Partagez | 
 

 ▷ when the heart speaks, the mind finds it indecent to object.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage
CITOYEN DE PANEM
avatar
IDENTIFICATION PASS

Invité
Invité
MessageSujet: ▷ when the heart speaks, the mind finds it indecent to object.   Mer 4 Avr - 16:41


Ohtar Lómion Riddle

Vingt-trois ans ϟ District 3 ϟ Colton Haynes

PRÉNOMS ϟ Dans une famille aussi riche que la sienne, l’orgueil pousse à nommer son enfant avec des noms mémorables, signifiant vraiment quelque chose. Reflétant une mentalité battante, désireux de prouver son talent lors des Jeux de la Faim avant même de savoir marcher, il a été nommé Ohtar, qui signifie "guerrier", traçant devant lui un destin tout prêt. Le second prénom, quant à lui, fait référence à l'heure à laquelle le jeune homme est né, Lómion, "fils du crépuscule". Ces deux prénoms ont des origines elfiques, et restent peu communs pour la population. ; NOM ϟ Personne dans le district 3 n'est censé ignorer cette famille, Riddle. La père de famille est à la tête de l'une des plus grandes usines du district, et n'est pas vraiment du genre à le cacher, se ventant de sa réussite, à qui veut bien l'entendre. Ohtar a souvent pris plaisir à profiter de la notoriété de son nom de famille, bien qu'il préférerait parfois l'oublier. ; DATE DE NAISSANCE & AGE ϟ Il est né un 30 Avril, au crépuscule, et est à présent âgé de 23 ans. ; DISTRICT ϟ Othar et les districts, c'est une grande histoire d'amour. En effet, le jeune homme est originaire du district 3, réputé pour être le district le plus pollué de Panem, et dans laquelle il faisait partie de la classe riche. Il a cependant passé un certain temps dans le district 2, lors de sa formation pour devenir un Pacificateur. Puis, en tant que Pacificateur, il a été missionné dans le district 11, et sa mutation future ne saurait tarder. ; MÉTIER ϟ Tout a toujours été très clair dans son esprit. Soit il participait aux Jeux, et dans le cas échéant gagnait et n'aurait jamais à travailler, ce qui aurait été une grande fierté, soit il y mourrait (possibilité qu'il n'aurait jamais pu admettre). N'ayant pas participé aux Jeux, il lui restait une seule alternative, devenir Pacificateur, ce qu'il fit, puisqu'il n'avait pas la moindre envie de finir sa vie dans un bureau, en tant que simple pion dans le jeu de son père. ; SITUATION CIVILE ϟ Célibataire. Il a déjà vécu quelques aventures, par-ci, par-là, mais rien qui ne puisse se comparer au grand amour. ; ALLÉGEANCE ϟ Si on l'a élevé dans une idéologie "Pro-Capitolienne", son esprit vogue en ce moment à des idées de rébellion, jurant horriblement avec sa fonction de Pacificateur. ; GROUPE ϟ THE SOLDIERS. En tant que Pacificateur, voilà le groupe adéquat. ; CREDIT ϟ Aurélie (bazzart)/ glass skin. (bazzart)/ tumblr.



entrez dans l'arène
ϟ PSEUDO Émilie, mais Kayàa est mon pseudo. I love you
ϟ AGE Quinze ans (a) Bébé power!
ϟ COMMENT AS-TU CONNU LE FORUM ? Grâce à Emma, alias So'
ϟ AS-TU LU LA TRILOGIE ? J'ai lu les deux premiers, et j'attend d'avoir assez d'argent pour me payer le dernier, que je vais dévorer en une bouchée.
ϟ CODE At the hunger games you win or you lose.
ϟ COMMENTAIRES ? Yé souis Gaby



Revenir en haut Aller en bas
CITOYEN DE PANEM
avatar
IDENTIFICATION PASS

Invité
Invité
MessageSujet: Re: ▷ when the heart speaks, the mind finds it indecent to object.   Mer 4 Avr - 16:41



réponds aux questions de César
QUE PENSEZ-VOUS DU CAPITOLE ? Il fut un temps ou il vous aurait répondu "Pro-Capitole", sans la moindre petite hésitation dans sa voix, ou même son esprit. Tout simplement parce qu'on l'a élevé dans l'idée que le Capitole était irréprochable, que c'était un gouvernement bon et juste, qu'il n'y avait pas la moindre chose à y redire. Généralement, lorsqu'on est un enfant, fragile et naïf, on a tendance à boire les paroles de nos parents, à adopter leur façon de penser sans rechigner, de porter les couleurs de leurs croyances avec une fierté inouïe. Et Ohtar n'a pas échappé à cette règle. Pourtant, les temps ont changé, Ohtar a grandi, est devenu Pacificateur, et a été envoyé dans l'un des districts les plus pauvres de Panem. Voir la misère de ses propres yeux, et se dire que le Capitole avait ça sous le nez, sans même y penser, sans faire quoi que ce soit pour changer cela, a changé l'avis d'Ohtar, qui, sans s'en rendre compte, commence petit à petit à nourrir un sentiment de haine et de révolte au Capitole. Cette entité qui lui paru Jadis blanche comme neige, pure, et saine lui apparaît pourrie jusqu'à la moelle, injuste et horriblement malsaine, même si cela s'installe dans son cerveau le plus inconsciemment du monde.
QUEL EST VOTRE AVIS SUR LES JEUX ? Lorsqu'il était en âge de participer aux Hunger Games, Ohtar considérait ces Jeux comme quelque chose de génial, et enviait ses participants, qui avaient tous l'honneur de prouver leur valeur, sortant mort ou vivant. C'est ainsi qu'il a été élevé, n'éprouvant pas la moindre peur à l'idée de voir son nom sortir de l'urne le jour de la Moisson, ayant même une envie distincte de prouver ses compétences, et de ressortir vainqueur. Aujourd'hui, cependant, il parvient à penser tout autrement, et commence à voir la vérité en face. N'est-ce pas horrible d'envoyer vingt trois jeunes se faire massacrer, dans le seul but d'empêcher la révolte? C'est ce qu'il se demande, prenant petit à petit conscience de l'abomination que cela représente, et de la peur qu'il devrait éprouver, à l'idée de voir mourir chaque années des adolescents n'ayant rien demandé .
QUE PENSEZ-VOUS DE LA MORT D'ARABELLA EVERGLADE ET DE SON MARI ? La plupart de la population a été attristée par la mort de ces deux amants, et ébranlé de voir ce qu'avait orchestré le Capitole. Et il s'agit bien de la première fois qu'en regardant les Jeux à la télévision, que Ohtar a été touché par la mort de tributs, sans vraiment saisir l'ampleur de ce que cela signifiait. Ces deux là allaient pour sur devenir un symbole de rébellion, et Ohtar n'en a pas eu conscience à ce moment précis. Il s'est juste contenté d'avoir un léger mal au coeur passager, en pensant à l'enfant orphelin qu'ils laissaient derrière eux.
QU'AURAIS REPRESENTE OU REPRESENTERAIS POUR VOUS DE PARTICIPER AUX JEUX ? Un honneur, un véritable honneur. Bien que n'étant pas issue d'un district considéré comme "Carrière", Ohtar a, et ce depuis son plus jeune âge, subit un lavage de cerveau de la part de son père, qui lui a répété maintes et maintes fois qu'il voulait faire de lui un guerrier, un vainqueur, dans le seul but de renforcer la notoriété familiale, ce qu'Ohtar n'a compris qu'en grandissant. Incapable de penser par lui-même, formé en tant qu'esclave à la volonté de son père, désireux d'obtenir de la reconnaissance de sa part, il a donc passé toute son adolescence à s’entraîner pour ces fameux jeux, sans même y réfléchir à deux fois. Oui, évidement, il aurait été plus qu'heureux d'entrer dans l'Arène, et prouver sa valeur.
QUELS SERAIENT OU ONT ÉTÉ OU AURAIENT ÉTÉ VOS ATOUTS DANS L’ARENE ? Il ne fait aucun doute que la carrure d'Ohtar et sa force physique auraient représenté son principal atout. Battit comme un carrière, il n'aurait fait qu'une bouché de la plupart des participants, et aurait su fuir s'il le fallait, avec une rapidité hors pair. Sa précision aurait aussi été reconnue, car, entraîné longuement à manier les couteaux de chasses, il est capable de lancer avec une vraie justesse, de près ou de loin, sur une cible mouvante ou non. On lui a aussi appris à réfléchir avec finesse, à toujours avoir une longueur d'avance, à grimper aux arbres si besoin est, à reconnaître les plantes comestibles ou non, à chasser aussi. Un vrai carrière en somme, même s'il ne l'aurait pas officiellement été, étant originaire du district 3.
QUEL SERAIT L'OBJET PERSONNEL QUE VOUS EMPORTERIEZ DANS L’ARENE ? Il eaurait remporté pour sûr les deux seul objets personnels auquel il tienne vraiment, à savoir ces médaillons argentés, orné d'un "A" et d'un "O", typiquement identiques. Le premier appartenait à son frère jumeaux, morts lors des Jeux. Le second était le sien, qu'il avait échangé avec Aranwë avant qu'il entre dans l'Arène, et qui lui a été restitué après les Jeux. Il est mort avec de médaillon collé sur sa poitrine, et cela signifie beaucoup pour Ohtar, voilà tout.
QUE PENSEZ-VOUS DE LA SPECIALISATION DE VOTRE DISTRICT, DE VOTRE NIVEAU DE VIE ? Ohtar n'a jamais eu à se plaindre. S'il est vrai que son district est considéré comme riche, il reste tout même une partie de la population, qui, là-bas, a dû mal à se nourrir. Heureusement, il n'en a jamais fait partie. Puis, de nos jours, qu'il soit missionné dans un district riche ou pauvre ne change pas réellement son niveau de vie, car il a toujours les moyens de subvenir à ses besoins, quels que soit son environnement, ce qui représente une chance pour lui, très touché par la misère qui règne dans le district 11 qu'il arpente longuement chaque jours.



Revenir en haut Aller en bas
CITOYEN DE PANEM
avatar
IDENTIFICATION PASS

Invité
Invité
MessageSujet: Re: ▷ when the heart speaks, the mind finds it indecent to object.   Mer 4 Avr - 16:42


“It ruined your life. You had all the power in the world and you didn’t know what to do with it.”


don't get lost into the woods


"Que le meilleur gagne." Un sourire, vite effacé, un clin d'oeil complice, puis un visage qui retourne à une impassibilité déconcertante, et le combat commence. Une certaine distance est gardée, ils se toisent, l'un l'autre, et tournent en rond, décrivant un cercle incroyablement régulier. La désagréable impression de regarder dans un miroir ne les quitte jamais, lors de ce genre d’exercice. Ils sont identiques en tout point, de leur visage jusqu'à leur carrure, en passant par l'éclat de leur yeux. Rien ne permet de les différencier. Ohtar décèle une seconde d’inattention chez son adversaire, et avec la rapidité et l'agilité d'un chat, il se jette sur lui, et le plaque au sol, ayant dans son camps l'effet de surprise. Puis, avec une vitesse déconcertante, il presse le poignard qu'il tient dans sa main gauche contre sa gorge, et hausse les sourcils d'un air de défi. "Et... tu es mort." lâche-t-il, fier de sa prestation, satisfait d'en être ressorti gagnant. Il toise son ennemi, immobilisé sous son poids, plantant son regard dans le sien, d'une manière horriblement sérieuse et menaçante.
Puis soudain, contre toute attente, ils se mettent tous les deux à s’esclaffer, partant dans un fou-rire qui leur fait oublier, l'espace d'un instant, la rivalité qui les sépare, qui les as toujours séparé. Pendant un bref moment, ils oublient que leur apparence est la seule chose qui les rapproche encore, ils perdent momentanément le souvenir que leur père s'est bien assuré de ça, depuis des années. Il l'aide à se relever, de bon coeur, et la réalité reprend le dessus. Leur rire s’éclipse, et ils se toisent, avec défi. Enfin, Ohtar laisse échapper un rictus moqueur, le genre de ceux que son double abhorre. "Un jour, j't'apprendrai." lance t-il, la tête haute, avant de se détourner, et de quitter la pièce.

(...)

Une Moisson. Encore une. Sa sixième. La bonne, cette fois. La population âgée de 12 à 22 ans est réunie ici, dans cette foule. Il règne un silence digne d'une cathédrale. Pour une fois, une seule fois dans l'année, toutes les usines sont à l'arrêt, si bien qu'on n'entend plus ce bourdonnement parasitant le peuple, et aucune fumée noire ne se dégage des immenses cheminées surplombant le paysage. Et l'heureuse élue féminine est... "Beverly Spring!" Une blondasse d'une quinzaine d'année s'avance. Elle est maigre comme un clou. Elle ne passera pas le bain de sang, se dit Ohtar, avec certitude, sans trop d'émotion. Elle s'avance vers l'estrade, et, bien sur, elle fond en larmes. Typique. La "présentatrice" fait semblant de s'en émouvoir, lui tapote gentiment l'épaule, puis elle passe à autre chose. L'agitation se dissipe, le calme reprend le dessus. Ohtar sent son coeur battre de plus en plus fort au creux de sa poitrine. Son nom doit sortir. Il faut qu'il sorte.
Et notre tribut masculin sera... Il arrête de respirer, pendant quelques secondes, attendant que la voix de cette femme immonde annonce enfin l'identité du tribut du district 3, pour la 69ème édition des Jeux de la Faim... "Ohtar Riddle." Son coeur fait un bond immense dans sa poitrine. La voilà, la gloire qu'il attend depuis son plus jeune âge. Enfin, il va pouvoir prouver sa valeur. Il reste immobile pendant une micro-seconde, puis consent enfin à bouger, avance d'un pas et... "Je me porte volontaire." Une voix retentit dans l'assemblée. Cette voix. Non. Impossible.
C'est comme si un seau d'eau froide venait de l'asperger. D'ailleurs, il sent ce frisson lui parcourir la nuque, tandis qu'il réalise ce qu'il est en train de se passer. Incapable de bouger, incapable de protester, il reste immobile, figé. Le sourire de la Capitoline s'étend, à mesure qu'elle voit s'avancer le jeune homme volontaire vers l'estrade, qui semble resplendir dans la lueur du soleil. Un garçon qui se porte volontaire à la place de son frère jumeau, cela va faire sensation au Capitole, pense t-elle, avide de voir son visage porcin passer plus longtemps sur la chaîne nationale de Panem. "Courageux. Très courageux." susurre t-elle dans le micro, presque en extase. Elle en profite pour remettre sa coiffure ridicule en place. "Ton prénom, jeune homme?" demande t-elle au volontaire, une fois qu'il a atteint sa hauteur. "Aranwë. Aranwë Riddle." répond-il, clairement, simplement. Serai-ce de la fierté dans sa voix? Ohtar serre les points, enfonçant involontairement ses ongles au creux de sa peau. Sa mâchoire se crispe, il sent la veine de sa tempe frétiller sous l'effet de la colère. Oh, il va le regretter.

(...)

"Vous avez deux minutes." annonce le pacificateur, prenant en charge Aranwë. Ohtar tremble comme une feuille. Il a donc deux petites minutes pour faire regretter à son frère d'être venu au monde. La porte s'ouvre, son frère se lève du fauteuil dans lequel il est confortablement installé, et Ohtar se précipite sur lui. Par pour le serrer dans ses bras, pas pour pleurer sa perte future, et lui faire un dernier adieu; non, simplement pour lui administrer un coup de poing en plein visage. "Enfoiré!" lâche t-il, avec énervement, sentant ses phalanges s'engourdir, et voyant le nez de son frère pisser le sang. "Tout doux, princesse!" lance celui-ci, en portant mécaniquement sa main vers sa blessure, pour empêcher le sang de couler, mais ne pouvant étouffer un rire satisfait. Il lui a toujours trouvé des surnoms ridicules. Princesse. Petite étoile. Mini sucre d'orge. "Pourquoi t'as fait ça?" demande alors Ohtar, absolument fou de rage. Pris par une pulsion incontrôlable, il plaque son frère contre le mur le plus proche, en agrippant avec force le col de sa chemise. "Que le meilleur gagne, hein mon chou?" répond t-il, d'une voix totalement neutre, se laissant faire. En disant ça, il fait écho au passé, à des situations qui paraissent à présent très loin à Ohtar. Aranwë a un petit sourire peu convainquant, et son frère, son visage si proche du sien, remarque à quel point ses yeux brillent. Ils ne jouent plus, à présent.
Lentement, il desserre ses poings autour du tissu qu'il tient, et ses bras retournent le long de son corps, mollement. Il comprend enfin qu'il n'est pas le pantin insensible, en constante compétition avec son frère, comme s'en est assuré leur père. Non, il est juste... un gamin, dépassé par les évènement, effrayé à l'idée de perdre la personne qui lui est la plus chère. Deux minutes. 120 minuscules secondes, pour rattraper dix-sept ans de non-dits, de bourrage de crâne, de manque total d'émotion. Qu'est-ce qu'il peut bien lui dire? Qu'il est désolé? Non, certainement pas, il voudrait exprimer tellement plus. Au fond, il s'en fou royalement qu'il ait pris sa place. Il veut juste qu'il revienne vivant. "Essaie de pas crever, ok?" est la seule chose qui parvient à sortir de sa bouche, après un silence long et pensant. S'il y parvient, ils auront toute une vie pour rattraper ces années perdues. Puis soudain, sans même y avoir réfléchi, comme si c'est une évidence, Ohtar retire le long médaillon argenté orné d'un "O" qu'il porte autour du cou- Aranwë possédant le même, avec un "A"- et le tend à vers son frère, qui le saisit. Ils échangent ainsi les deux seules preuves capables de les différencier. "Je peux toujours tenter." lance t-il, d'une voix rauque. Puis il s'éclaircit la gorge, gêné. C'est la première fois qu'ils sont aussi proche. Il serre un instant le médaillon au creux de sa paume, puis il le met autour de son cou.
Aranwë fait un pas vers son frère, et, mécaniquement, ils se serrent l'un l'autre, dans la seule étreinte qu'ils partageront jamais. Eux qui avaient la singulière habitude de se battre comme deux ennemis jurés, c'était une première. Puis la porte s'ouvre, ils rompent cette proximité, et se contentent de se regarder droit dans les yeux. "Il faut y aller." lance le Pacificateur, d'une voix forte, saisissant le bras d'Ohtar pour le diriger vers la sortie. "C'est bon, lâchez moi." grommelle t-il, dégageant son bras avec fureur. Un dernière coup d'oeil à son frère, et il fait volte-face, entendant la porte claquer derrière lui. Lorsqu'il traverse le long couloir blanc qui mène vers la sortie, il ne jette même pas un regard à ses parents, attendant de rejoindre Aranwë, pour lui dire adieu. Ils sont tellement fiers, ces salauds.
Ce qu'ils ne comprennent pas, c'est qu'il va mourir, leur fils chéri, et eux, ils sont juste fous de joie. Furieux et troublé, il efface les larmes qui lui brouillent la vue d'un revers du main, et fonce vers la sortie.







“What is a rebel? A man who says no.”


don't get lost into the woods



La pièce ne pourrait pas être plus impersonnelle. Murs blancs, sol blanc. Tous alignés, dans des uniformes noirs parfaitement identiques les uns aux autres, ils ressemblent à une parfaite petite armée. Face à eux, l'homme, Herman Langdon, charismatique, la quarantaine, les cheveux bruns et les yeux noirs comme la nuit. "Vous êtes ici parce que vous voulez faire régner l'ordre." lance t-il, s'exprimant enfin, après plusieurs minutes d'un échange silencieux. Sa voix est sèche, dénuée d’émotion, stricte, et résonne dans l'immensité de la pièce. Bien sur que je suis là pour ça, pense Ohtar, c'est le but que j'ai choisi à mon existence. Il ne répond pas, personne ne répond. Après tout, c'est une affirmation, pas une question, et on ne coupe jamais ses supérieurs. "Et bien je vais vous l'apprendre." continue t-il. Son ton, à chaque instant, est menaçant, tout comme cette manière qu'il a d'arpenter la pièce de long en larme, les bras dans le dos. La peur et le respect, voilà ce qu'il cherche à inspirer chez cette bande de jeunes qui ne connaissent encore rien à la fonction de Pacificateur."Ces gens, au dehors, que vous allez côtoyer, sont une menace." Le sujet est posé, les élèves sont attentifs. "Une bombe qui risque d'exploser si elle n'est pas maniée avec soin." continue-t-il, continuant ses va et vient dans la largueur de la pièce. Il lui arrive de poser ses yeux perçants sur ses apprentis pacificateurs, raides comme l'exige le protocole, et qui regardent droit devant eux, tels des automates. Langdon est tellement fier, d'inspirer chez eux un tel respect, qu'il ne cesse de s'en congratuler intérieurement. "Ils veulent renverser le Capitole, ils veulent l'anarchie, ils veulent... le pouvoir." Ohtar et ses camarades boivent ses paroles, les impriment dans leur cerveau, les approuvent."Vous êtes là pour les maintenir, les remettre à leur place, à savoir, des moins que rien." Une vague de fierté vient égayer Ohtar à l'idée qu'il puisse un jour réaliser cela, être un vrai pacificateur, et faire régner l'ordre au sein d'une population dangereuse, mais soumise à son emprise, et donc à celle du Capitole. Comprenez-le, c'est le rêve de tout aspirant-pacificateur, rempli d'orgueil, et puis surtout, on l'a élevé ainsi. "Le peuple a besoin de rigueur, de lois, de soumission, et lorsqu'ils refusent, une seule solution s'impose. La violence." S'ils pouvaient bouger, ils acquiesceraient, mais ils restent parfaitement immobiles. Ce sont les ordres.
"Que je ne vous prenne pas à éprouver de la compassion pour la vermine." De la compassion? Comment pourrait-il en avoir? Ce n'est pas dans la nature d'un pacificateur de s'émouvoir, et d'être indulgent. Et Ohtar veut jouer son rôle à la perfection, il veut être le meilleur élément de sa promotion, et il le sera. "Demain matin, 7h, dans cette salle. Nous commencerons par un entrainement de combat à mains nues." Et, sans plus de cérémonie, le supérieur quitte la pièce.
C'est parti, il va donc commencer à s’entraîner le lendemain, et ce pour trois années entières, rythmée par un bourrage de crâne tel que celui-ci, quotidien. L'objectif? Devenir une véritable pourriture.

(...)

Les paysages passent devant ses yeux, et sont tous très différents les uns des autres. Au bout de quelques heures de voyage, seuls des champs apparaissent, et défilent à perte de vue. Ça y est, il est arrivé à l'endroit où prendra place sa première mission. Lorsque le train s'arrête enfin, il est accueilli par un homme d'une quarantaine d'années, qui lui rappelle étrangement son formateur, Herman Langdon, à une différence près: celui-ci a la bouche qui se fend en un sourire faussement chaleureux. "Bienvenue dans le district 11, le paradis du pacificateur." Ohtar ne comprend pas totalement ce qu'il veut dire par là, mais il l'apprendra bien assez tôt...

(...)

La misère règne, là-bas, à chaque coin de rue. La faim, le froid, la peur de voir ses enfants envoyés se faire tuer dans les Jeux de la Faim. Tant de choses qui touchent Ohtar, alors qu'il devrait rester de marbre. Il n'en dit rien, il garde ça pour lui. Que je ne vous prenne pas à éprouver de la compassion pour la vermine. Les mots d'Herman Langdon se rappellent à son esprit à chaque fois qu'il ressent de la pitié pour le peuple, à chaque fois qu'il doit fouetter un homme en place publique pour une broutille. Si seulement il avait le courage de dire non.
Revenir en haut Aller en bas
CITOYEN DE PANEM
avatar
IDENTIFICATION PASS

Invité
Invité
MessageSujet: Re: ▷ when the heart speaks, the mind finds it indecent to object.   Mer 4 Avr - 16:45

Quel prétentieux, pfuh.
Tu emportes Prue, mais j'aurai ton âme.

REEEEBIENVENUUUUE I love you
Revenir en haut Aller en bas
CITOYEN DE PANEM
avatar
IDENTIFICATION PASS

Invité
Invité
MessageSujet: Re: ▷ when the heart speaks, the mind finds it indecent to object.   Mer 4 Avr - 16:49
    Moi, prétentieux? Jamais.
    Ça tombe bien, je n'ai pas d'âme.
    MERCI! I love you
Revenir en haut Aller en bas
CITOYEN DE PANEM
avatar
IDENTIFICATION PASS

ϟ 1ERE MOISSON : 26/02/2012
ϟ MESSAGE : 1155
ϟ AVATAR : Liam Hemsworth
ϟ DISTRICT : Originaire du 4, il est est actuellement un fugitif dans le 13.
ϟ AGE : 25 ans. Il a gagné la 64ème édition des jeux à 14 ans.
ϟ METIER : Il est assigné à l'intendance dans le 13, en cuisine.
ϟ LIFESTYLE : Le niveau de vie est correct et surtout équitable à chaque habitant, merci le 13. Mais sachant qu'il est un vainqueur et qu'il est originaire d'un district assez riche, il n'a jamais eu à se plaindre.
ϟ HUNGER GAMES : non
ϟ RÉBELLION : pour
ϟ COMPÉTENCES : SURVIVOR
MODÉRATEUR DE DAUGHTER OF FIRE
MessageSujet: Re: ▷ when the heart speaks, the mind finds it indecent to object.   Mer 4 Avr - 16:53
Quel beau perso Rebienvenue miss !

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
CITOYEN DE PANEM
avatar
IDENTIFICATION PASS

Invité
Invité
MessageSujet: Re: ▷ when the heart speaks, the mind finds it indecent to object.   Mer 4 Avr - 16:54
    Merci beaucoup :hiiiih:
Revenir en haut Aller en bas
CITOYEN DE PANEM
avatar
IDENTIFICATION PASS

Invité
Invité
MessageSujet: Re: ▷ when the heart speaks, the mind finds it indecent to object.   Mer 4 Avr - 16:55
    Rebienvenue I love you
Revenir en haut Aller en bas
CITOYEN DE PANEM
avatar
IDENTIFICATION PASS

Invité
Invité
MessageSujet: Re: ▷ when the heart speaks, the mind finds it indecent to object.   Mer 4 Avr - 16:56
    Merci beaucoup Erin
Revenir en haut Aller en bas
CITOYEN DE PANEM
avatar
IDENTIFICATION PASS

Invité
Invité
MessageSujet: Re: ▷ when the heart speaks, the mind finds it indecent to object.   Mer 4 Avr - 16:59
ce magnifique choix. I love you
bienvenue parmi nous.
Revenir en haut Aller en bas
CITOYEN DE PANEM
avatar
IDENTIFICATION PASS

Invité
Invité
MessageSujet: Re: ▷ when the heart speaks, the mind finds it indecent to object.   Mer 4 Avr - 17:00
    Je te retourne le compliment.
    Merci! I love you
Revenir en haut Aller en bas
CITOYEN DE PANEM
avatar
IDENTIFICATION PASS

Invité
Invité
MessageSujet: Re: ▷ when the heart speaks, the mind finds it indecent to object.   Mer 4 Avr - 17:01
Bwuahaha. Penses-tu. J'irai prendre celle de Prue alors
Ah non, Glitery ! Tu me reste fidèle toi.

Revenir en haut Aller en bas
CITOYEN DE PANEM
avatar
IDENTIFICATION PASS

Invité
Invité
MessageSujet: Re: ▷ when the heart speaks, the mind finds it indecent to object.   Mer 4 Avr - 17:02
    Tu n'oserai pas.
Revenir en haut Aller en bas
CITOYEN DE PANEM
avatar
IDENTIFICATION PASS

Invité
Invité
MessageSujet: Re: ▷ when the heart speaks, the mind finds it indecent to object.   Mer 4 Avr - 17:03
si tu me reste fidèle mon cher.

nous faudra un lien en tout cas. I love you
Revenir en haut Aller en bas
CITOYEN DE PANEM
avatar
IDENTIFICATION PASS

Invité
Invité
MessageSujet: Re: ▷ when the heart speaks, the mind finds it indecent to object.   Mer 4 Avr - 17:06
    Avec plaisir. :hiiiih:
Revenir en haut Aller en bas
CITOYEN DE PANEM
avatar
IDENTIFICATION PASS

Invité
Invité
MessageSujet: Re: ▷ when the heart speaks, the mind finds it indecent to object.   Mer 4 Avr - 17:20
UN TROOOOOOIS *___* Et comment ça, comissionné au 11, comment ça?! *attache au 3*
Rebienvenue o/
Revenir en haut Aller en bas
CITOYEN DE PANEM
avatar
IDENTIFICATION PASS

Invité
Invité
MessageSujet: Re: ▷ when the heart speaks, the mind finds it indecent to object.   Mer 4 Avr - 17:30
    CAMARADE DU TROIS! Je tâcherai de revenir au bercail aussi souvent que possible.
Revenir en haut Aller en bas
CITOYEN DE PANEM
avatar
IDENTIFICATION PASS

ϟ 1ERE MOISSON : 26/02/2012
ϟ MESSAGE : 463
ϟ AVATAR : phoebs tonkin.
ϟ MULTICOMPTE : nope.
ϟ DISTRICT : originaire du deux, actuellement dans le treize.
ϟ AGE : vingt ans.
ϟ METIER : autrefois elle s'entraînait pour les jeux.
ϟ HUNGER GAMES : non
ϟ RÉBELLION : indécis
ϟ COMPÉTENCES : SURVIVOR
ADMINISTRATRICE DE DAUGHTER OF FIRE
MessageSujet: Re: ▷ when the heart speaks, the mind finds it indecent to object.   Mer 4 Avr - 17:36
le trois c'est pas loin du deux hein ?..
re-bienvenue parmi nous ma belle, ton choix d'avatar est juste splendide. I love you

_________________

and i'm a long way, from your hill or cavalry. and I'm a long way from where I was, where i need to be. if there is a light you can always see and there is a world we can always be. if there is a kiss i stole from your mouth and there is a light, don't let it go out.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
CITOYEN DE PANEM
avatar
IDENTIFICATION PASS

Invité
Invité
MessageSujet: Re: ▷ when the heart speaks, the mind finds it indecent to object.   Mer 4 Avr - 17:37
Rebienvenue
Nous deux, il va nous falloir un lien héhé enfin si tu veux ;3
Bon courage pour le reste de ta fiche
Revenir en haut Aller en bas
CITOYEN DE PANEM
avatar
IDENTIFICATION PASS

Invité
Invité
MessageSujet: Re: ▷ when the heart speaks, the mind finds it indecent to object.   Mer 4 Avr - 17:40
    Bonnie: C'est tout près Merci beaucoup! I love you
    Melanie: Merci beaucoup J'accepte volontiers un lien, je reviendrai te le quémander quand je serai validé
Revenir en haut Aller en bas
CITOYEN DE PANEM
avatar
IDENTIFICATION PASS

Invité
Invité
MessageSujet: Re: ▷ when the heart speaks, the mind finds it indecent to object.   Mer 4 Avr - 22:15
Graham D. Glimmer a écrit:

Tu emportes Prue, mais j'aurai ton âme.

Serais-tu jaloux ?
De toute façon rien ne pourra effacer ce qu'il y a entre nous.

Re-bienvenue Ohtar(ie)
Revenir en haut Aller en bas
CITOYEN DE PANEM
avatar
IDENTIFICATION PASS

Invité
Invité
MessageSujet: Re: ▷ when the heart speaks, the mind finds it indecent to object.   Mer 4 Avr - 22:35
Rebivenue & excellent choix d'avatar :hiiiih: I love you
Revenir en haut Aller en bas
CITOYEN DE PANEM
avatar
IDENTIFICATION PASS

Invité
Invité
MessageSujet: Re: ▷ when the heart speaks, the mind finds it indecent to object.   Mer 4 Avr - 22:47
    Prue: Bien sur qu'il est jaloux (a)
    Merci I love you
    Suzanna: Merci beaucoup
Revenir en haut Aller en bas
CITOYEN DE PANEM
avatar
IDENTIFICATION PASS

Invité
Invité
MessageSujet: Re: ▷ when the heart speaks, the mind finds it indecent to object.   Mer 4 Avr - 22:52
MAIS POURQUOI TU VIENS PAS AU SEEEEEPT ? rebienvenuuuue Cool
Revenir en haut Aller en bas
CITOYEN DE PANEM
avatar
IDENTIFICATION PASS

Invité
Invité
MessageSujet: Re: ▷ when the heart speaks, the mind finds it indecent to object.   Jeu 5 Avr - 6:48
    DÉSOLÉÉÉÉÉÉÉÉÉÉ Réserve moi quand même un lien I love you
    Merci beaucoup.
Revenir en haut Aller en bas
CITOYEN DE PANEM
IDENTIFICATION PASS

Contenu sponsorisé
MessageSujet: Re: ▷ when the heart speaks, the mind finds it indecent to object.   
Revenir en haut Aller en bas
 

▷ when the heart speaks, the mind finds it indecent to object.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 

 Sujets similaires

-
» The self imposed limitations of the underdeveloped mind.
» Grimoire Heart n'a pas besoin d'un cookie à la myrthille ( PV Nookie Minasa )
» 01. Losing your mind
» 1.04 Where is my mind ?
» The way of the heart.
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Daughter of Fire :: saison un, fiches.-
Sauter vers: