'avais que deux ans, tu ne t'en souviens sans doute pas. Tu étais affreusement jalouse.

Un petit rire nostalgique s'échappa de la gorge du père de famille. A deux ans déjà, la petite Ambre avait un caractère de cochon, ce qui ne s'est pas réellement arrangé avec les années.

- Puis vint le moment de t'inscrire à l'école, à tes cinq ans. Tu devais apprendre à lire, à écrire, à compter. La première moisson de ta grande soeur venait de l'épargner. Tu sais comment est Sophia, elle n'aurait survécu aux Jeux que si on l'avait inscrit à l'école des Carrières. Tu sais, les Carrières, ceux qui sont toujours les plus forts aux Hunger Games. Je voulais vous y mettre, toutes les deux, et Peony vous y aurait suivi. Mais votre mère s'y opposait catégoriquement. "Mes filles ne seront jamais des tributs de Carrières. Jamais on ne transformera mes petites en vedettes tueuses de télévision !". Voilà ce qu'elle disait, ta mère. Et finalement, je crois qu'elle a bien fait de me tenir tête. Les Carrières se portent souvent volontaires, et je suis heureux de vous avoir élevé dans l'idée que ni Sophia, ni toi, ni Peony n'ayez l'énvie de participer à ces absurdités ..

Un courant d'air traversa les rideaux de la chambre d'Ambre et éteignit la bougie. On entendit un bruit de draps en mouvements et un soupir. Puis plus rien. Ambre venait simplement de se tourner.

- Et puis nous arrivons à ce moment tragique. Tu avais onze ans, ta mère nous a quitté. Vous avez toutes les trois réagi différemment à sa disparition, mais tu as été la plus, et la moins expressive à la fois. Toute ton enfance, tu as été complice avec ta maman, mais tu n'as jamais refoulé cette union sur moi, une fois qu'elle n'a plus été là pour t'écouter. Tu ne parlais déjà pas beaucoup.. J'ai mal agis à ton égard, je le sais, je m'en suis rendu compte, mais je n'ai jamais voulu te faire du mal, Ambre, sois-en sûre. Je t'aime ma fille. Je t'aime.

La main tremblante de Monsieur Galloway vint caresser la longue chevelure miellée de sa fille. Repenser à tout cela lui avait complètement remuer les esprits. Il embrassa le crane de sa fille d'un long baiser et lui chuchota à l'oreille...

Dors, mon amour, oh, dors mon tout petit..

.. avant de fermer la porte derrière lui. Il ne s'était alors pas rendu compte que les yeux d'Ambre étaient ouverts, et qu'elle tentait tant bien que mal de retenir, les vilaines larmes qui s'écrasaient sur son oreiller ..



Spoiler:
 

Revenir en haut Aller en bas
CITOYEN DE PANEM
avatar
IDENTIFICATION PASS

Invité
Invité
MessageSujet: Re: You've got as much charm as a dead slug, sweetheart [Ambre Galloway]   Lun 17 Sep - 6:27
BIENVENUUUUUE parmi nous et bonne chance pour ta fiche !
Revenir en haut Aller en bas
CITOYEN DE PANEM
avatar
IDENTIFICATION PASS

Invité
Invité
MessageSujet: Re: You've got as much charm as a dead slug, sweetheart [Ambre Galloway]   Lun 17 Sep - 10:54
Bienvenue parmi nous ! Bonne chance pour l'écriture de ta fiche.
Revenir en haut Aller en bas
CITOYEN DE PANEM
avatar
IDENTIFICATION PASS

ϟ 1ERE MOISSON : 18/02/2012
ϟ MESSAGE : 1384
ϟ AVATAR : Jennifer Lawrence
ϟ MULTICOMPTE : A. Hadès Yaxley / Daniel Brunet
ϟ DISTRICT : District 12 actuellement prisonnière du 11
ϟ AGE : 21 ans
ϟ METIER : en fuite
ϟ LIFESTYLE : Difficiles mais subvient à ses besoins
ϟ HUNGER GAMES : oui
ϟ RÉBELLION : pour
ϟ COMPÉTENCES : HUNTER
ADMINISTRATRICE DE DAUGHTER OF FIRE
MessageSujet: Re: You've got as much charm as a dead slug, sweetheart [Ambre Galloway]   Lun 17 Sep - 11:14
Bienvenue sur DOF et bonne chance pour ta fiche, si tu as la moindre question n'hésite pas Smile

_________________

MY BROTHER DIED FOR US. FOR FREEDOM.
There’s a limit to your love like a waterfall in slow motion like a map with no ocean. There’s a limit to your love your love, your love, your love.  There’s a limit to you care, so carelessly there, is it truth or dare. There’s a limit to your care.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
CITOYEN DE PANEM
avatar
IDENTIFICATION PASS

Invité
Invité
MessageSujet: Re: You've got as much charm as a dead slug, sweetheart [Ambre Galloway]   Lun 17 Sep - 14:34
Bienvenue parmi nous ! District quatre
Bon courage pour ta fifiche I love you
Revenir en haut Aller en bas
CITOYEN DE PANEM
avatar
IDENTIFICATION PASS

Invité
Invité
MessageSujet: Re: You've got as much charm as a dead slug, sweetheart [Ambre Galloway]   Ven 21 Sep - 8:53
bienvenue et bon courage pour finir ta fiche Smile
Revenir en haut Aller en bas
CITOYEN DE PANEM
avatar
IDENTIFICATION PASS

ϟ 1ERE MOISSON : 18/02/2012
ϟ MESSAGE : 1384
ϟ AVATAR : Jennifer Lawrence
ϟ MULTICOMPTE : A. Hadès Yaxley / Daniel Brunet
ϟ DISTRICT : District 12 actuellement prisonnière du 11
ϟ AGE : 21 ans
ϟ METIER : en fuite
ϟ LIFESTYLE : Difficiles mais subvient à ses besoins
ϟ HUNGER GAMES : oui
ϟ RÉBELLION : pour
ϟ COMPÉTENCES : HUNTER
ADMINISTRATRICE DE DAUGHTER OF FIRE
MessageSujet: Re: You've got as much charm as a dead slug, sweetheart [Ambre Galloway]   Dim 23 Sep - 16:42

WELCOME, WELCOME


Bienvenue officiellement parmi nous !

Après avoir été validé, n'oublie pas d'aller te recenser dans ces sujets, le registre Population étant obligatoire. I love you Tout comme celui des Tesserae et Carrières, si ton personnage a l'âge pour être éligible à la Moisson. N'hésite surtout pas à passer sur la chatbox, ne serait-ce que pour tisser des liens, comme ici. Sans oublier répertoire de tes sujets rps, et la partie autobiographie (si jamais tu souhaites développer le passé de ton personnage).

Aussi, dès que tu postes un rp ou accomplis une action dans la liste, n'hésite pas à venir réclamer ton argent ici. Une action extrêmement importante pour la suite, car cela te permettra d'obtenir des avantages non négligeables si tu es tribut ou si tu veux sponsoriser l'un des tributs dans l'arène.

BON JEU PARMI NOUS !


_________________

MY BROTHER DIED FOR US. FOR FREEDOM.
There’s a limit to your love like a waterfall in slow motion like a map with no ocean. There’s a limit to your love your love, your love, your love.  There’s a limit to you care, so carelessly there, is it truth or dare. There’s a limit to your care.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
CITOYEN DE PANEM
IDENTIFICATION PASS

Contenu sponsorisé
MessageSujet: Re: You've got as much charm as a dead slug, sweetheart [Ambre Galloway]   
Revenir en haut Aller en bas
 

You've got as much charm as a dead slug, sweetheart [Ambre Galloway]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 

 Sujets similaires

-
» Maître Chem [Libre]
» PNJs
» Chrono de Shiro
» Deux étalon qui s'entendent bien valent mieux que 1000 juments en furie [PV Khandray] [A archiver]
» Dossiers de Lucky-Charm
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Daughter of Fire :: saison un, fiches.-
Sauter vers: