Partagez | 
 

 our hair is perfect while we're all getting shit-wrecked.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
CITOYEN DE PANEM
avatar
IDENTIFICATION PASS

ϟ 1ERE MOISSON : 01/02/2012
ϟ MESSAGE : 760
ϟ AVATAR : holland roden.
ϟ MULTICOMPTE : velvet baxter.
ϟ DISTRICT : sept.
ϟ AGE : twenty-one y.o
ϟ METIER : mentor du sept.
ϟ HUNGER GAMES : non
ϟ RÉBELLION : indécis
ϟ COMPÉTENCES : SLAVE
ADMINISTRATRICE DE DAUGHTER OF FIRE
MessageSujet: our hair is perfect while we're all getting shit-wrecked.   Mer 14 Mar - 13:30

Les paysages défilaient à une vitesse effrénée, à travers les fenêtres du train. Le soleil couchant offrait une vue du ciel merveilleuse, et un panel délicieux de couleurs lorsqu'on s'attardait sur les formes vagues que devenaient les quelques habitations des districts qu'ils traversaient. Ils devaient probablement pénétrer le district huit, pensa brièvement la vainqueur du onze - lorsque les formes se modifièrent à travers la vitre. Au fil de ses excursions au Capitole ou dans les autres districts de Panem, Emma avait appris à distinguer chaque changement de paysage. Elle n'y avait guère accordé plus d'attention que nécessaire lors de son premier trajet en tant que tribut, mais depuis son ascension vers la gloire, plus rien ne lui échappait dès lors qu'elle s'asseyait sur un des luxueux canapés d'un compartiment réservé au onze. Néanmoins, l'émerveillement avait à présent fait place à une certaine monotonie, depuis quelques semaines. Les voyages dont elle rêvait enfant n'étaient plus que de simples habitudes, des obligations rébarbatives qu'elle se devait d'accomplir pour le bien des apparences, et surtout du Capitole. La jeune femme comprenait davantage l'attitude blasée de sa mentor disparue, Hestia, lorsqu'elles avaient voyagé ensemble. Pas une seule fois, la vieille vainqueur n'avait pris la peine de se délecter de la vue invraisemblable de Panem, contrairement à Emma. Dès les premiers jours de sa victoire, la blonde y avait trouvé une source d'inspiration inespérée pour l'écriture de ces chansons qui plaisaient tant aux dignitaires de la Capitale. Elle se souvenait parfaitement du visage insondable de sa mentor. Emma n'avait jamais compris le regard qu'elle lui avait lancé cette soirée-là. Mais il était trop tard pour le lui demander, à présent. Comme tous les autres, Hestia avait péri lors de l'Expiation...

Emma poussa un profond soupir, et se cala davantage dans le fauteuil luxueux en cuir blanc, sur lequel elle était assise. Ramenant ses genoux contre sa poitrine, ses bras entourèrent ses jambes, lui faisant adopter une position de fœtus. La jeune femme poussa un énième soupir, perturbant à nouveau le silence du compartiment. Quelques minutes après avoir pénétré dans le train, Emma s'était discrètement éclipsée des gagnants de la loterie, à savoir Gabrielle, Kenneth et Prudence. Sur le moment, elle n'avait pas réalisé qu'elle adoptait exactement le même comportement qu'Hestia, un an auparavant. Était-elle destinée à suivre les traces de son prédécesseur ? Non, bien sûr que non. Le trajet vers le Capitole était tout à fait différent, cette fois. Emma pouvait s'octroyer le droit de rester seule, puisque les minutes n'étaient comptées pour aucun d'entre eux. Bien au contraire. ls ne venaient pas au Capitole en tant que tributs, mais en tant que vainqueurs. Certes, il ne s'agissait que d'une loterie et non pas des Hunger Games, mais les émotions et l'appréciation en restaient essentielles, et surtout diamétralement différentes. D'ailleurs, Emma espérait au plus profond d'elle-même que leurs impressions resteraient ainsi, et ne viendraient pas à être brisées lors de la prochaine Moisson. Que ferait Emma si Gaby venait à être choisie en tant que tribut ? Par le Capitole, la simple idée lui donnait la nausée et un mal de tête affreux. Oui, Emma n'avait eu cesse de demander à Hestia de l'entraîner en tant que mentor. Oui, elle avait déjà commandé des volumes de livres au district 2 sur les différentes techniques de combats, de survie, de médecine. Elle se voulait parfaite. Échouer l'un de ses tributs serait dévastateur pour son coeur et son esprit. Mais s'il s'agissait de Gaby ou de Kenneth ? La déchéance n'en serait que plus terrible.

Gabrielle était plus qu'une simple amie. Son sourire la faisait sourire, son rire la faisait rire. Le simple fait de penser à la blonde réchauffait son coeur d'un amour fraternel, et d'un besoin de la protéger de tous les dangers. Était-ce genre de sentiments que ressentait une soeur aînée ? Une mère envers son enfant ? Probablement. C’était l’une des raisons principales pour laquelle Emma avait décidé d’emmener Gaby avec elle au Capitole, quelques mois auparavant. Le désir de la voir réussir, de la voir vivre de l’une de ses passions et de ne pas la voir dans le besoin. L’envie de l’éloigner autant que possible de ce père indigne, surtout.

Gaby méritait bien mieux que le district onze. Et le destin semblait de l'avis d'Emma, puisqu'il avait fait gagner la blonde à la loterie. Même si - l'ancienne tribut devait bien le reconnaître - Gabrielle ne devait probablement pas autant profiter du trajet que Prudence et Kenneth. Pour la jeune Tonkins, le train devait peut-être être davantage synonyme de travail, que d'ambiance festive pour la fête du printemps.

Ses pensées s'évanouirent brusquement lorsque la porte du compartiment s'ouvrit. Emma redressa son visage de ses genoux, sa joue endolorie et affichant sans doute une affreuse trace rouge. Mais elle ne fit guère attention à la légère douleur que le muscle engourdi lui donna, lorsqu'elle sourit en découvrant l'identité de la personne. Gabrielle.

« Oh, mais voilà Miss-le-Sort-m'est-vachement-favorable-et-me-kiffe-terrible. » s'exclama Emma, le sourire et les yeux pétillant de malice.


Spoiler:
 

_________________

    And i never knew daylight could be so violent. When it's over, you're the start. You're my head and you're my heart. A revelation in the light of day, you can't choose what stays and what fades away. And I'd do anything to make you stay. No light, no light, I need to make it right. ▽ florence + the machine.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
CITOYEN DE PANEM
avatar
IDENTIFICATION PASS

ϟ 1ERE MOISSON : 26/02/2012
ϟ MESSAGE : 361
ϟ AVATAR : Tom Hiddleston.
ϟ DISTRICT : Originaire du district 7.
ϟ AGE : 31 ans.
ϟ METIER : Vainqueur, il n'a plus besoin de travailler. Il exerce son "talent" comme on le lui demande.
ϟ LIFESTYLE : Il n'est pas à plaindre, au contraire.
ϟ HUNGER GAMES : non
ϟ RÉBELLION : indécis
ϟ COMPÉTENCES : PROTECTOR
MAY THE ODDS BE IN YOUR FAVOR
MessageSujet: Re: our hair is perfect while we're all getting shit-wrecked.   Lun 9 Avr - 19:58

    Forever, you'll stay in my heart.

musique.

Elle préparait ses bagages, emportant avec elle le strict minimum. Après tout, une fois au Capitole, elle n'aurait nul besoin de ses habits provenant du district 11. Elle allait être prise en charge par des stylistes, chouchoutée pour apparaître sous son plus beau jour lors de la soirée, et ce n'était pas totalement une première pour elle. Son boulot de danseuse, obtenu grâce à Emma, lui avait déjà offert une certaine expérience du Capitole, si bien qu'elle connaissait quelque peu leurs habitudes maintenant. Elle était tout simplement certaine qu'il ne laisserait pas les gagnants à la loterie tel quel, et qu'ils allaient en profiter pour les relooker, histoire de donner quelque chose à se mettre sous la dent à tous les téléspectateurs. Vraiment, c'est stupide, pensa Gabrielle, un peu révoltée à l'idée que le Capitole montre toujours la facette qu'ils voulaient aux gens. Après tous, là-bas, tout se jouait sur les apparences.

Enfin prête, avant de se rendre à la gare, elle fit un détour dans la chambre de ses petits frères, qui jouaient plutôt bruyamment, comme à leur habitude. Avec douceur, elle les prit chacun leur tour dans ses bras, les couvrant de baisers, sachant à quel point ils allaient lui manquer. Qu'elle parte un jour, une semaine, voire même un mois, elle se sentait toujours vide sans ces trois petits monstres.

Quittant la chambre, elle passa par la pièce principale, qui servait à la fois de cuisine, de salle à manger et de salon, où son père s'affairait à préparer le repas. Il ne lui accorda pas un regard. Il ne la regardait plus depuis si longtemps... " Je pars. A dans quelques jours." Pour toute réponse, un grognement. Soupirant, son sac lui servant de bagage sur l'épaule, elle sortit de cette maison, dans laquelle elle étouffait, et entreprit de rejoindre la gare.

(...)

Les paysages se succédant sont tous une source de bonheur pour Gaby. Curieuse comme une fouine, elle avait toujours un plaisir énorme à explorer les différents districts, de l'autre côté de la vitre du train qu'elle empruntait plutôt souvent. Alors, comme une gamine découvrant un livre d'image particulièrement attrayant, elle dévorait les paysages lui passant sous les yeux, s’émerveillant quand elle voyait des bâtiments étranges, ou des animaux nouveaux. Bien loin d'être blasée, elle était toujours aussi enthousiaste. En revanche, elle ne pouvait pas en dire autant d'Emma. Gaby avait bien remarqué que son amie avait préféré s’éclipser vers un compartiment où elle pourrait se retrouver seul, et elle ne parvenait pas à lui en vouloir. Après tout, elle savait à quel point ces voyages en train la ramenant au Capitole pouvaient lui rappeler des choses horribles, et elle avait préféré ne pas aller la rejoindre, pour la laisser à ses pensées.

Mais tout de même, elle ne put s'empêcher de penser à une chose horrible, qui la déstabilisa. Une image s'imposa à elle: Emma, en tant que mentor, dans ce même compartiment, accompagnée de Kenneth et Gaby elle-même, désignés en tant que tributs, pour une édition des Jeux. Elle eut un hoquet de stupeur, et déglutit avec difficulté, essayant par tous les moyens de faire disparaître cette idée de sa tête.

C'est alors qu'elle se leva, et se dirigea hors de son compartiment qu'elle partageait avec ses camarades du 11, pour partir à la recherche d'Emma. Elle l'aperçu, quelques mètres plus loin, dans son propre compartiment, seule. Le simple fait de la voir la fit sourire. Emma était devenue tellement importante pour elle, qu'elle pouvait frôler le ridicule si elle disait à haute voix ce qu'elle ressentait pour elle. Mieux qu'une soeur, plus précieuse qu'une simple amie, Emma était tout ce dont elle avait besoin. Elle se sentait tellement redevable pour tout ce qu'elle lui avait apporté; du réconfort en premier lieu, une amitié hors-pair, et puis, au dessus de tout, elle lui avait offert cette chance inouïe de s'évader du quotidiens, plusieurs fois par mois, en l'engageant comme danseuse.

Elle l'observa quelques secondes, recroquevillée sur ses genoux repliés contre elle, puis se décida à entrer. Gabrielle afficha un grand sourire en voyant la marque rouge sur la joue de son amie. Emma lui sourit à son tour, visiblement heureuse de la voir. "Oh, mais voilà Miss-le-Sort-m'est-vachement-favorable-et-me-kiffe-terrible." lâcha t-elle, avec un sourire malicieux, ce qui arracha un rire à Gabrielle, qui avait toujours adoré l'humour et la répartie de son amie. " C'est fou, je vais finir par penser que le Capitole ne peut pas se passer de moi." répondit Gaby, en s'avançant vers la banquette, et s'asseyant à côté d'Emma. "Enfin, mieux vaut être tirée au sort pour une loterie que pour les Jeux." lâcha t-elle, presque automatiquement, tentant elle aussi de faire de l'humour. Le seul léger petit problème, était qu'elle avait toujours été extrêmement mauvaise pour être drôle, sans faire de gaffe. Réalisant ce qu'elle venait de dire, elle eut un nouveau hoquet, et se retrouva à nouveau avec la même image que précédemment. Elle afficha ensuite une mine si dépité qu'il n'allait pas être très difficile pour Emma de comprendre qu'elle n'aurait pas du dire ça, et qu'elle avait parlé bien trop vite.
Ce que je peux être stupide, ne put-elle s'empêcher de penser.



_________________

    Celui qui recherche la vengeance devrait creuser deux tombes.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
CITOYEN DE PANEM
avatar
IDENTIFICATION PASS

ϟ 1ERE MOISSON : 01/02/2012
ϟ MESSAGE : 760
ϟ AVATAR : holland roden.
ϟ MULTICOMPTE : velvet baxter.
ϟ DISTRICT : sept.
ϟ AGE : twenty-one y.o
ϟ METIER : mentor du sept.
ϟ HUNGER GAMES : non
ϟ RÉBELLION : indécis
ϟ COMPÉTENCES : SLAVE
ADMINISTRATRICE DE DAUGHTER OF FIRE
MessageSujet: Re: our hair is perfect while we're all getting shit-wrecked.   Jeu 19 Avr - 20:06


« C'est fou, je vais finir par penser que le Capitole ne peut pas se passer de moi. »

C’est possible, pensa compendieusement Emma, alors qu’elle se décalait légèrement sur la banquette. Quelques vainqueurs lui avaient auparavant fait la remarque, commentant d’une manière faussement candide le système politique et social du Capitole. La façon dont ils géraient certains d’entre eux notamment, s’avérait plus que singulière. Des hasards douteux, des circonstances nébuleuses que la capitale de Panem inventait, faisant avaler des mensonges éhontés à la populace. Emma n’avait jamais oublié l’avertissement de son ancienne mentor. Lorsqu’Emma avait quémandé la présence de Gaby à ses côtés, Hestia s’était emportée d’une manière si agressive que la blonde ne l’avait jamais oublié. S’époumonant qu’elle n’avait aucun droit de faire ça, qu’elle ne pouvait imaginer une once des conséquences que cela pouvait engendrer. Emma n’avait guère compris l’hystérie de sa mentor, à l’époque. Cependant, à présent, certaines choses se révélaient, se clarifiant soudainement, lui laissant des indices ça et là qu’elle se refusait inconsciemment de comprendre. Quel aurait été l’intérêt de faire gagner volontairement Gaby à cette loterie ? Il n’y en avait aucune. Aucun complot ou autre excentrique supposition de ce genre.

« Enfin, mieux vaut être tirée au sort pour une loterie que pour les Jeux. »

Les muscles de la jeune femme se crispèrent subitement à l’annonce de la Moisson. Emma considérait que les Jeux n’étaient plus qu’un passé révolu. Certains cauchemars peuplaient encore ses nuits, mais s’avéraient de plus en plus rares. Seul le visage de Nolan la tourmentait encore, inlassablement. Néanmoins, la vérité l’avait rattrapée plus rapidement qu’elle ne l’avait envisagé. La Moisson restait une réalité pour ses proches. Pour Gaby, Kenneth, Aud, même Graham. Elle ne parvenait à assimiler le fait qu’elle pouvait encore vivre une situation similaire à celle de Nolan. Perdre l’un d’eux serait probablement aussi pénible, peut-être plus. Prise d’un soudain accès de lucidité, Emma s’était efforcée d’apprendre de nouvelles techniques de survie, de combat qu’elle pourrait enseigner à ses tributs…l’apprentissage faisait à présent partie intégrante de sa vie depuis l’Expiation. Hestia avait eu raison sur un point : les Jeux ne terminaient jamais pour les vainqueurs. L’engrenage vicieux dans lequel elle était prisonnière n’allait cesser que lors de sa propre fin. Une vérité indubitable, et pleine d’amertume. Elle changeait déjà, sans même le réaliser, la petite Emma au cœur et l’esprit si pur.

La blonde considéra la potentielle tribut à ses côtés, et perçut le malaise évident de la pauvre jeune fille. C’était tout Gaby, la gentillesse même. La désolation emplissait son cœur car elle venait simplement de commettre une erreur, qui pouvait accabler une amie. Mais comment lui tenir rigueur de sa remarque sur les Jeux ? Emma savait pertinemment que les paroles de Gabrielle ne contenaient aucune once de cruauté, aucune malveillance. Ce n’était assurément guère son genre. Sans doute était-ce pour cette raison qu’Emma chassa avec ardeur les souvenirs qui tentaient de l’assaillir depuis la plaisanterie ratée de l’adolescente.

« Oh, je ne sais pas Gaby. » commença Emma d’un ton qui se voulut léger, désirant rassurer implicitement son amie. « Tu – » Les mots moururent sur ses lèvres, lorsque la porte du compartiment s’ouvrit pour laisser place à une avox. D’une peau dorée, ses cheveux sombres semblaient briller de mille feux malgré l’apparence sobre que tous les muets se devaient de porter. En guise de respect, la muette salua d’un signe de tête les deux jeunes femmes du onze, avant de traverser le compartiment vers le suivant. La porte se referma sur elle avec douceur, désirant probablement se faire la plus discrète possible par peur de représailles futures. C’est ce qu’on pouvait appeler un passage éclair. L’attention d’Emma resta quelques secondes sur la porte fermée, avant de secouer légèrement ses boucles blondes. Ses sourcils se haussèrent une fraction de seconde tout en inspirant brusquement.

« Je me sens mal quand je la vois. Je ne suis pas certaine qu’un quelconque délit puisse être assez grave pour infliger une peine aussi atroce.» murmura-t-elle, pensive.

Parler ainsi…penser ainsi, c’était de la haute-trahison Emma.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
CITOYEN DE PANEM
avatar
IDENTIFICATION PASS

ϟ 1ERE MOISSON : 26/02/2012
ϟ MESSAGE : 361
ϟ AVATAR : Tom Hiddleston.
ϟ DISTRICT : Originaire du district 7.
ϟ AGE : 31 ans.
ϟ METIER : Vainqueur, il n'a plus besoin de travailler. Il exerce son "talent" comme on le lui demande.
ϟ LIFESTYLE : Il n'est pas à plaindre, au contraire.
ϟ HUNGER GAMES : non
ϟ RÉBELLION : indécis
ϟ COMPÉTENCES : PROTECTOR
MAY THE ODDS BE IN YOUR FAVOR
MessageSujet: Re: our hair is perfect while we're all getting shit-wrecked.   Mer 23 Mai - 13:37
La reine des gaffes en personne, ça, c'était bien vrai. Parfois, les mots allaient plus vite que ses propres pensées, si bien qu'elle se retrouvait à dire des choses parfaitement inappropriée, qu'elle venait à regretter par la suite. La dernière chose qu'elle voulait, c'était d'offenser Emma, et son amie semblait l'avoir remarqué, ce qui était une bonne chose. Après tout, elle ne considérait pas Gaby comme une petite soeur pour rien. Elle ressentait constamment le besoin de la protéger, et cela venait très certainement de ses allures fragiles. Au fond, elle n'était encore qu'une gamine, et Gaby ne parvenait pas à se souvenir de qui que ce soit qui ne l'ait pas considéré ainsi, en ressentant le besoin de la protéger des méfaits de la vie. Mais elle ne s'en plaignait pas. Finalement, c'était bien de se sentir en sécurité, grâce à ses amis, faute de pouvoir l'être grâce à sa famille." Oh, je ne sais pas Gaby. " commença Emma, d'un ton très léger, qui cherchait alors visiblement à rassurer Gabrielle. " Tu – " continua t-elle, sans pouvoir finir sa phrase, coupée par l'entrée d'une muette.

Aussi douce fut son entrée, Gaby ne put s'empêcher de sursauter à sa vue. Il y avait en cette femme, comme en tout autre avox, quelque chose qui la pétrifiait, comme si sa seule présence parvenait à lui rappeler toutes les horreurs proférées par le Capitole. Et, toujours, Gabrielle refusait de penser à cela. Elle préférait s'enfermer dans des illusions, essayant tant bien que mal de penser que leur gouvernement était juste et bon. Si elle ne pouvait s'y résoudre, elle tentait cependant avec une ardeur incroyable. Après tout pourquoi penser à la rébellion, si elle n'avait aucune intention d'y accéder? Elle pensait cela inutile, mais ne pouvait pas s'empêcher de souffrir tout de même de l'autorité du Capitole. Elle se rebellait en silence, par ses propres pensées. " Je me sens mal quand je la vois. Je ne suis pas certaine qu’un quelconque délit puisse être assez grave pour infliger une peine aussi atroce. " murmura Emma, visiblement très prise par ses pensées. Gaby approuvait absolument. Mais c'était bien la première fois qu'elle osait dire ce genre de choses à haute voix.


" Tu as raison, Emma. " Bien sur, elle était d'accord. Au fond, influençable comme elle était, elle aurait pu lui dire qu'elle avait raison si elle lui avait dit que le président Snow était le plus juste homme sur terre, ou si elle avait prôné que les Carrières étaient les meilleures personnes sur la planète. Emma était son modèle, sa grande soeur, son repère. Elle aimait penser comme elle, et puis, de toute façon, elle n'aurait jamais dit ni pensé cela. Seulement, cette fois, au delà de l'admiration qu'elle éprouvait pour la jeune blonde, c'était une réelle conviction qui était ancrée dans son âme qu'elle validait. Elle détestait qu'un quelconque mal soit infligé aux autres. Alors elle ne pouvait qu'approuver les paroles d'Emma, même si elle avait " Je ne suis pas sure qu'on puisse y faire quoi que ce soit. " souffla t-elle, comme si elle en était désolée. C'était la vérité. Bien que Gaby ait toujours aimé être positive et optimiste, elle savait que c'était peine perdu de pouvoir penser changer quoi que ce soit à l'attitude du Capitole. Après tout, il leur infligeait bien des jeux horribles où des adolescents devaient s'entre-tuer, pourquoi auraient-ils adoucis leurs châtiments envers les traîtres?

Spoiler:
 

_________________

    Celui qui recherche la vengeance devrait creuser deux tombes.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
CITOYEN DE PANEM
IDENTIFICATION PASS

Contenu sponsorisé
MessageSujet: Re: our hair is perfect while we're all getting shit-wrecked.   
Revenir en haut Aller en bas
 

our hair is perfect while we're all getting shit-wrecked.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 

 Sujets similaires

-
» picture perfect memories - nolà
» Perfect World
» Perfect night ♪
» « I'm not perfect but I keep trying...» ~ Mia.
» « Toi que j'appellais mon frère, comment peut tu autant me hair ? Est-ce vraiment ton désir ?» •• PV ISRAËL
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Daughter of Fire :: saison un, anciens RP-
Sauter vers: