Partagez | 
 

 Take your Childish Wings | PV Quinn

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
CITOYEN DE PANEM
avatar
IDENTIFICATION PASS

Invité
Invité
MessageSujet: Take your Childish Wings | PV Quinn    Mer 4 Avr - 19:15




Les rues du Capitole, elles sont submergées tous les jours par des gens plus extravagants les uns que les autres. Je hais cette partie du gouvernement, les bourgeois. Ils s'habillent en fonction de la mode c'est à dire n'importe comment et n'hésite pas à viser toujours la couleur qui se remarque le plus. Cette extravagance est dérangeante et complètement superflus, mais surtout inutile. Le pire dans tout cela, les gens en me voyant pensent que je suis dans le bas peuple, c'est à dire un district. Ils évitent tout contact avec eux. Et malheureusement je ne peux pas porter mon uniforme lors de mes déplacements dans le capitole même pour une raison administrative. J'attirais l'attention sur moi, surtout avec une arme automatique qui ne me quitte jamais se balançant accroché à mon dos. Ils n'ignorent pas qu'il y a une tension et une révolte dans l'air alors ils sont davantage choqué en voyant un inconnu qui n'est pas en tenu de pacificateur se promenant une arme. Vous ne me croyez pas ? Bah il suffit de voir comment réagisse les gens à mon passage, j'ai l'impression d'être radioactif, ils s'écartent tous à mon passage lançant des regards indiscrets. En fait le seul endroit où je suis traité normalement c'est le district cinq. Là où je suis né, j'y retourne fréquemment quand je ne suis pas de service ou que j'ai quelques jours. Car oui les chefs d'escadrons ont quelques jours par mois environ deux. Mais là c'est différent je suis au capitole pour quelques rapports sur les agissements dans le district qui m'est rattaché, car ces temps ci le gouvernement s'inquiète et à surtout peur d'une représailles surprise.

Enfin bon, laissons tomber la paperasse. Je marchais dans les rues colorées du Capitole, les regards se tournaient vers moi et à l'instar des districts les yeux ne se baissent pas. Ils n'ont aucun respect décidément... c'est exubérant. J'étais en tenue de civil, naturellement. Je n'avais pas grand chose pour sortir, ma valise se retrouver avec environ cinq tenues de civiles, le temps d'un séjour dans le Capitole. Il y avait un hôtel spécial au centre pour nous pacificateurs. Le soleil tombait à l'horizon lançant son dernier regard sur notre Terre embrasant le ciel. Les crépuscules sont divins, mais j'avoue qu'ils sont largement mieux depuis les districts. Je déambulais donc dans une rue commerçante où les vendeurs vantais leur marchandise, je pris ensuite une autre ruelle avec beaucoup moins de monde, je continuais ma route et il y avait de moins en moins de monde. J'avais l'impression d'étouffer ici avec toute cette foule, toutes ces couleurs écarlates. Je cherchais un endroit où il n'y avait pas un fou avec une coiffure délirante. Aux entraînements ont nous apprenaient à accepter n'importe quelle torture, je crois qu'ils n'ont pas tout réunis.

Je finis par arriver dans un cul-de-sac, mais au moins il n'y avait personne. Je m'adossais contre un mur pour reprendre un peu d'équilibre, ma tête me faisait un mal de chien et elle n'arrêtait pas de tourner. Cinq jours au Capitole, quand on n'est pas habitué c'est sportif, très sportif voir même horrible. Je me laissais doucement glisser contre le mur en brique, je posais mon arme juste à côté de moi au cas où -oui je suis un peu parano' et alors ?- je posais lentement ma tête contre la pierre la relevant juste un peu. Ma vie se résume à juste une phrase, j'ai toujours été passif, je subis le moment et je laisse le destin tirer mes cordes comme un pantin. Le Capitole... la Rébellion... même pour ça je reste sans réponse, pour qui suis-je vraiment ? Personne sans doute... je joue un double jeu... je fermais doucement les yeux pour replacer toutes mes idées. Je me mordillais légèrement la lèvre inférieure rongé par le doute.

Je finis par me relever, mon malaise passager avait disparu, je repris mon arme par l'épaule avant de repartir dans les rues. La nuit s'installer peu à peu et la foule n'était que davantage plus grande. Je cherchais un coin pour me poser un peu crevé par la journée. Je vis soudain un parc, avec quelques arbres qui était désert et pas vraiment éclairé. Un sourire se dessina sur mes lèvres et je partis rejoindre le lieu. Je n'entendais que la rumeur des discussions au loin sinon le silence... et le noir complet. Le parc n'était pas éclairé, je me posai doucement sur un banc de bois allongeant mes jambes dessus. Le Capitole était bourré de technologie en tout genre, je suis étonné qu'ils ont fait ici même un petit parc... peut être qu'ils sont nostalgique ? Qui sait ?

Je sortis un briquet pour me réchauffer un peu et surtout m'éclairer. Mes yeux scintillaient presque devant la douce flamme, elle était produite par un effet de magnétisme et protéger par un champ de force la flamme de la main et du vent, comme ça nous ne pouvons nous brûler. Ca ne sert même pas à allumer un feu en forêt, mais c'est utile quand on veut de la lumière...
Revenir en haut Aller en bas
CITOYEN DE PANEM
avatar
IDENTIFICATION PASS

ϟ 1ERE MOISSON : 18/02/2012
ϟ MESSAGE : 1384
ϟ AVATAR : Jennifer Lawrence
ϟ MULTICOMPTE : A. Hadès Yaxley / Daniel Brunet
ϟ DISTRICT : District 12 actuellement prisonnière du 11
ϟ AGE : 21 ans
ϟ METIER : en fuite
ϟ LIFESTYLE : Difficiles mais subvient à ses besoins
ϟ HUNGER GAMES : oui
ϟ RÉBELLION : pour
ϟ COMPÉTENCES : HUNTER
ADMINISTRATRICE DE DAUGHTER OF FIRE
MessageSujet: Re: Take your Childish Wings | PV Quinn    Mer 2 Mai - 11:34
RP EN ATTENTE, MEMBRE ABSENT

_________________

MY BROTHER DIED FOR US. FOR FREEDOM.
There’s a limit to your love like a waterfall in slow motion like a map with no ocean. There’s a limit to your love your love, your love, your love.  There’s a limit to you care, so carelessly there, is it truth or dare. There’s a limit to your care.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 

Take your Childish Wings | PV Quinn

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 

 Sujets similaires

-
» Les faits et gestes des Wings.
» The Détroit Free Press : Couverture complète des Wings
» 01. [Villa de Quinn Fabray] I'll be there for you [CLOS]
» Flyers/Red Wings
» Détroit Red Wings
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Daughter of Fire :: saison un, anciens RP-
Sauter vers: