Partagez | 
 

 redrum. (cecil)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
CITOYEN DE PANEM
avatar
IDENTIFICATION PASS

Invité
Invité
MessageSujet: redrum. (cecil)   Sam 15 Sep - 23:20


CECIL MARLOWE

28 ans ϟ district 4 ϟ Tom Hiddleston

PRENOM(S) ϟ Cecil, juste, Cecil. Faut croire que mes parents aimaient les prénoms mixtes. J'aurais pu tomber sur Camille, ou Andréa. Mais, bon, Cecil, c'est pas si mal. NOM ϟ Marlowe. DATE DE NAISSANCE & AGE ϟ un certain 8 Septembre. Je viens d'avoir 28 ans. DISTRICT ϟ ce cher numéro 4. METIER ϟ tisseur. SITUATION CIVILE ϟ ni marié, ni veuf, ni rien du tout. Simple célibataire j'ai envie de dire. ALLEGEANCE ϟ pro-rébellion. Ce jeu est immonde, ignoble et contre nature. Devoir tuer pour amuser la galerie, sincèrement où va le monde ? C'est, non. Je suis profondément dégouté par ce jeu, il doit être arrêté. GROUPE ϟ WEAKNESS IS STRENGTH CREDIT ϟ tumblr, nancy babich.


réponds aux questions de César
QUE PENSEZ-VOUS DU CAPITOLE ? ET DEPUIS L'ATTENTAT ? Des profiteurs qui ne cessent de s'amuser des autres. Des êtres profondément mauvais pour la plupart je pense. Après tout pour hurler joie quand les jeux sont annoncés, il faut avoir un sérieux problème quelque part, du moins, ce n'est que mon avis. Après, je ne pense pas qu'ils soient tous similaires, mais, la plupart ne sont que des avides de jeux stupides. C'est tout. Concernant l'attentat, que voulez-vous que je dise ? Mon avis, n'a strictement pas changé, tout du moins pas tellement.
QUEL EST VOTRE AVIS SUR LES JEUX ? Ce jeu me dégoute. Plus jeune, je ne comprenais pas vraiment l'ampleur de la chose, je pensais juste que c'était une simple course dans la nature. Jusqu'au premier mort que j'ai pu voir sur cet écran géant, puis un autre. Jusqu'à Salem. Je l'ai affreusement mal vécu, par la suite, j'en ai eu peur. Et maintenant ? J'en suis répugné, révolté. Nous ne sommes que des pions, des jouets pour eux. Juste bons à être jetés en pleine nature comme bon leur semble. Vous trouvez ça normal, vous ?
RÉCEMMENT, LE CAPITOLE A SUBI UN ATTENTAT LORS DE LA FÊTE DU PRINTEMPS. QU'EN PENSEZ-VOUS ? De l'étonnement sur les débuts, si ce n'est un véritable choque. C'est, énorme un attentat tout de même. Une partie de moi me répète que c'est réellement dommage qu'il n'ai pas marché comme il le fallait. Mais, une part d'humanité me hurle que ce n'est peut-être pas juste, des enfants ont été touchés de ce que j'ai compris et ça, c'est assez ... Ah, je n'en sais rien.
QU'AURAIS REPRESENTE OU REPRESENTERAIS POUR VOUS DE PARTICIPER AUX JEUX ? Je pense que, j'aurais eu peur. Comme tout le monde je suppose, mais je pense que j'aurais eu cette impression de n'être qu'un bout de viande, qu'on jette dans la fosse. Après, en être fier ? Jamais. Je ne pourrais en dire plus concernant ma réaction, après tout, je n'ai jamais été tiré au sort.
QUELS SERAIENT OU A ETE OU AURAIENT ETE VOS ATOUTS DANS L’ARENE ? Je pense que je me serais plus basé sur ma tête qu'autre chose. N'ayant pas réellement de muscles très conséquents, je suis plus le genre de type à réfléchir trop. Vaut mieux se poser les bonnes questions qu'agir beaucoup trop vite et finir par se faire avoir. Croyez pas ?
QUEL SERAIT L'OBJET PERSONNEL QUE VOUS EMPORTERIEZ DANS L’ARENE ? Je n'en sais trop rien. Comme toute personne, quelque chose qui rappelle la famille ou une personne chère à mes yeux. Peut-être la bague que mon père m'a offert il y a longtemps, oui. Après tout, je n'ai pas grand chose de ce côté-ci et elle me rappelle un peu ceux que j'ai pu aimer ces dernières années.
QUE PENSEZ-VOUS DE LA SPECIALISATION DE VOTRE DISTRICT, DE VOTRE NIVEAU DE VIE ? Mon travail, je l'aime bien. Certes il y a plus glorieux, mais tisseur, ce n'est pas si mal quand on y pense. Après, concernant mon district, je n'ai rien à redire.


entrez dans l'arène
ϟ PSEUDO RUTLEDGE ASYLUM. ou Laura.
ϟ AGE 16 aaaans.
ϟ COMMENT AS-TU CONNU LE FORUM ? via BIM y'a quelques mois, mais que je n'avais pas d'idée précise de personnage, je ne me suis pas inscrite. Arrow
ϟ AS-TU LU LA TRILOGIE ? nop ! Et même pas vu le film, du moins, j'ai tout juste commencé quoi. Et les annexes sont très complètes, c'est du beau boulot.
ϟ CODE At the Hunger Games you win or you lose.
ϟ COMMENTAIRES ?
Revenir en haut Aller en bas
CITOYEN DE PANEM
avatar
IDENTIFICATION PASS

Invité
Invité
MessageSujet: Re: redrum. (cecil)   Sam 15 Sep - 23:21


Sauf que s'il y avait un peu plus de Dieu et un peu moins de bordel dans le monde, on verrait peut-être pas autant de choses de ce genre.


Mon dieu faites moi un oiseau que je puisse m’envoler loin loin d’ici.
cecil, 12 ans
salem, 13 ans

« Moi plus tard, j'serai un oiseau. » Je marche sur mon petit muret, parle à voix haute, livre mes pensées les plus profondes sans vraiment le remarquer. Salem m'écoute, comme d'habitude, comme toujours à vrai dire. Il lève les yeux vers moi, pendant que moi, je tente de rester en équilibre, les bras dans l'air, tout sourire. « C'est nul les oiseaux. » Je fronce les sourcils, pose mon dévolu sur lui, tout en papillonnant des yeux. Bien évidemment, je me dois de répondre. « Toi aussi t'es nul alors. » Mon seul réflexe est de lui tirer la langue avec nonchalance, il ne peut qu'y répondre à son tour, les mains dans les poches. Son pied s'attaque à un caillou, et celui-ci vole dans la rue. « Pourquoi tu veux être un oiseau ? » Je ne fais que hausser les épaules, et fini par m'assoir sur ce petit tas de pierres. Les jambes qui tanguent d'avant en arrière, et d'arrière en avant. Je lève mes yeux vers le ciel, en riant. « Pour partir, loin. Ne pas avoir de règles, se poser ici, puis là, et où on veut. La liberté. » Un petit silence s'en suit. J'inspire un long moment, avant de fermer les yeux en souriant, l'air de rien. Je fronce alors les sourcils, puis, repose mon attention sur Salem. Il parait perplexe, même très perplexe. « Tu trouves que j'suis bizarre. C'est ça ? » Un rire s'échappe de ses lèvres, il ajoute tout naturellement. « Complètement ! » Je baisse mes yeux sur le sol, pensif. Moi, j'veux partir, loin d'ici, loin de tout, loin d'eux, loin de ces jeux immondes. C'est un monde idiot, une manière de procéder complètement barbare. Moi, j'veux être un oiseau, partir loin de de ce district, loin de tout ce qui peut me faire penser aux jeux. Un divertissement, mourir pour mieux faire rire. L'esprit humain est pitoyable, j'en ai le coeur qui claque, l'esprit qui flanche. Pourtant, quelque chose ne cesse de briller, un espoir qu'un jour peut-être tout sera mieux. Qu'un jour, il me poussera des ailes, et que, la liberté me tendra les bras. « Puis, de toute façon Cecil, personne ne peut sortir d'ici. » Ils appellent ça la fatalité, coller à ses choses, au destin parait-il. Mais, tout le monde peut le changer, tout le monde peut le renverser d'un coup de main. Certains veulent, d'autres préfèrent laisser les choses filer entre leurs doigts, comme du sable. C'est la fatalité qui ne cesse de vous suivre, et qui un jour va finir par agir. Nous ne sommes que des bestioles, enfermées dans une cage, et même pas dorée. « Qu'est-ce que tu en sais hein ? Si ça s'trouve, ça changera ! » C'est bien beau d'y croire, c'est bien beau d'idéaliser la situation. Mais, depuis des années, ce massacre perdure, ce besoin continuel de jouer avec le feu. « J'aime pas me voiler la face. Puis, c'est la vérité, rien ne changera, jamais. » Je me laisse tomber, me retrouve face à lui et lui assène une sublime frappe sur l'arrière du crâne. Le pessimiste et l'optimiste, le compliqué et le trop simple. Deux contraires qui sont sur la même longueur d'onde. C'est étrange, et pourtant. « T'as fini ouais ? Tu vas m'filer le cafard. » Je croise les bras sur mon torse, il arbore un sourire. Un jour tu verras, on finira par partir d'ici. La liberté viendra nous prendre dans ses bras, un jour tu verras, on sera là-haut, loin du monde, loin des autres. Loin des jeux.
Moi plus tard, j'serai un oiseau. Pour partir loin, loin d'ici.


Il faut bien que ce soit la faute de quelqu'un, sans quoi toute cette souffrance, n'a aucun sens.
cecil, 16 ans
sissandra, 12 ans

Le silence. Il englobe, reste durant un moment, et vous rappelle pourquoi vous n'arrivez plus à parler. Les yeux rivés sur le plafond, j'ai le coeur en vrac, l'esprit qui ne veut plus continuer. Une douleur dans le ventre, une envie de hurler, à nouveau. Ils appellent à des jeux, moi j'appelle ça un abattoir. Je glisse mes mains sur mes yeux, je veux me cacher, je veux partir loin de mes souvenirs, loin des images qui me reviennent tout le temps, depuis déjà quelques jours. Je ne sais pas, je ne sais plus. Je pense passer par plusieurs stades, plusieurs pulsions. La colère, la tristesse, puis, un certain désespoir. Ne plus vouloir se battre, tomber pour mieux rester au sol. Laisser la fatalité s'amuser de nous, laisser la vie nous ricaner à la figure, comme une mauvaise blague. J'ai cette envie de vomir, une douleur qui me tiraille le ventre, la nouvelle ne passe pas, ne veut pas passer. C'est comme vouloir m'insérer des idées, sans jamais y arriver. Pourtant, il est tombé, ce jour-là. Dans de l'herbe, il est tombé, avec autour de lui, une flaque de sang pour témoigner que la mort est passée par là. Il avait les yeux fermés, il paraissait apaisé, comme un enfant en train de dormir. Moi, je n'ai même pas pu hurler, même pas pu gueuler. Ma voix ne passait pas, ne voulait pas. Comme un voeux de rester muet. C'est la mort qui l'a assassiné, c'est les jeux qui ont tout enclenchés. Salem Levy est mort aux Hunger Games, pendant la 63ième édition, représentant du district 4. Comme un animal il a été chassé, comme un animal, il a été tué. Survivre pour mieux mourir. L'émotion grimpe, monte en moi et se multiplie, comme une maladie. Quelque chose glisse le long de ma joue, et comme réflexe, j'arrache cette larme tout en grognant. Je me redresse, maintenant assis sur ce lit. J'ai son visage qui me revient, ses paroles qui me hantent, et moi, dans tout ça, je n'ai rien pu faire. J'aurais dû prendre sa place, j'aurais dû partir avant lui. Tu sais Cecil, ça changera jamais. Il avait raison, tellement raison. Personne n'aurait pu prévoir que son nom allait être tiré comme ça, que son prénom allait résonner comme une sale mélodie contre les parois de mon pauvre crâne.

Un bruit, un son, la porte qui grince, et une petite fille à la tignasse brune qui apparait. Mes yeux se posent sur elle, je déglutis. Sissandra. Comme une petite soeur, comme une raison de se dire : c'est pour ça que j'suis debout. Elle parait perturbée, me regarde avec cet air, attristé. Elle connaissait Salem elle aussi, moins que moi surement. Pourtant, elle sait, elle comprend. Pas besoin de parler pour qu'elle puisse lire dans mon âme. Elle s'approche, assise à côté de moi, et me prend dans ses bras. Silencieuse. Je passe mes mains sur son dos, rendant l'étreinte un peu plus fort. Mes yeux se ferment, je profite de cette chaleur, sans pour autant déblatérer bêtises sur bêtises, comme je ne cesse de le faire à mon habitude avec Sissandra. Les secondes, les minutes passent, et sa petite voix fluette se fait entendre. « Tu dois pas te laisser aller comme ça, tu sais ? Des tas de gens ont besoin de toi. Et moi aussi, j'ai besoin de Cecil Marlowe. » J'hausse les sourcils, et contre toute attente, un sourire se colle sur mon visage. Des paroles simples, peuvent faire des miracles faut croire, même si tout n'est pas gagné d'avance, même si la douleur reste la même. Comme livrer un combat, son ultime combat. Devoir affronter les souvenirs, les visages qui font mal. Se relever en hurlant sur le monde, sur cette pauvre vie qui nous en fait voir de toutes les couleurs. Je ne préfère pas répondre, je préfère écouter. Pour une fois, je préfère ne pas parler, pour une fois, c'est elle qui doit me donner un coup de fouet, qui doit me pousser à y croire, ne serais-ce qu'un tout petit peu. « Puis tu sais, je l'ai connu moi aussi Salem. Il aimerait pas te voir comme ça, carrément pas. » Mon coeur se serre, la plaie recommence à saigner. Je déglutis, presque nerveux, pince ma lèvre inférieure, et me recule. Fixe la jolie petite brune, tout en en passant une main sur ma nuque, simple tic. « Qu'est-ce que tu me dis des fois quand j'vais pas bien ? Hm. Ah oui ! Je cite : lèves-toi soldat ! Tu vas pas commencer à tirer la tronche, sinon t'y arriveras jamais. » Se faire avoir par ses propres paroles, se faire avoir à son propre jeu. Je pince ma lèvre inférieure, en haussant les sourcils. Un petit rire m'échappe sans réellement que je le remarque. Il est vrai que quand cette phrase sort de sa bouche, elle prend une toute autre ampleur. « Sûrement. » « Y'a pas de "sûrement" qui compte. Qu'est-ce que je vais devenir sans toi moi, hein ? Je vais jamais y arriver sans tes délires philosophiques dès le levé du jour. » Je me remet à sourire. Ma main se glisse dans la longue tignasse à princesse Sissi, je lui ébouriffe gentiment tout en ajoutant. « Va savoir. » Elle ricane, puis se jette sur moi. Oh, une évidence, un jeu d'enfant. Elle s'amuse à me chatouiller le ventre, sans ménagement. C'est qu'elle a de la force la gamine. Et pour la première fois depuis quelques jours, je me met à rire, sans m'occuper de qui peut entendre, je me met à rire sans penser aux fantômes. Sissandra, pas toujours cette fille optimiste, Sissandra, petite fille que je porte dans mon coeur. Peut-être trop. Une soeur que j'aurais voulu avoir, un pilier qui me permet de penser qu'il reste un peu de foi dans cette humanité.
Que vivre en vaut peut-être la peine.


La seule issue,
c'est droit vers le ciel.
cecil, 28 ans
Ils appellent ça un coup du destin. Moi, je ne cesse de me dire que c'est juste une chance folle. Ne pas entendre son prénom résonner dans l'éternité, ne pas mourir sur de l'herbe froide et sans odeur. Continuer à vivre comme une simple personne, sans vraiment le vouloir. Vivre pour mourir, ça parait logique. Des années, j'ai attendu des années, mais, le jeu ne voulait pas de moi. Il n'avait pas envie de me mettre à l'épreuve, de me dire : marche ou crève. A ces jours, je suis là, tisseur sans grande prétention. Toujours avec des idées un peu colorées plein la tête. Mais, je continue à regarder les jeux, regarder l'esprit humain se dégrader au fil du temps, devenir de plus en plus fourbe. Un jour viendra, où tout cela cessera, où la liberté viendra se jeter sur nous en riant. Une prison, peut-être une punition aussi. Un jeu pour amuser la galerie, pour défier la mort et ses délires. Il n'y a aucune issue, tout est fermé. Si, il y a là-haut. Mais, il faudrait que des ailes me poussent dans le dos, il faudrait que quelque chose me jette dans les nuages. Peut-être qu'au fond, le jeu a été libérateur pour certains, marre de rester dans ce monde morne et sans odeur, marre de continuer à marcher sur un destin peu glorieux tout tracé. J'en ai encore l'estomac en vrac, les idées folles l'envie d'hurler : non. Hurler, encore et toujours. Crier pour se libérer, pour briser ses chaînes. Mais, comment hurler quand vous avez un chiffon dans la bouche ? Je ne suis qu'un cri étouffé.
Un cri qui jamais ne se fera entendre.

Revenir en haut Aller en bas
CITOYEN DE PANEM
avatar
IDENTIFICATION PASS

Invité
Invité
MessageSujet: Re: redrum. (cecil)   Sam 15 Sep - 23:26


Bienvenue à toi !
Revenir en haut Aller en bas
CITOYEN DE PANEM
avatar
IDENTIFICATION PASS

Invité
Invité
MessageSujet: Re: redrum. (cecil)   Sam 15 Sep - 23:48
MERCI MA BELLE.
Revenir en haut Aller en bas
CITOYEN DE PANEM
avatar
IDENTIFICATION PASS

ϟ 1ERE MOISSON : 26/02/2012
ϟ MESSAGE : 1155
ϟ AVATAR : Liam Hemsworth
ϟ DISTRICT : Originaire du 4, il est est actuellement un fugitif dans le 13.
ϟ AGE : 25 ans. Il a gagné la 64ème édition des jeux à 14 ans.
ϟ METIER : Il est assigné à l'intendance dans le 13, en cuisine.
ϟ LIFESTYLE : Le niveau de vie est correct et surtout équitable à chaque habitant, merci le 13. Mais sachant qu'il est un vainqueur et qu'il est originaire d'un district assez riche, il n'a jamais eu à se plaindre.
ϟ HUNGER GAMES : non
ϟ RÉBELLION : pour
ϟ COMPÉTENCES : SURVIVOR
MODÉRATEUR DE DAUGHTER OF FIRE
MessageSujet: Re: redrum. (cecil)   Sam 15 Sep - 23:51
AZY CHUI PAS D'ACCORD ! /BOUM
Je sens qu'on va bien se marrer xDD


_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
CITOYEN DE PANEM
avatar
IDENTIFICATION PASS

Invité
Invité
MessageSujet: Re: redrum. (cecil)   Dim 16 Sep - 0:00
TANT PIS SI TU ES PAS D'ACCORD. - puis hein, s'il te plaît petit jeune, on ne gueule pas sur un plus vieux ts.
MEEEERCI TÊTE BLONDE. Et je sens aussi que nous allons rire, beaucoup.
Revenir en haut Aller en bas
CITOYEN DE PANEM
avatar
IDENTIFICATION PASS

Invité
Invité
MessageSujet: Re: redrum. (cecil)   Dim 16 Sep - 8:30
bienvenue.
Revenir en haut Aller en bas
CITOYEN DE PANEM
avatar
IDENTIFICATION PASS

ϟ 1ERE MOISSON : 18/02/2012
ϟ MESSAGE : 1384
ϟ AVATAR : Jennifer Lawrence
ϟ MULTICOMPTE : A. Hadès Yaxley / Daniel Brunet
ϟ DISTRICT : District 12 actuellement prisonnière du 11
ϟ AGE : 21 ans
ϟ METIER : en fuite
ϟ LIFESTYLE : Difficiles mais subvient à ses besoins
ϟ HUNGER GAMES : oui
ϟ RÉBELLION : pour
ϟ COMPÉTENCES : HUNTER
ADMINISTRATRICE DE DAUGHTER OF FIRE
MessageSujet: Re: redrum. (cecil)   Dim 16 Sep - 10:48
Oh seigneur le Redrum m'a tué et m'a ramené à ce film ... Shining !
Ahahahaha j'adore ! Quoi qu'il en soit bienvenue parmi nous et si tu as la moindre question le staff se tient à ta disposition.

_________________

MY BROTHER DIED FOR US. FOR FREEDOM.
There’s a limit to your love like a waterfall in slow motion like a map with no ocean. There’s a limit to your love your love, your love, your love.  There’s a limit to you care, so carelessly there, is it truth or dare. There’s a limit to your care.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
CITOYEN DE PANEM
avatar
IDENTIFICATION PASS

Invité
Invité
MessageSujet: Re: redrum. (cecil)   Dim 16 Sep - 12:18
adelheid, merci beaucoup !
rowan, haha, oui ! C'est bien ça, ce film est une tuerie. Merci beaucoup, je n'hésiterais pas dans ce cas !
Revenir en haut Aller en bas
CITOYEN DE PANEM
avatar
IDENTIFICATION PASS

ϟ 1ERE MOISSON : 18/02/2012
ϟ MESSAGE : 1384
ϟ AVATAR : Jennifer Lawrence
ϟ MULTICOMPTE : A. Hadès Yaxley / Daniel Brunet
ϟ DISTRICT : District 12 actuellement prisonnière du 11
ϟ AGE : 21 ans
ϟ METIER : en fuite
ϟ LIFESTYLE : Difficiles mais subvient à ses besoins
ϟ HUNGER GAMES : oui
ϟ RÉBELLION : pour
ϟ COMPÉTENCES : HUNTER
ADMINISTRATRICE DE DAUGHTER OF FIRE
MessageSujet: Re: redrum. (cecil)   Dim 16 Sep - 21:51

WELCOME, WELCOME


Bienvenue officiellement parmi nous !

Après avoir été validé, n'oublie pas d'aller te recenser dans ces sujets, le registre Population étant obligatoire. I love you Tout comme celui des Tesserae et Carrières, si ton personnage a l'âge pour être éligible à la Moisson. N'hésite surtout pas à passer sur la chatbox, ne serait-ce que pour tisser des liens, comme ici. Sans oublier répertoire de tes sujets rps, et la partie autobiographie (si jamais tu souhaites développer le passé de ton personnage).

Aussi, dès que tu postes un rp ou accomplis une action dans la liste, n'hésite pas à venir réclamer ton argent ici. Une action extrêmement importante pour la suite, car cela te permettra d'obtenir des avantages non négligeables si tu es tribut ou si tu veux sponsoriser l'un des tributs dans l'arène.

BON JEU PARMI NOUS !


_________________

MY BROTHER DIED FOR US. FOR FREEDOM.
There’s a limit to your love like a waterfall in slow motion like a map with no ocean. There’s a limit to your love your love, your love, your love.  There’s a limit to you care, so carelessly there, is it truth or dare. There’s a limit to your care.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
CITOYEN DE PANEM
IDENTIFICATION PASS

Contenu sponsorisé
MessageSujet: Re: redrum. (cecil)   
Revenir en haut Aller en bas
 

redrum. (cecil)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 

 Sujets similaires

-
» Cëcil [Validée]
» Carol Cecil
» Is it too late now to say sorry? [Cecil & Ian]
» Chambre de l'éveil - Niveau SUP - le 14/10
» Conseil pour me monter une équipe
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Daughter of Fire :: saison un, fiches.-
Sauter vers: