Partagez | 
 

 Δ VOODOO CHILD (red)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
CITOYEN DE PANEM
avatar
IDENTIFICATION PASS

Invité
Invité
MessageSujet: Δ VOODOO CHILD (red)   Dim 1 Avr - 16:27


MONROE 'RED' REDWALDA

vingt-neuf ans ϟ capitol
ϟ sienna miller
₪ ₪ ₪

PRENOM(S) ϟ un seul prénom pour la jeune femme Redwalda. En l'honneur d'une actrice de théâtre dont son père était un grand admirateur. Mais on la connaît sous le prénom de Red. Bien plus simple, et bien plus beau d'après elle. ; NOM ϟ Monroe, oui comme le célèbre juge des Hunger Games dont elle est l'épouse. Mais son nom de jeune fille est van der Weyden. ; DATE DE NAISSANCE & AGE ϟ née une journée d'été dans l'appartement familial, elle a depuis vingt-neuf ans. ; DISTRICT ϟ Red a toujours vécu au Capitol. Elle a cependant souvent voyagée dans le district un et quatre. ; METIER ϟ Elle occupe depuis deux ans le poste de juge des jeux, métier qu'elle prend très au sérieux et dont elle est plus que fière. ; SITUATION CIVILE ϟ mariée depuis un an maintenant. ; ALLEGEANCE ϟ pro-capitole sans aucun doute. ; GROUPE ϟ PUPPET'S HEADMASTER. ; CREDIT ϟ bannière par stellaire et icon par Spacepater.


réponds aux questions de César
QUE PENSEZ-VOUS DU CAPITOLE ? " César, nous nous connaissons assez pour savoir ma réponse non ? Le Capitole est le pilier sur lequel Panem repose. Sans lui les districts ne seraient que des terrains vagues et la population s'entretuerait pour un morceau de pain. Je ne plaisante pas, sans le Capitole les districts et le monde de paix dans lequel nous nous trouvons actuellement n'existerait pas. Et se serait alors le chaos, l'anarchie et les guerres sans intérêts. Je le dis et le redis mon ami, mieux vaut pour les districts que le Capitole reste ce qu'il est et les districts ce qu'ils sont. Il en va de la sécurité de tous. " QUEL EST VOTRE AVIS SUR LES JEUX ? " Les jeux sont extraordinaires. C'est de la magie pures et cela sans demander grand chose au public. Bien sûr certaines mauvaises langues diront que ces jeux n'ont qu'un but punitif envers ceux qui autrefois avait tenté de se rebeller. Mais c'est absolument faux, les jeux sont devenus un grand divertissement, une grande fête ou une grande célébration que l'on attend avec impatience chaque année vous voyez ? Et je suis là pour faire en sorte que ces jeux soient extraordinaires et qu'ils restent gravés dans les mémoires à tout jamais. " QUE PENSEZ-VOUS DE LA MORT D'ARABELLA EVERGLADE ET DE SON MARI ? " Certaines questions ne sont pas bonnes à poser mon cher ami. Arabella et Owen étaient ses électrons libres comme il en existent beaucoup dans les districts sous développés. Là-bas l'éducation n'est pas au niveau du Capitole et je crains que des esprits mal-attentionnés en aient profité pour modeler l'esprit de ces deux pauvres gens. Vous savez comme les jeunes mères sont malléables au possible. Elle aura sans doute eu une geste désespéré. Enfin, je comprends que cette édition de l'expiation ne soit pas la plus réussite. Mais je vous promets que la prochaine saura vous faire oublier cet édition. " QU'AURAIS REPRÉSENTÉ POUR VOUS DE PARTICIPER AUX JEUX ?" Beaucoup d'honneur je pense. Et de gloire. Telle est ma vision des jeux. Gloire et honneur pour ceux qui y participent. Ils représentent leurs familles, leurs amis. Comment ne pas se sentir honoré ? Et comment ne pas vouloir se battre pour eux ? Honneur et gloire n'est-ce pas suffisant ? " QUELS SERAIENT OU A ETE OU AURAIENT ETE VOS ATOUTS DANS L’ARENE ? " Je ne me sers jamais d'armes vu que j'ai des gardes personnels pour porter ce genre d'objets. Mais je dois vous dire que le caractère est sans doute un des atouts primordiaux dans l'arène. Le physique n'est rien sans le mental. Et du mental j'en ai à revendre. " QUEL SERAIT L'OBJET PERSONNEL QUE VOUS EMPORTERIEZ DANS L’ARENE ? Mon alliance sans aucune hésitation. Je l'emporterais n'importe où de toute manière. QUE PENSEZ-VOUS DE LA SPECIALISATION DE VOTRE DISTRICT, DE VOTRE NIVEAU DE VIE ?" Je n'ai pas à me plaindre. Capitoline de naissance et née dans une famille on ne peut plus fortunée je dois dire que ma vie est des plus simples contrairement à ce que l'on pourrait penser. Rien de plus que ce que toute Capitoline se doit de posséder. Et bien sûr que je suis fière du Capitole. Il n'existe d'endroits de ce genre, si magnifique. Tous les habitants des districts qui viennent parfois au Capitole ont du mal à reprendre leur vie là-bas. Et je les comprends tellement. "


entrez dans l'arène
ϟ PSEUDO Le gros Robert pour les intimes
ϟ AGE j'approche de la cinquantaine ouioui Arrow
ϟ COMMENT AS-TU CONNU LE FORUM ? par la fondatrice (spécial dédicace à Rowi chérie I love you)
ϟ AS-TU LU LA TRILOGIE ? Lu relu et rerelu. Arrow
ϟ CODE validé par Emma.
ϟ COMMENTAIRES ? Le gros Robert vous aime fort fort fort
Revenir en haut Aller en bas
CITOYEN DE PANEM
avatar
IDENTIFICATION PASS

Invité
Invité
MessageSujet: Re: Δ VOODOO CHILD (red)   Dim 1 Avr - 16:28

“Oh and if I had a brain, Oh and if I had a brain
i'd be cold as a stone and rich as the fool”


don't get lost into the woods
‘ She wasnt raised by the way,
That the emperor put traps in the cage,
And the days she being dull,
Lead to nights readin beer bottles. ’

Tu cours de toutes tes maigres forces petites Red. Ta voix résonne loin dans les rues de ta ville. Tu cours si vite, tu cours si loin. La lune disparait derrière les grandes maisons blanches. Tu commences à être fatiguée. Tu souffles. Lâche-moi Teddy. Tu hurles désormais. Mais personne ne t’écoute, tu es si petite, si fragile. Teddy te court après. Mais tu as l’habitude. Alors tu souris bêtement, tu ris aux éclats. Il te rattrape et te fait tomber. Alors tu lui souris. Car tu penses que c’est cela la vie. Courir et encore courir. Mais ce que tu ne sais pas, c’est que toujours tu termineras face contre terre.

Δ Δ Δ Δ

« Ils sont tous inutiles. Des petits chiots à qui on aurait lancé un os. Tu ne penses pas Redwalda ? » Ton sourire s’afficha lentement sur des fines lèvres. Tu hoches brièvement la tête, le sourire toujours coincé sur ton visage poupin. Père semblait satisfait, son verre de whisky approche ses lèvres, un demi-sourire non dissimulé apparait l’instant de quelques secondes. C’était le jour de ton treizième anniversaire. Ton père ne venait te voir que quelques jours dans l’année. Lui, le grand homme d’affaire qui semblait étouffer dans cette vie. « Enfin. Ce ne sont que des gosses. On ne peut pas leur demander de réfléchir. » Tu baisses la tête, que répondre à cet homme qui te fais face. De tout manière tu ne savais jamais quoi lui dire. Lui et ses cheveux aussi blonds que les tiens, son sourire et ses grands yeux clairs. « Tu verras Red. Un jour ces jeux seront vraiment intéressants. Il faut juste mettre les bonnes personnes en tant que juges. Pas des idiots comme ce Xallander. » Il pose brutalement son verre sur la table. Tout le monde sait pourquoi il est si en colère. Le président lui a refusé le poste de haut-juge. A lui, Oliver van der Weyden sans doute l’une des plus grandes richesses de ce monde. Ton collier en perle de coquillage et tes nombreux bijoux peuvent en témoigner. Tu lèves les yeux vers lui, il semble être calmé. « Où est Théodore ? » Tu hôches la tête, ton frère ne viendra pas et tu es la seule à savoir pourquoi. « Il est ailleurs. Sans doute chez un des ses amis. » Ta voix tremble. Les yeux de ton père deviennent aussi rouges que le sang. « Il devrait être là. » Tu baisses la tête. Si seulement Teddy ne lui avait pas dit ces mots. Si seulement Teddy n’était pas si compliqué. Si seulement. Oui mais voilà. Teddy lui a dit. Et depuis Teddy ne vient plus voir papa. « Bon je dois y aller. Je dois être dans deux demain, et mon train et dans une demie-heure. » Il se lève doucement et embrasse ton front doucement. « Je t’aime ma Red. » Il se dirige doucement vers la porte. « Papa. » Ta voix semble forte. Il se retourne. « Oui ? » Un grand sourire s’affiche sur ton visage. « Je t’aime aussi. »

Δ Δ Δ Δ

La mer. Je n’avais rien vu de si superbe. De l’eau à perte de vue. Du sable sous les pieds. Rien de plus léger. Rien de plus beau. « Tu n’en as pas marre Red ? » Marre de quoi Teddy. Marre d’être moi. Marre de ne pas être moi. Il ne faisait que ça. Dire ce qu’il doit être ou non. Dire ce qu’il pense. Il ne fait que cela Teddy. Dire et dire au monde ses opinions. Mais le monde s’en fichait pas mal de ses opinions, de ses pensées révolutionnaires. Personne ne prêtait plus attention à Teddy, Théodore le fou le surnommait nos camardes. Théodore l’indomptable pensais-je tout bas. « Marre de quoi Teddy ? » dis-je doucement en enfouissant mes pieds dans le sables dorée. Rien de plus agréable. Je vendrais le Capitole en entier pour un bout de cette plage. Rien qu’un bout de sable et de soleil. « Marre de n’être que ça. » Encore des mystères. Encore des interrogations. Encore des pleurnicheries. « Arrête Teddy. » Sa main vient se coller contre mon épaule, et de toute sa force il me fait basculer en arrière. Ma tête tombe sur le sable chaud. « Lâche-moi ! » Un sourire sur son dur visage. Et il lâche doucement la pression. Je me relève brusquement, toujours assise à côté de lui. « Tu es lâche Red. » Je lui lance un regard mauvais, un de mes regards que je garde secrètement en moi. « C’est toi le lâche Teddy. Toi qui hurles tes idées stupides et qui pourtant n’en assumes rien une fois que les autorités viennent frapper à notre porte. Ne va pas dire que je suis lâche d’être ce que le monde veut que je sois. Je vis ma vie Teddy. Une vie qui me convient et à laquelle je me suis faite et ce depuis plus de dix-neuf ans maintenant. Alors arrête. Arrête de te plaindre. Arrête de piquer tes colères stupides contre ce que tu es. Et surtout arrête de m’emmerder avec tes questions. » Je me lève d’un bond, le laissant là, les yeux grands ouverts. Ce n’était pas la première fois. Et il avait l’habitude. Mais intérieurement j’espérais qu’il ne me parlerait plus jamais.

Le lendemain il n’était plus. Un simple mot collé sur le frigo. ‘Désolé’.


Δ Δ Δ Δ

Mort. Ce mot résonne comme un écho dans ma tête. Mort. Ce n’est pas possible. Papa me tient par la taille, le cercueil défile dans la grande chapelle. Noir, Teddy aurait détesté tous ces gens qui se moquaient de lui. Il aurait détesté la présence de papa et de sa nouvelle copine qui aurait pu être notre sœur. Il aurait haït ce prêtre qui jure sur des textes sacrés que son âme sera sauvé. Non Teddy ne voulait pas être sauvé. Il ne voulait rien d’autre que vivre, longtemps et dans la liberté qui lui était si chère. Sinon pourquoi était-il partit depuis plus de trois ans. Trois ans sans rien dire, à errer de district en district. Comme un simple mendiant. Lui l’héritier des van der Weyden. « Il ne voulait pas ça papa. » Il fait mine de ne pas t’entendre, comme tout le monde. Alors tu baisses le voile de dentelles noires et tu imagines la réaction de Teddy en te voyant couverte de la sorte. Il serait mort de rire, ses cheveux blonds seraient sans doute attachés en queue de cheval dans son dos, et ses yeux jaunes te scruteraient en maudissant ce satané voile qui les empêche de transpercer ton âme. Je l’entends me dire à l’oreille que tante Garande a encore prit du poids et que son fils ressemble de plus en plus à son chien. Que le soleil frappe trop fort le crâne d’oncle Barané et qu’il manque de nous aveugler. Ou encore que papa aurait dût mettre une tenue plus sobre et pas son satané costume orangé. Trop capitolin. Tellement pas Teddy. « Il aurait détesté. » ma voix se fit plus forte, plus insistante. Père attrapa mon bras, m’éloignant discrètement de la foule qui regardait le cercueil partir vers le cimetière familial. « Es-tu stupide Redwalda ? Ce n’est pas pour lui tout ça. C’est pour nous. Je n’enterre pas un fils, j’enterre une ombre qui menaçait l’ordre établit. Tu vois ce que je veux dire ? Tuer avant d’être tué. C’est cela qui devrait être inscrit sur nos armoiries si nous en avions. » Je le pousse en arrière. D’une force qui m’était jusque-là inconnue. La gorge sèche, les yeux plein de larmes. Et pourtant si fière. « Si je ne te savais pas si lâche je penserais que c’est toi qui l’a tué. Mais tu es trop lâche. Comme lorsque Xallender t’a pris le poste que tu voulais, trop lâche pour dire ce que tu penses, Teddy n’avait pas tort sur ce point-là. » Il déplaça rapidement sa main. Comme pour te gifler, mais il ne fit rien. Il ne ferait rien. « Je ne serais pas lâche. Je ne serais pas comme toi. Je ne serais l’ombre de personne. Je serais libre, comme Teddy. Et aucun homme ne me dictera ma conduite. Jamais. »

Δ Δ Δ Δ

Vint un temps où je vécus dans le manque. Le manque de ce que ces yeux désormais brûlés avaient gravés en moi. Aride, brûlée moi aussi. Sous la peau rien que de la cendre fade. Et les autres, lorsqu’ils me regardaient ne voyaient qu’une chose stupide. Teddy me manquait. Plus que tout. J’arrêtais de m’occuper de ma personne. On ne s’occupa bientôt plus de la jeune fille qui occupait l’appartement d’en face. J’arrêtais les cours à l’école. Mes amis m’oublièrent peu à peu. Et je me complaisais dans cette solitude. Seule. Avec mes souvenirs. « Tu vas devoir te couper les cheveux, te préparer et sans doute passer entre les mains d’un expert avant que je t’emmène à cette réception. » Voix neutre du marchand qui vend ses produits sur le marché. Mon père avait cessé de se montrer complaisant avec moi. Il restait assis près de la fenêtre, les yeux plongés vers l’extérieur, vers la rue bondée. « Plus d’un an que tu es dans cet état. Tu es mon dernier enfant Red. Mais tu devras de sortir de là seule. Hors de question que je fasse appelle à une aide. » Il hésita comme pour réfléchir. Je l’observais en penchant doucement la tête. Ses yeux ne se décidaient pas à croiser les miens. « Je vais bientôt partir Red. Comme Teddy. Je me fais vieux. Trop vieux. Et tu as besoin de quelqu’un. » Je ne lui fis pas de réponse. J’étais au-delà de ces questions. Depuis bien longtemps désormais. « C’était aussi mon fils. » dit-il en s’adressant à lui-même. Sa voix se brisait en mille morceaux minuscules. Je ne pleurerais pas, il le savait. Je ne pleurais plus jamais. Du reste il était désormais de pierre. Comme moi. Il me regarda. Ses yeux fouillaient les miens sans rien y trouver. Mes pupilles étaient scellées, j’aurais voulu le lui crier : pour moi, il faisait noir depuis le jour où on l’enfouit sous terre. Mais c’était inutile. Il n’aurait pas compris. Ce souvenir devait pourrir et mourir à l’intérieur de moi. Car à l’intérieur, ce souvenir était fort. Nul ne pouvait m’atteindre. Qu’il me sorte, je ne montrerais aucune résistance. Là où j’étais déjà parvenue, j’étais sauvée.

Δ Δ Δ Δ

Il avait les yeux noirs, en tout cas c’est comme cela qu’ils m’apparurent dans l’obscurité qui allait grandissante. Un front plissé parsemé d’un désordre de mèches. Le teint clair du Capitole. Belles lèvres charnues, nez fort. Il avait dû se pencher pour arriver à me regarder dans les yeux. Ses bras négligemment appuyés sur ses cuisses étaient musclés, puissants ; il avait de grandes mains. Une courte cicatrice lui courait du poignet jusqu’au coude. Sans me lever j’enfonçais mon regard dans le sien. Il ne baissa pas les yeux. Qui es-tu ? Aurais-je dû lui demander. Comment as-tu osé me toucher ? Mais le propos eût semblé banal dans l’air immobile de cette soirée. Et moi qui depuis belle lurette ne me souciais plus de ce que les autres pensaient, je me mordis la langue et gardai le silence. Je m’adaptais à cette immobilité étrange de la nuit qui tombait sans hâte, dans une sorte d’indifférence. Et soudain, l’homme se leva. Il me tendait la main. Alors seulement je vis combien il était jeune. Quatre ou cinq ans de plus que moi, peut-être. Il portait un costume sobre, noir ou brun. A son poignet droit, une simple montrer en or. Je continuai de le regarder en me tordant le cou. « Red. » fut le seul mot que ma bouche daigna articuler. Sa bouche s’étira dans un sourire. Dévoila des dents blanches parfaitement alignée. Il ne baissa pas pour autant le regard. Lentement, sans prévenir, mes mains se posèrent sur ses épaules. A cet endroit où la peau était tiède et sèche. Je laissais mes doigts coururent sur son cou, sur sa nuque et enfin dans ses cheveux. Il me regardait toujours. Ses yeux étaient obliques, ses joues creuses. Mes mains se glissèrent dans ses mèches, parcoururent ses tempes et s’arrêtèrent sur ses pommettes dont elles épousèrent la forme. Alors pour la première fois il baissa les paupières ; sa tête imperceptiblement s’abandonna à ma main, tel un voyageur fatigué qui a trouvé une étape. Il entrouvrit puis serra les lèvres. Peu à peu mon corps cédait et tombait contre le sien ; puis je fus sur ses cuisses, pelotonnée contre sa poitrine. Ma main ne voulait pas quitter sa joue ; ses bras se refermèrent sur moi, sa tête s’inclina sur la mienne. J’entendis le souffle de sa respiration, haleine du vent sur ma nuque. « Red. » murmura-t-il. Sa voix. Un appel étouffé venu du fond de sa gorge. Mon nom. Sa voix, l’obscurité comme un manteau, un drap qui nous enveloppait, nous protégeait.

Δ Δ Δ Δ

« Red Monroe ? » Je me levais, ajustant mon tailleur couleur pêche et entra dans la grande pièce. Il était déjà dedans. Il ne me regardait pas. « Nous avons étudié votre dossier. Et nous avons eu le plaisir de voir votre candidature acceptée par le haut-juge et le président lui-même. » Mon cœur s’arrêta quelques secondes. Un sourire parcourut mes fines lèvres. Mon regard chercha le sien. Anxieusement. Mais il baissait encore la tête. « C’est un grand honneur pour moi messieurs. » dis-je en inclinant la tête. « Un grand honneur de faire partit ses juges pour les prochains jeux. » Ils hochèrent la tête. Et le grand juge me désigna un fauteuil vide du regard. « Votre siège Miss Monroe. » dit-il de sa légendaire voix, calme et pourtant si autoritaire. Si personne n’était au courant, jamais je n’aurais cru qu’il venait d’un district et non du Capitole lui-même. Je m’assis, sans pouvoir me défaire de ce sourire idiot. Je n’essayais même plus de le regarder, je savais qu’il n’approuvait pas ma nomination. « Bien. Que dites-vous de notre projet de l’expiation miss Monroe ? » Un écran s’afficha au milieu de la table. Dévoilant ce qui sans doute serait l’arène du siècle, les jeux du siècle. Mes yeux s’écarquillèrent. Ma voix devint chancelante. « Inoubliable. »

Δ Δ Δ Δ

Tu n’étais pas idiote. Il partait tous les mois. Sans prévenir, ou parfois trop rapidement pour te dire au revoir convenablement. On disait qu’il faisait la tournée des districts avec le gagnant, ou alors qu’il allait rendre visite à un vieil ami pacificateur. Mais tu n’étais pas idiote. Il avait autre chose. Et jamais il n’a cherché à te le cacher. Alors tu souffrais en silence, tu pleurais même parfois, tu le haïssais, lui et ces femmes qui dormaient dans son lit à ta place. La peur qu’il t’oublie, qu’il te laisse et que jamais il ne revienne. Mais lorsqu’il franchissait la porte, tu revenais toujours dans ses bras. Souriante et aimante. Lui te sourit, te jure qu’il ‘aime plus que tout au monde. Tu oublies tes nuits blanches. Oublies ce qu’il te faisait. Oublies toute liberté. Esclave de ses bras. Esclave de ses envies.
Revenir en haut Aller en bas
CITOYEN DE PANEM
avatar
IDENTIFICATION PASS

Invité
Invité
MessageSujet: Re: Δ VOODOO CHILD (red)   Dim 1 Avr - 16:37
Sienna , re-bienvenue parmi nous Smile
Revenir en haut Aller en bas
CITOYEN DE PANEM
avatar
IDENTIFICATION PASS

ϟ 1ERE MOISSON : 18/02/2012
ϟ MESSAGE : 1384
ϟ AVATAR : Jennifer Lawrence
ϟ MULTICOMPTE : A. Hadès Yaxley / Daniel Brunet
ϟ DISTRICT : District 12 actuellement prisonnière du 11
ϟ AGE : 21 ans
ϟ METIER : en fuite
ϟ LIFESTYLE : Difficiles mais subvient à ses besoins
ϟ HUNGER GAMES : oui
ϟ RÉBELLION : pour
ϟ COMPÉTENCES : HUNTER
ADMINISTRATRICE DE DAUGHTER OF FIRE
MessageSujet: Re: Δ VOODOO CHILD (red)   Dim 1 Avr - 16:57
SIENNA !! EXCELLENT CHOIX ! Rebivenue mon lapin il nous faudra un lien

_________________

MY BROTHER DIED FOR US. FOR FREEDOM.
There’s a limit to your love like a waterfall in slow motion like a map with no ocean. There’s a limit to your love your love, your love, your love.  There’s a limit to you care, so carelessly there, is it truth or dare. There’s a limit to your care.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
CITOYEN DE PANEM
avatar
IDENTIFICATION PASS

Invité
Invité
MessageSujet: Re: Δ VOODOO CHILD (red)   Dim 1 Avr - 17:00
Cordélia > Merci beaucoup I love you

ROWAN I love you > Lien non négociable ma belle. Merci beaucoup pour tout I love you
Revenir en haut Aller en bas
CITOYEN DE PANEM
avatar
IDENTIFICATION PASS

Invité
Invité
MessageSujet: Re: Δ VOODOO CHILD (red)   Dim 1 Avr - 17:05
Bienvenue. (;
Revenir en haut Aller en bas
CITOYEN DE PANEM
avatar
IDENTIFICATION PASS

Invité
Invité
MessageSujet: Re: Δ VOODOO CHILD (red)   Dim 1 Avr - 19:00
merci beaucoup Neelahn I love you
Revenir en haut Aller en bas
CITOYEN DE PANEM
avatar
IDENTIFICATION PASS

Invité
Invité
MessageSujet: Re: Δ VOODOO CHILD (red)   Dim 1 Avr - 19:01
rebienvenue la tigresse
Revenir en haut Aller en bas
CITOYEN DE PANEM
avatar
IDENTIFICATION PASS

ϟ 1ERE MOISSON : 01/02/2012
ϟ MESSAGE : 760
ϟ AVATAR : holland roden.
ϟ MULTICOMPTE : velvet baxter.
ϟ DISTRICT : sept.
ϟ AGE : twenty-one y.o
ϟ METIER : mentor du sept.
ϟ HUNGER GAMES : non
ϟ RÉBELLION : indécis
ϟ COMPÉTENCES : SLAVE
ADMINISTRATRICE DE DAUGHTER OF FIRE
MessageSujet: Re: Δ VOODOO CHILD (red)   Dim 1 Avr - 19:05
Hiiiiiih, tu as changé de sexe. Excellent choix En plus, épouse de Juge, ça va être keukin tout ça.
Re-bienvenue.


_________________

    And i never knew daylight could be so violent. When it's over, you're the start. You're my head and you're my heart. A revelation in the light of day, you can't choose what stays and what fades away. And I'd do anything to make you stay. No light, no light, I need to make it right. ▽ florence + the machine.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
CITOYEN DE PANEM
avatar
IDENTIFICATION PASS

ϟ 1ERE MOISSON : 26/02/2012
ϟ MESSAGE : 361
ϟ AVATAR : Tom Hiddleston.
ϟ DISTRICT : Originaire du district 7.
ϟ AGE : 31 ans.
ϟ METIER : Vainqueur, il n'a plus besoin de travailler. Il exerce son "talent" comme on le lui demande.
ϟ LIFESTYLE : Il n'est pas à plaindre, au contraire.
ϟ HUNGER GAMES : non
ϟ RÉBELLION : indécis
ϟ COMPÉTENCES : PROTECTOR
MAY THE ODDS BE IN YOUR FAVOR
MessageSujet: Re: Δ VOODOO CHILD (red)   Dim 1 Avr - 19:08
    Trop la classe
    Re-Bienvenue I love you

_________________

    Celui qui recherche la vengeance devrait creuser deux tombes.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
CITOYEN DE PANEM
avatar
IDENTIFICATION PASS

Invité
Invité
MessageSujet: Re: Δ VOODOO CHILD (red)   Dim 1 Avr - 19:12
FUCCCCCCCCCK trop bon choix de vava I love you
Re bienvenue
Revenir en haut Aller en bas
CITOYEN DE PANEM
avatar
IDENTIFICATION PASS

Invité
Invité
MessageSujet: Re: Δ VOODOO CHILD (red)   Lun 2 Avr - 10:24
    Re bienvenue parmi nous et bonne chance pour ta fiche.
Revenir en haut Aller en bas
CITOYEN DE PANEM
avatar
IDENTIFICATION PASS

Invité
Invité
MessageSujet: Re: Δ VOODOO CHILD (red)   Lun 2 Avr - 16:45
SIENNA

Bienvenue à nouveau et courage pour ta fiche !
Revenir en haut Aller en bas
CITOYEN DE PANEM
avatar
IDENTIFICATION PASS

ϟ 1ERE MOISSON : 26/02/2012
ϟ MESSAGE : 1155
ϟ AVATAR : Liam Hemsworth
ϟ DISTRICT : Originaire du 4, il est est actuellement un fugitif dans le 13.
ϟ AGE : 25 ans. Il a gagné la 64ème édition des jeux à 14 ans.
ϟ METIER : Il est assigné à l'intendance dans le 13, en cuisine.
ϟ LIFESTYLE : Le niveau de vie est correct et surtout équitable à chaque habitant, merci le 13. Mais sachant qu'il est un vainqueur et qu'il est originaire d'un district assez riche, il n'a jamais eu à se plaindre.
ϟ HUNGER GAMES : non
ϟ RÉBELLION : pour
ϟ COMPÉTENCES : SURVIVOR
MODÉRATEUR DE DAUGHTER OF FIRE
MessageSujet: Re: Δ VOODOO CHILD (red)   Lun 2 Avr - 16:51
Joyce S. Hawkes a écrit:
FUCCCCCCCCCK trop bon choix de vava I love you
Re bienvenue
Qu'est-ce qu'elle est grossière

Bienvenue parmi nous :hiiiih:

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
CITOYEN DE PANEM
avatar
IDENTIFICATION PASS

Invité
Invité
MessageSujet: Re: Δ VOODOO CHILD (red)   Lun 2 Avr - 17:49
    Rebienvenue
Revenir en haut Aller en bas
CITOYEN DE PANEM
avatar
IDENTIFICATION PASS

ϟ 1ERE MOISSON : 18/02/2012
ϟ MESSAGE : 1384
ϟ AVATAR : Jennifer Lawrence
ϟ MULTICOMPTE : A. Hadès Yaxley / Daniel Brunet
ϟ DISTRICT : District 12 actuellement prisonnière du 11
ϟ AGE : 21 ans
ϟ METIER : en fuite
ϟ LIFESTYLE : Difficiles mais subvient à ses besoins
ϟ HUNGER GAMES : oui
ϟ RÉBELLION : pour
ϟ COMPÉTENCES : HUNTER
ADMINISTRATRICE DE DAUGHTER OF FIRE
MessageSujet: Re: Δ VOODOO CHILD (red)   Sam 7 Avr - 11:53
Finit ta fiche au lieu de flooder ^^ Je t'accorde un délai mon gros chat (et recense ton compte ^^)

_________________

MY BROTHER DIED FOR US. FOR FREEDOM.
There’s a limit to your love like a waterfall in slow motion like a map with no ocean. There’s a limit to your love your love, your love, your love.  There’s a limit to you care, so carelessly there, is it truth or dare. There’s a limit to your care.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
CITOYEN DE PANEM
avatar
IDENTIFICATION PASS

Invité
Invité
MessageSujet: Re: Δ VOODOO CHILD (red)   Sam 7 Avr - 15:25
j'ai terminé mon petit chihuahua
Revenir en haut Aller en bas
CITOYEN DE PANEM
avatar
IDENTIFICATION PASS

Invité
Invité
MessageSujet: Re: Δ VOODOO CHILD (red)   Sam 7 Avr - 16:59
J. Erin Green a écrit:
    Rebienvenue
Revenir en haut Aller en bas
CITOYEN DE PANEM
avatar
IDENTIFICATION PASS

ϟ 1ERE MOISSON : 18/02/2012
ϟ MESSAGE : 1384
ϟ AVATAR : Jennifer Lawrence
ϟ MULTICOMPTE : A. Hadès Yaxley / Daniel Brunet
ϟ DISTRICT : District 12 actuellement prisonnière du 11
ϟ AGE : 21 ans
ϟ METIER : en fuite
ϟ LIFESTYLE : Difficiles mais subvient à ses besoins
ϟ HUNGER GAMES : oui
ϟ RÉBELLION : pour
ϟ COMPÉTENCES : HUNTER
ADMINISTRATRICE DE DAUGHTER OF FIRE
MessageSujet: Re: Δ VOODOO CHILD (red)   Sam 7 Avr - 18:42
Et je valide avec un profond plaisir Smile

_________________

MY BROTHER DIED FOR US. FOR FREEDOM.
There’s a limit to your love like a waterfall in slow motion like a map with no ocean. There’s a limit to your love your love, your love, your love.  There’s a limit to you care, so carelessly there, is it truth or dare. There’s a limit to your care.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
CITOYEN DE PANEM
IDENTIFICATION PASS

Contenu sponsorisé
MessageSujet: Re: Δ VOODOO CHILD (red)   
Revenir en haut Aller en bas
 

Δ VOODOO CHILD (red)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 

 Sujets similaires

-
» Dedie a Joel/Voodoo music study makes Vatican Library
» Cuba's SANTEROS. Vodouwizan Kiben.
» Ivy Palmer
» Vos questions ?
» La grande révélation
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Daughter of Fire :: saison un, fiches.-
Sauter vers: