Partagez | 
 

 JOY Ϟ ❝ Le rêve semble réel seulement quand on y est.. ❞

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
CITOYEN DE PANEM
avatar
IDENTIFICATION PASS

Invité
Invité
MessageSujet: JOY Ϟ ❝ Le rêve semble réel seulement quand on y est.. ❞   Mer 4 Avr - 13:45

1. » DEPUIS LE JOUR OU TOUT A CHANGE.




Cela faisait quelques mois, quelques mois à peine que ma soeur était décédée aux Hunger-Games, quelques mois qu'elle ne m'avait plus pris dans ses bras, cela fait peut-être que quelques mois, mais pour moi ça semblait être une éternité. Je n'avais que 10 ans, je n'étais qu'une petite fille encore naïve et insouciante de la vie pourtant sa mort m'avait déchirée, moi et mes parents. « Joyce... Tu viens manger ! » venez de crier ma mère d'une toute petite voix, comme si elle avait hurlé pendant des jours, hurlée tellement fort qu'elle en avait perdu la voix. Je descendais les escaliers alors que mon père et ma mère étaient assis, je remarquais alors une assiette de trop « Maman ? Nous attendons quelqu'un ? » ma mère ne me répondit pas et me lança un sourire dont toute la joie avait disparu. Elle servie chaque assiette y compris celle vide qui occupait la place de ma défunte soeur. Nous avons mangé dans un silence pesant et personne ne nous avait rejoint. Ma mère empoigna alors l'assiette en remettant la nourriture dans le plat avant de la reposer. Je m'étais alors levée violemment avant de balayer la table y compris l'assiette vide « ELLE EST PARTIE TU NE COMPRENDS PAS CA ? Maman, arrête de m'être son assiette, tu ne fais que nous faire souffrir, tous, bon sang arrête de délirer, elle est morte, morte et elle ne reviendra jamais, tué aux Hunger-Games tout ça à cause de ton insousiance à propos de ce jeux, elle est entrée dans l'arène sans même savoir tenir un couteau et elle est morte à cause de VOUS et... » brutalement ma mère leva sa main et la fit violemment atterrir sur ma joue. Je m'arrêtais net dans ma phrase en me tenant ma joue endoloris, je refusais qu'une seule larme coule pourtant j'en mourrais d'envie, toute cette rage et cette tristesse qui me consommait était insupportable. Son regard était rempli de colère et de méprise à ce moment même, mon père se leva pour calmer ma mère alors que je partis en courant dans ma chambre me mettant alors à pleurer comme je ne l'avais jamais fait. Je les entendais se disputer en bas, encore une fois, l'harmonie n'existait plus dans la famille, il ne faisait que de se disputer chaque jour un peu plus. Je me dirigeais à tâtons vers la chambre de ma soeur afin qu'il ne m'entende pas et je me posais sur le sol frais qui sentait encore son doux parfum. Je me retenais de pleurer, je pensais à tous nos souvenirs, nos moments passés ensemble et c'est alors que j'aperçus quelque chose de brillant. Je me dirigeais vers l'objet et malgré mes yeux brouillés par les larmes je réussis à apercevoir sa gourmette qu'elle n'avait pas emmenée au Hunger-Games, mes parents avaient dû la laisser tomber par mégarde. Je venais de la prendre et de l'a glissé dans ma poche quand ma mère rentra « Sort d'ici Joyce, je t'ai déjà dit que cet endroit était interdit d'accès ». Je sortais alors en courant de la petite pièce et entendis ma mère verrouiller l'accès de sa chambre. Je rentrais dans ma chambre et en profitait pour glisser la gourmette, encore trop grande, autour de mon bras.

Le lendemain ma mère venait de rentrer dans ma chambre, la mine sérieuse et le ton grave. Elle s'assoit sur mon lit et me fit signe de venir m'asseoir sur ses genoux. Je m'exécutais, elle se racla la gorge et me dit alors « Ecoute Joyce, tu as raison... Ta soeur est morte à cause de moi, je ne vous ai pas parlé des jeux, je ne vous ai pas préservé d'eux et ... » « Mais non maman ... » « Joyce, laisse-moi parler ! Je ne vous ai pas préservé des Jeux, aujourd'hui Malvina est morte et la honte pèse sur notre famille. De plus, je refuse qu'il t'arrive le même sort ! Moi et ton père t'avons pris un mentor hautement qualifié, il t'apprendra à te battre, à te défendre, à survivre... Tu deviendras, ce qu'on appelle plus couramment ici, un carrière ... » je restais dubitatif à ce que venait de dire ma mère. Je ne voulais pas devenir une carrière, ni me battre, ni quoi que ce soit ! « ... et quand tu seras grande tu pourras te porter volontaire pour gagner et faire honneur à notre famille en préservant le souvenir de ta soeur comme un joyaux afin de lui rendre ainsi hommage ! » je vis alors une lueur d'espoir dans les yeux de ma mère. Je vis ses yeux brillant et beau, comme avant, il n'était plus rouge à cause des pleurs, il était tellement joyeux, elle venait d'avoir cette idée après une longue discussion avec mon père et cela semblait lui rendre espoir. Elle avait confiance en moi et malgré que je veuille m'y opposer, j'acquiesçais pour lui donner mon approbation. J'aperçus alors son sourire, beau et merveilleux comme celui d'avant et je souriais alors à mon tour, je sentie mon coeur se réchauffer et je sus que maintenant, mon seul but, serait de devenir une excellente carrière et de remporter les jeux ! « Je t'aime tant ma Joy' » je me jetais dans ses bras en lui disant que moi aussi et mon père nous observait du coin de la porte. Il semblait mélancolique et dès lors, je savais que cette idée le hantait, malgré qu'il soit en accord avec ma mère, je vis en lui de la souffrance et je venais alors de comprendre qu'il n'était pas fier de sa décision, pas autant que ma mère. Il avait peur, je me levais et d'un pas lent me dirigeait vers lui avec une telle assurance et une telle confiance en moi que ma mère en resta ébahi, je dis alors d'un ton rassurant « Papa, ne t'en fais pas pour moi ! Je vais devenir la meilleure et gagner ! ». Nous avons échangé un regard et je savais alors que mon futur venait d'être tout tracé !
Revenir en haut Aller en bas
 

JOY Ϟ ❝ Le rêve semble réel seulement quand on y est.. ❞

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 

 Sujets similaires

-
» Dean Davis - C'est quand tout semble parfait que tout part en vrille
» Quand tout semble perdue, une lueur d'espoir apparaît soudainement
» Lucie Frot- Je me souviens il me semble, des jeux qu'on inventait ensemble... [TERMINE]
» Le rêve semble réel quand on y est, ce n’est que quand on se réveille qu’on se rend compte qu’il avait quelque chose d’étrange...
» Il me semble te l'avoir déjà dit, mais j'aime vraiment pas les chats. [Gae ♥]
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Daughter of Fire :: saison un, anciens RP-
Sauter vers: