Partagez | 
 

 How to apologize ♦ Prue & Nale [SAISON 1]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
CITOYEN DE PANEM
avatar
IDENTIFICATION PASS

ϟ 1ERE MOISSON : 26/02/2012
ϟ MESSAGE : 1155
ϟ AVATAR : Liam Hemsworth
ϟ DISTRICT : Originaire du 4, il est est actuellement un fugitif dans le 13.
ϟ AGE : 25 ans. Il a gagné la 64ème édition des jeux à 14 ans.
ϟ METIER : Il est assigné à l'intendance dans le 13, en cuisine.
ϟ LIFESTYLE : Le niveau de vie est correct et surtout équitable à chaque habitant, merci le 13. Mais sachant qu'il est un vainqueur et qu'il est originaire d'un district assez riche, il n'a jamais eu à se plaindre.
ϟ HUNGER GAMES : non
ϟ RÉBELLION : pour
ϟ COMPÉTENCES : SURVIVOR
MODÉRATEUR DE DAUGHTER OF FIRE
MessageSujet: How to apologize ♦ Prue & Nale [SAISON 1]   Lun 19 Mar - 17:39



Encore une de ces visites inutiles décidées par le Capitole. Mais cette fois, j’avais une chose bien précise en tête. Pour une fois, je n’avais pas à me calquer à ce qu’on m’avait dit de faire – à savoir passer dans les rues de la ville pour venir en aide aux villageois et montrer qu’un vainqueur n’a pas le cerveau retourné. Enfin, j’allais respecter mon « travail », mais je n’étais pas tenu de passer tout mon temps à ça, et les habitants du district n’étaient pas au courant de ma tâche, ni officiellement informés de ma venue. Ça n’était qu’une visite de routine. Pourtant, au fond de moi je savais que c’était plus que ça. Que je ne venais pas uniquement pour montrer ma belle gueule à des personnes que je connaissais peu pour ne pas dire quasiment pas. Je descendis du train un léger sourire sur les lèvres et fus agréablement surpris par la brise qui venait caresser ma nuque. Je me dirigeais vers le centre-ville avec l’intention d’honorer ma part du marché dans un premier temps. J’arrivai et fis le tour des commerçants en exposant ma bonne humeur et en aidant certains à rameuter de la clientèle, même si le Onze n’en était pas très pourvu étant donné sa pauvreté. Alors pour faire bonne figure je devins moi-même un bon client en m’autorisant un pain savoureux et des fruits de saison que je dégustais tout en marchant et en offris même à des gamins qui passaient dans mes pattes.

Je m’arrêtai dans une dernière boutique et achetai un bouquet plutôt conséquent rempli de pétales bleus et oranges, dont je trouvais le mélange ravissant. Je humai leur agréable odeur et me mis en route en direction des champs. Le temps était doux et j’espérai que les travailleurs ne soufraient pas trop de la chaleur qui grandissait avec l’effort, soleil de plomb ou non. Je longeai une première étendue de verdure avant d’arriver devant un énorme champ de coton, où je m’enfonçai pour aider un vieux qui avait l’air de s’essouffler rapidement. Je pris le temps de remplir son panier pendant qu’il tenait mon bouquet et me complimenta sur mon choix le concernant. « La personne à qui vous allez l’offrir doit être exceptionnelle » Je m’esclaffai et le remerciai pour la remarque ; il devait être fier qu’elle se trouve dans son district à lui, d’autant plus qu’il m’avait reconnu. Cependant, je n’étais pas venu jouer les jolis cœurs comme il pouvait le croire. C’était encore plus important. J’étais ici pour me confondre en excuses. Et j’étais bien déterminé à la surprendre. J’aurais sagement pu attendre qu’elle rentre chez elle, mais le fait de me confier en public et d’avoir fait le déplacement pouvait peut-être jouer en ma faveur.

Je traversai le champ et arrivai près d’un autre un peu plus petit, où des personnes de tout âge d’adonnaient à leur tâche. Je la repérai facilement ; elle était vêtue d’une tenue fine et claire. Ça devait être plus agréable pour travailler que de gros vêtements épais en prévision d’un potentiel coup de froid. Je longeai le chemin tracé dans le champ dans lequel Prue marchait. J’arrivai droit sur elle, si bien qu’elle ne me remarqua pas. C’était en voulant être discret qu’on se faisait remarquer, alors l’inverse marchait aussi. Je m’assurai qu’elle tenait bien son panier dans les mains pour ne pas risquer qu’il tombe inutilement quand elle me verrait. Surtout que nous n’étions justement pas en très bons termes. Je me plantai devant elle, respirai un bon coup, et alors qu’elle affichait un air abasourdi, je mis un genou à terre, élevant mon bouquet et affichant une expression désolée. « Rassure-toi, je ne suis pas en train de te demander en mariage. Mais j’ai l’intention de te demander pardon. »


_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
CITOYEN DE PANEM
avatar
IDENTIFICATION PASS

Invité
Invité
MessageSujet: Re: How to apologize ♦ Prue & Nale [SAISON 1]   Dim 1 Avr - 23:34




HOW TO APOLOGIZE
Ce matin, Prue s'est réveillée de mauvaise humeur. Encore une longue journée aux champs à trier des fruits pour ces crétins riches à en dégoûter qui se prélassent au Capitole. Mais elle ne peut pas se permettre de manquer cette journée de travail, car ici, une journée de travail, c'est précieux. Une journée de travail ça aide à tenir un peu mieux le soir, à la maison, au moment du dîner. Et ça n'est pas comme si dîner était facultatif pour les Dash. Chaque repas est précieux, chaque goutte d'eau, tout. C'est ça, de vivre au onze : regardez de délicieux fruits vous passer sous le nez et manquer de beaucoup trop de chose à la maison. Se dirigeant vers la penderie qui contient le peu de vêtements pas trop usés que sa famille possède, elle prend une robe blanche légère et fine. Au moins, elle n'aura pas chaud aujourd'hui. C'est d'habitude la robe qu'elle vêtit pour les moissons, mais aujourd'hui sera une exception. Prue passe la porte de la chambre et déboule dans la pièce que l'on pourrait qualifier de salon. Minnie est là, assise sur cette chaise, le regard perdu dans le mur. Depuis quelque temps, l'ambiance est refroidie. Les deux soeurs ne se parlent presque plus depuis que la jumelle de Kenneth a avoué désirer vivre au Capitole, parmi la richesse et le luxe. Et ça n'a pas du tout plus à Prue qui se démène pour ramener de quoi pouvoir manger le soir. Donc, elles sont en grand froid. Minnie à l'air ailleurs, perdue. Prue se demande à quoi elle pense, si se sont bien les paillettes et le botox qui la rendent ainsi. Elle soupire longuement et sort de la maison, se dirigeant vers les champs pour une nouvelle journée de dur labeur.

Le soleil tape fort, mais heureusement, une brise légere et plutôt agréable souffle sur le district. Une journée normale. Une journée de plus. Prue n'en attend rien, si ce n'est que cette dernière s'achève pour qu'elle puisse retrouver son précieux lit. Après une vingtaine de minutes de marche lente, elle arrive finalement sur son lieu de travail. Les pacificateurs sont déjà là, encadrant et reprenant les travailleurs. Prue arrive face à l'un deux pour qu'on lui annonce la tâche qu'elle doit effectuer aujourd'hui. « Un type qui fait la cueillette est malade, c'est donc à ton tour de t'y coller. » Il tend le bras vers un endroit isolé où les herbes sont plus hautes, mais toujours dans les champs puis lui donne un panier pour ranger sa récolte. Alors Prue soupire encore et se rend à l'endroit indiqué. Prue n'aime pas la cueillette. Parce que la cueillette, c'est pire que le triage, elle les vois tous, ses petites baies, qui la narguent, et qu'elle ne peut toucher. Les baies, c'est le fruit défendu. Formellement défendu. Au district onze, on ne rigole pas avec ça. Être prit la main dans le sac en train de voler une baie peut valoir une punition publique. Les Dash n'ont pas besoin de ça, alors Prudence se contente de décrocher les baies de leurs arbustes pour les fourrer dans son panier. Et cela toute la journée durant. Les heures passaient et le petit champ dans lequel se trouvait Prudence commençait à se remplir, des vieux aux dos cassés, des jeunes, tout pleins de gens.

Continuant de marcher à travers le champ, cueillant les dernières baies de la journée, quelle ne fut pas sa surprise lorsque une silhouette grande et élancé arrivait droit sûr elle. Lorsqu'il fut proche, Prudence reconnu Nale. Fronçant les sourcils, elle n'eut pas le temps d'émettre un son que le garçon se trouvait déjà a terre, un genou au sol, un bouquet de fleurs rouge et oranges tendu vers elle. Il avait l'air désolé. Désolé.

« Rassure-toi, je ne suis pas en train de te demander en mariage. Mais j’ai l’intention de te demander pardon. » Le coeur de Prue vacillait un peu. Elle ne savait pas quoi faire, que dire. On ne lui avait jamais offert de bouquet. Surtout que ces fleurs devaient valoir cher. Durant l'espace d'un instant, elle se voyait revendre le bouquet et se servir de l'argent pour acheter quelque chose de nouveau à déguster qu'elle partagerait avec les membres de sa famille. Puis l'idée s'évapore. Elle pense alors au pourquoi il s'excuse. Prue et Nale ont eu une courte relation qui s'est arrêtée puisque le garçon, qui avait gagné une édition des jeux, partait trop souvent ; Prue ne supportait pas ce genre de relation, alors ils en finirent là. Mais ils n'étaient pas vraiment en bons termes. Pour tant, elle aurait bien aimé. Elle aurait bien aimé le revoir ici et l'enlacer amicalement, plaisanter, tout ça. Mais ça n'était pas comme ça. La première phrase de Nale lui arracha un petit rire gêné un peu mal contrôlé. Elle baissa les yeux vers le bouquet. Bon, il n'allait pas rester planté là longtemps, si ? A moins qu'il ne faille qu'elle prenne le bouquet. Elle ne savait pas vraiment comment ça marchait. De sa main libre, elle prit le bouquet et plongea son regard dans celui de Nale puis esquissa un sourire. Certes, ce n'était pas le genre de réaction qu'elle aurait eu, mais que pouvait-elle faire, lui envoyer son panier à la tête ?! Non, bien sûr que non. « Tu... comptes te relever un jour ? » Le tact était une chose que Prue n'avait visiblement pas acquise. Après tout, peut être que ce moment en la compagnie de Nale lui permettrait de passer l'éponge sur les évènements antérieur qui appartenaient désormais au passé. Une fois que le jeune homme se releva, elle se sentait mieux. Parce que oui, ça la gênait un peu, toutes ces choses-là. Elle huma le parfum des fleurs. Exquis, doux et léger. Elle ne pourrait pas vendre ça, c'était bien trop beau. « Tu restes ici longtemps ? » demanda-t'elle timidement au bout d'une minute de silence. Tant de choses se bousculaient dans son esprit. Elle ne savait pas quelle attitude adopter en sa présence, la fille en rage, la fille distante, ou bien celle qui savait pardonner.

1025 mots.


Revenir en haut Aller en bas
CITOYEN DE PANEM
avatar
IDENTIFICATION PASS

ϟ 1ERE MOISSON : 26/02/2012
ϟ MESSAGE : 1155
ϟ AVATAR : Liam Hemsworth
ϟ DISTRICT : Originaire du 4, il est est actuellement un fugitif dans le 13.
ϟ AGE : 25 ans. Il a gagné la 64ème édition des jeux à 14 ans.
ϟ METIER : Il est assigné à l'intendance dans le 13, en cuisine.
ϟ LIFESTYLE : Le niveau de vie est correct et surtout équitable à chaque habitant, merci le 13. Mais sachant qu'il est un vainqueur et qu'il est originaire d'un district assez riche, il n'a jamais eu à se plaindre.
ϟ HUNGER GAMES : non
ϟ RÉBELLION : pour
ϟ COMPÉTENCES : SURVIVOR
MODÉRATEUR DE DAUGHTER OF FIRE
MessageSujet: Re: How to apologize ♦ Prue & Nale [SAISON 1]   Ven 27 Avr - 17:32

Je devais bien avouer que la situation était quelque peu gênante. Prue mit du temps à réagir et je finis par me demander si elle allait prendre mon bouquet ou non. Si elle ne le faisait pas, ça voudrait dire qu’elle ne m’avait pas pardonné, et j’aurais eu l’air un peu bête d’avoir mis tout ça en scène, même si en soit ça n’était pas grand-chose. Pour un vainqueur, acheter tout un bouquet de fleurs était très aisé mais il était vrai qu’en trimballer un à travers tout le Onze faisait un peu tâche et mieux valait avoir une bonne raison de le faire si on ne voulait pas se faire passer pour un prétentieux. Bien sûr, on me connaissait et de ce fait on comprenait que je puisse me permettre de telles choses, mais je n’aimais quand même pas me donner en spectacle à moins que ça n’en vaille la peine. Et je devais le reconnaître, Prue en valait largement la peine. Les fleurs toujours en l’air, je retenais presque mon souffle en attendant qu’elle dise enfin quelque chose. Ma position n’était ni vraiment confortable ni avantageuse, et j’étais de plus en plus embarrassé. Finalement, elle attrapa le bouquet de sa main libre et me regarda plus ou moins confuse.

« Tu... comptes te relever un jour ? »

Je souris de soulagement et de gêne en même temps, tant par le fait qu’elle avait enfin réagi que par sa question qui reflétait totalement son mal être. Mal être qui était aussi le mien. Alors je me redressai et passai une main derrière ma tête, pas très sûr de la suite des événements. Prue ne semblait pas plus renseignée que moi, surtout que je l’arrachai à son travail. J’aurais pu lui proposer d’aller faire un tour et lui payer sa journée, mais je doutais qu’elle puisse apprécier. Du moins, elle pouvait voir ça comme de la charité, même si nous nous connaissions bien, et je savais que les habitants des districts désavantagés voyaient ça d’un mauvais œil.

« Tu restes ici longtemps ? »

J’ouvris la bouche sans répondre pour autant. A dire vrai, je n’y avais pas concrètement réfléchi encore, mais ce qui était sûr, c’est que peu importait le temps que j’allais rester, je n’allais certainement pas m’imposer chez Prue. Elle avait mieux à faire et à s’occuper que de penser à nourrir un vainqueur. C’était plutôt à moi de pouvoir lui apporter des aliments dignes de ce nom.

« Je sais pas trop… C’est pas une visite officielle donc je peux rester le temps que ça me chante. Je sais pas trop si vous avez un petit hôtel ici, au pire je pourrais éventuellement m’arranger avec Erin pour qu’elle me loge… »

Ce qui me fit plonger dans une nouvelle réflexion. Tout ceci n’avait pas de sens ; je venais plutôt spécialement pour Prue, clairement mon ex, et j’allais demander à Erin, pour qui j’avais été jaloux et réciproquement, de m’offrir un toit. Ça n’était pas juste pour l’une comme pour l’autre. Mais j’allais pouvoir y penser pour le reste de la journée puisque nous n’en étions pas encore là. Je lâchai un faible « hum » pour montrer que j’étais toujours là et je m’empêchai de tourner en rond, ce qui n’allait pas arranger les choses. Mais je cherchais clairement mes mots. Sachant enfin ce que je voulais, je m’avançai, lui pris son panier des mains pour le poser à terre et l’entourai de mes bras. Oui, ça faisait bien longtemps que j’avais envie de l’enlacer de la sorte et je regrettai notre séparation au moins pour ça. Nous étions adultes, je supposai donc que je pouvais me permettre ce genre d’attention sans que nous n’ayons d’arrière-pensées. Humer l’odeur de ses cheveux, passer les mains dans son dos ; inconsciemment c’étaient des choses que je cherchais encore à vivre avec elle. Mais avant que ces pensées ne m’aient totalement assailli, je me défis de ses bras et repris son panier que je gardai avec moi. Je fis mine de me retourner pour commencer à marcher.

« Je t’aide un peu avec ta cueillette si tu veux bien de moi ? »

696 mots.


_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
CITOYEN DE PANEM
avatar
IDENTIFICATION PASS

Invité
Invité
MessageSujet: Re: How to apologize ♦ Prue & Nale [SAISON 1]   Dim 8 Juil - 19:53

swear it! come on, tell me you ain't gonna hurt me again..


HOW TO APOLOGIZE
Prudence baissa les yeux, toujours déstabilisée par l'arrivée inattendue de Nale. Elle ne savait comment prendre cela, les fleurs, tout ça. Toutes ces choses qui sortaient de son quotidien. Jamais on ne lui avait offert de fleurs. Comment devait-elle prendre ça ? Il lui dit alors qu'il pouvait demander à Erin de dormir chez elle.. et bah voyons. Quelque part cela fit peut être mal à Prue. Peut être. Elle n'en était pas tout à fait sûre et certaine. Mais le garçon, se rendant compte de sa boulette, s'avança vers elle, lui ôta son panier des mains et la prit dans les bras. Instinctivement, Prudence passa ses mains dans le dos du jeune homme. Mais elle était complètement perdue malgré tout. Que.. pourquoi la prenait-il dans ses bras ? Quel était le but ? Lui faire mal, encore ? Voir si elle était toujours amoureuse ? Tester s'il pourrait encore s'amuser quelques minutes au onze ? Pourtant Prudence mit de côté son cerveau qui lui était en marche pour s'abandonner à Nale. Juste le temps d'une brève étreinte. Il mit fin à tout contact en ramassant le panier de Prudence pour lui demander si elle avait besoin d'aide avec sa cueillette. Mais Prudence était complètement perdue, déboussolée face à cette action. Elle ne s'y attendait pas. Elle n'avait rien prévu de ce genre. Pas là, pas avec lui, du moins. Elle avait tiré un trait sur ce qu'il y avait eu entre eux. Lui également, mais elle ne comprenait pas. Elle était tout simplement paumée. Elle aurait aimé lui reprendre son panier et lui lancer à la figure des énormités, elle aurait aimé lui dire qu'il n'avait pas le droit de le revenir et de la prendre dans ses bras, que tout ça, elle avait tiré un trait dessus, que lui aussi. Alors pourquoi remuer le passé ? Quel était l'intérêt ? Quel intérêt y avait-il a lui rappeler ces souvenirs qu'elle avait finalement parvenu d'effacer après tant de temps et de nuits passées à se morfondre ? Mais Prudence ravala sa fierté et sourit à Nale. Un sourire vide. Triste, surtout. « Bah, j'imagine que je dois bien avoir besoin d'un costaud pour cueillir quelques baies. » plaisanta doucement Prudence en continuant de marcher à côté de Nale. Pour ne pas qu'elle passe à nouveau son temps à se poser des questions sur les raisons de l'étreinte que Nale lui avait fait, elle fermait les yeux. Elle se concentra sur les rayons du soleil brûlant doucement sa peau, sur les bruits que faisaient ses pas une fois en contact avec l'herbe, sur le parfum qui régnait dans l'air. Mais elle ne tenait pas plus de deux secondes sans qu'elle repense à.. Peu importe. Elle ouvrit les yeux à nouveau, et demanda à Nale : « Alors.. pourquoi tu traînes dans le coin ? » Alors Prudence, il serait temps de te ressaisir ! Tu ne sais pas qu'un ami aussi fait des câlins ? N'as-tu pas d'amis ? Pauvre chérie.
Elle détourna le regard, observant les enfants dans les arbres. Elle se rappelait cette époque qu'elle avait autrefois apprécié. Pouvoir se tapir dans les feuillages quand on était mal à l'aise était une possibilité qui lui manquait.

537 mots.


Revenir en haut Aller en bas
CITOYEN DE PANEM
avatar
IDENTIFICATION PASS

ϟ 1ERE MOISSON : 26/02/2012
ϟ MESSAGE : 1155
ϟ AVATAR : Liam Hemsworth
ϟ DISTRICT : Originaire du 4, il est est actuellement un fugitif dans le 13.
ϟ AGE : 25 ans. Il a gagné la 64ème édition des jeux à 14 ans.
ϟ METIER : Il est assigné à l'intendance dans le 13, en cuisine.
ϟ LIFESTYLE : Le niveau de vie est correct et surtout équitable à chaque habitant, merci le 13. Mais sachant qu'il est un vainqueur et qu'il est originaire d'un district assez riche, il n'a jamais eu à se plaindre.
ϟ HUNGER GAMES : non
ϟ RÉBELLION : pour
ϟ COMPÉTENCES : SURVIVOR
MODÉRATEUR DE DAUGHTER OF FIRE
MessageSujet: Re: How to apologize ♦ Prue & Nale [SAISON 1]   Sam 25 Aoû - 19:17
J’attendis avec appréhension sa réaction. Je sais que je n’aurais pas dû faire ça, je n’aurais pas dû la prendre dans mes bras. Mais j’en avais tout simplement besoin. C’était mal, c’était dur – je supposai pour l’un comme pour l’autre – et surtout, ça appartenait au passé. Je n’étais pas en droit de lui faire des avances si jamais elle les comprenait comme telles. Je ne lui en faisais pas, mais disons que le geste y ressemblait grandement. J’aurais voulu m’excuser, lui dire que je ne voulais qu’une étreinte parce qu’elles me manquaient. Non pas à cause de ce que nous avions vécu mais bel et bien parce que seule sa présence me manquait ; l’amitié que nous avions eu pendant notre relation, cette intensité que j’avais pu ressentir, toutes ces choses qui n’étaient pas forcément liées à l’amour mais bien à quelque chose de platonique, de sincère et authentique. Oui, tout ceci me manquait. Même si j’étais loin d’avoir l’intention de proposer à Prue de recommencer.

Elle me sourit mais je décelai que quelque chose n’allait pas. J’étais très certainement allé trop loin, même si ça n’était pas ma volonté. En aucun cas je n’avais voulu la blesser davantage. « Bah, j'imagine que je dois bien avoir besoin d'un costaud pour cueillir quelques baies. » Au moins, elle ne me repoussait pas totalement. Elle se mit à mes côtés pour marcher le long de l’allée du champ. Il se passa quelques courtes minutes silencieuses avant qu’elle ne tourne la tête vers moi pour me parler à nouveau, tandis que je commençai à remplir le panier au passage. Je n’étais pas un cultivateur né, mais je savais tout de même reconnaître si les baies étaient trop mûres ou non. « Alors.. pourquoi tu traînes dans le coin ? »

Je souris. Je n’allais très certainement pas faire une de mes blagues foireuses qui consistait à faire du rentre dedans tout en montrant bien que je ne le pensais pas et que je n’étais pas sérieux. Si je lui disais que c’était pour ses beaux yeux, j’étais certain de me la mettre complètement à dos et de ne plus pouvoir la voir quand j’en avais envie. Elle m’en voudrait bien plus qu’actuellement, et elle aurait raison, ça n’aurait rien de drôle étant donné notre situation. Je jetai un coup d’œil pour essayer de décrypter son visage, sans résultat. Puis je fis attention à ce qui se passait dans le panier ; ça n’était pas le moment d’écraser les baies entre elles. Ce qui me redonna le sourire fut de voir qu’elle tenait toujours son bouquet. Bon, je me doutais qu’elle ne savait pas quoi en faire mais au moins, elle ne l’avait pas laissé par terre. « Je suis de visite dans le District de la part du Capitole. Tu sais, pour la bonne image. Et comme j’avais la journée j’ai voulu passer pour te présenter mes excuses. »

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
CITOYEN DE PANEM
avatar
IDENTIFICATION PASS

Invité
Invité
MessageSujet: Re: How to apologize ♦ Prue & Nale [SAISON 1]   Lun 3 Sep - 0:23

swear it! come on, tell me you ain't gonna hurt me again..


HOW TO APOLOGIZE
ça arrive. « Texte. »

nb mots.


Revenir en haut Aller en bas
CITOYEN DE PANEM
IDENTIFICATION PASS

Contenu sponsorisé
MessageSujet: Re: How to apologize ♦ Prue & Nale [SAISON 1]   
Revenir en haut Aller en bas
 

How to apologize ♦ Prue & Nale [SAISON 1]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 

 Sujets similaires

-
» LA C N E UNE VACHE A LAIT EN TOUTE SAISON !
» saison, l'automne : gratin de poires au roquefort
» SG-Universe, saison 1 [SPOILERS]
» Stargate Atlantis saison 5: le casting
» Ouverture de la saison de la chasse
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Daughter of Fire :: saison un, anciens RP-
Sauter vers: