Partagez | 
 

 BONNIE & ASHER ➹ where are you now ?

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
CITOYEN DE PANEM
avatar
IDENTIFICATION PASS

ϟ 1ERE MOISSON : 15/04/2012
ϟ MESSAGE : 239
ϟ AVATAR : Theo James
ϟ MULTICOMPTE : Rowan E. Morgenstern
ϟ DISTRICT : District 2
ϟ AGE : 23 ans
ϟ METIER : Mentor (66th HG), entraîneur et auteur (talent)
ϟ LIFESTYLE : Hadès vie désormais dans l’opulence mais il profite très peu de sa fortune personnelle
ϟ HUNGER GAMES : oui
ϟ RÉBELLION : indécis
ϟ COMPÉTENCES : LEADER
ADMINISTRATEUR DE DAUGHTER OF FIRE
MessageSujet: BONNIE & ASHER ➹ where are you now ?   Dim 2 Nov - 20:20



So you do care about her.
Frappe. Encore. Encore. Encore. Ses poings martelaient le sac de boxe avec une régularité qui confinait à celle d’un métronome. La transpiration ruisselait lentement le long de son torse, collant plus encore son tee-shirt à sa peau. Il était tard. Le gymnase avait fermé depuis des heures. Il était seul. Une solitude qui lui permettait d’exorciser la colère, les doutes qui le rongeaient. Il frappait, ses poings nus laissaient des traces sanglantes sur le cuir usé du punching-ball chaque coup remontait douloureusement le long de ses bras, meurtrissant ses épaules, ses biceps mais il ne s’arrêtait pas. Il ne pouvait pas. Il l’entendait encore. La voix de sa conscience qui le harcelait. L’exercice était le seul moyen de la faire taire, une voix qui avait les accents de celle de Bonnie. Frapper l’aidait à faire sortir cette voix de sa tête. Tu sais qu’elle n’a rien fait. Tu te souviens de cette nuit-là. Oui, il se souvenait. Comment oublier ? Il l'observait de loin, ne se mêlant pas à la foule de peur d'être importuné à nouveau. Hadès du District 2. Sa personnalité fascinait désormais bien plus les Capitolins que ses exploits dans l'Arène. La rumeur s'était propagé qu'il entraînait désormais les "Tributs" du Deux. Promesse de combats sanglants tels que lui-même en avait offert lorsqu'il avait été moissonné. Il l'observait de loin, veillant sur elle comme il l'avait promis à Samuel avant qu'il ne meure. Il la protégeait même ici, parmi les Capitolins. Bonne Basley faisant des mondanités au Capitole. Fascinant. Il y avait quelque chose de pervers à la regarder se confronter à ce monde qui était le sien désormais. Ce monde qu'il exécrait de toutes les cellules de son corps, ce monde qui lui fessait horreur et dont il rêvait à douze ans. Il soupira et passa une main lasse sur son visage fatigué. Son instinct le poussait à se tenir sur ses gardes et la présence d'autant de Capitolin mettait ses nerfs à rude épreuve. Il héla un serveur et avala une longue gorgée de cette boisson sirupeuse que les Capitolins appréciaient tant, un ersatz de champagne qui laissait un goût amer au fond de la gorge. Il ne la quittait pas des yeux, il ne le pouvait pas. Elle était belle, fleur fraîche parmi l’océan de fleurs tropicales du Capitole. Unique. Innocente aussi. Il s’en rendait compte à présent. Innocente et pourtant avide de connaître à son tour l’arène. Les jeux détruiraient tout cela... Le capitole la broierait et il ne pourrait la protéger de cela. Il frappa une fois de plus le sac de boxe. Lâchant un cri de rage. Il était tant qu’il rentre chez lui. Dans cette maison où tout lui rappelait Bonnie, après sa dernière visite. Où il était hanté par sa culpabilité et le goût de ses lèvres. Il devait rentrer.

Il était tard. La nuit était bien avancée et pourtant, il restait là. Devant sa machine à écrire, une bouteille d’alcool de contrebande non loin de sa main. Les démons étaient revenus. Une fois les signes de son épuisement lavés par l’eau glacé d’une douche, ils étaient revenus. Où était-elle ? Pourquoi n’avait-il pas pu la protéger ? Le regard torve il fixait la machine à écrire sans la voir. Il n’avait plus écrit depuis ce jour où elle était venue chez lui, sous la pluie. Il ne pouvait pas écrire sans savoir quel destin était le sien. La journée il arrivait à maintenir cette angoisse, sa peur loin de sa conscience, en la noyant sous le travail mais la nuit, lorsqu’il se retrouvait dans cette maison, il ne pouvait plus l’ignorer. Le communicateur posé sur son bureau clignotait, attirant son attention sur un appel vidéo venant de l’extérieur. Il soupira, reposa son verre et accepta l’appel d’une pression sur le récepteur. « Chez moi je peux boire sans recevoir vos sermons Reynolds, laissez-moi tranquille ce soir. » Marmonna-t-il en tournant son fauteuil face à l’écran. La seconde suivante il pressait presque son visage à l’écran. « Bonnie. » sa voix n’était qu’un murmure rauque et chargé d’inquiétude et de soulagement. « Bonnie. »


_________________

Fear doesn't shut you down ; it wakes you up

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 

BONNIE & ASHER ➹ where are you now ?

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 

 Sujets similaires

-
» Episode 5: Bonnie and Clyde.
» Bonnie Wright [Validée par Samira]
» Bonnie の Elle comptait les jours. Elle comptait les nuits. Et son coeur se tordait à la faire hurler.
» asher ∞ call me a safe bet i'm betting i'm not
» What about playing chess?
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Daughter of Fire :: L'UNION DU CAPITOLE :: district deux :: carrières :: REYNOLD'S TRAINING-
Sauter vers: