Partagez | 
 

 BLISS ❆ blow the embers

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
CITOYEN DE PANEM
avatar
IDENTIFICATION PASS

Invité
Invité
MessageSujet: BLISS ❆ blow the embers   Ven 30 Nov - 8:07


BLISS-ARYA NIRVANA SKENANDORE

dix-sept ans ϟ district 9 ϟ anna christine speckhart

PRENOM(S) ϟ bliss-arya nirvana ; NOM ϟ skenandore ; DATE DE NAISSANCE & AGE ϟ dix-huit août, dix-sept ans ; DISTRICT ϟ neuf ; METIER ϟ en semaine, étudiante, et en fin de semaine, ouvrière. tous les matins, par contre, la chasse m'appelle, sans quoi je doute que nous pourrions nous nourrir ; SITUATION CIVILE ϟ célibataire ; ALLEGEANCE ϟ je n'aime pas le capitole, entendons-nous là-dessus. par contre, la perspective d'une guerre civile - ne nous le cachons pas, une rébellion est une guerre civile - est loin de m'enchanter. je n'ai pas envie de me méfier de mes propres voisins, déjà que je ne peux pas dire mon opinion à voix haute. GROUPE ϟ sacrified lambs CREDIT ϟ TUMBLR (parce qu'en fait c'est inconnu ~)


réponds aux questions de Caesar
QUE PENSEZ-VOUS DU CAPITOLE ? ET DEPUIS L'ATTENTAT ? c'est une question piège? je vais être enregistrée, c'est ça, et tout ce que je dirai sera retenu contre moi? super. de toute façon, je ne vois pas trop ce que vous pourriez me faire. bon, pour commencer, je suis pas sado-maso. du coup, quand quelqu'un s'amuse à me taper dessus en se reposant confortablement dans son coin, j'ai une légère tendance à mal réagir, surtout à cause de mes problèmes de violence refoulée et d'hyperactivité. nul besoin de vous expliquer comment ça marche; le capitole se rit de nous, me force à travailler tellement que j'ai dû passer au travers de deux dépressions (et accessoirement un nouveau passe-temps, l'auto-mutilation), eh bien on s'entend que je ne suis pas leur plus grande partisane. woah, n'allez pas trop fort non plus : je n'ai rien à voir avec les rebelles. pour moi, ils sont tout aussi coupables. tuer, peu importe qui est la victime, c'est quand même tuer, surtout que dans les deux camps, l'opinion n'est pas généralisée. ainsi, en bombardant le capitole, les insurgés massacrent aussi certaines personnes qui partagent leur point de vue, un massacre dit « nécessaire ». il est temps que les deux ennemis s'affrontent face à face et qu'ils arrêtent de se défouler sur les civils, à la fin, on a rien demandé, nous.
QUEL EST VOTRE AVIS SUR LES JEUX ? le concept même est barbare, mais ce n'est pas une telle affirmation qui changera grand-chose à ma survie si je suis moissonnée. certes, je n'attends pas ce moment avec impatience, je le redoute, même, car mes parents n'ont que moi comme fille et je doute qu'ils supporteraient ma mort. pourtant, j'ai ce désir en moi, aussi animal qu'humain, d'expérimenter cela. c'est complètement ridicule, et même honteux, je l'avoue, mais une part de moi-même a toujours été fascinée par le danger, l'aventure, l'action. risquer ma vie tous les matins pour aller chasser, et pendant une semaine entière pour ramasser suffisamment de viande pour l'hiver, toute cette activité n'a pas été choisie pour rien. elle m'apporte une certaine préparation, et comble ce désir d'adrénaline qui sommeille en moi depuis toujours, tout en me mettant en communion avec une nature qui a presque disparu dans mon district. je suis sûre que si je suis pigée, j'ai une chance de m'en sortir. il faut juste que le destin le choisisse lui-même.
RÉCEMMENT, LE CAPITOLE A SUBI UN ATTENTAT LORS DE LA FÊTE DU PRINTEMPS. QU'EN PENSEZ-VOUS ? hum, propagande. premier mot qui m'est venu à l'esprit. les rebelles sont trop peureux pour faire une quelconque action de cette envergure, préférant raser les quartiers résidentiels de temps à autres que de s'attaquer au coeur du problème. de plus, les prétendus terroristes sont la preuve qu'on se fout de notre gueule: voire qu'une carrière et qu'un ancien vainqueur, visiblement favorables au régime, auraient fait cela. de plus, ils sont accompagnés de deux bleus en survie, soit une petite soeur de gagnante vivant donc dans le luxe et l'oisiveté et le gars le plus malchanceux de panem, suffisamment en tout cas pour se retrouver dans cette histoire. et nous faire croire que ces gens-là ont réussi à organiser l'attentat... en une semaine? on nous prend pour des cons? snow peut tenter de nous faire croire ce qu'il veut, mais j'embarque pas.
QU'AURAIS REPRESENTE OU REPRESENTERAIS POUR VOUS DE PARTICIPER AUX JEUX ? je n'en sais rien. honnêtement, je me suis souvent posé cette question, et je suis mitigée entre deux réactions, qui interviendront au hasard rendue là. la première, le cataclysme. l'impression que tout ce que j'ai entrepris est consumé vers le néant. que je doive abandonner tous ceux qui me sont chers, tous ceux qui ont vécu autour de moi, et en même temps condamner mes parents à une torture psychologiques atroce. je ne me plains jamais, alors ils ne savent même pas au travers de quoi je suis déjà passée, et ils me croient douce et innocente, alors que penseront-ils de leur chérie dans la sanglante compétition? la seconde, l'excitation. on me donne l'opportunité de devenir riche, célèbre, mais surtout, de vivre une aventure qui ne me sera jamais offerte à nouveau. l'adrénaline, douce drogue qui coule dans mes veines, sera à fond, et je ne pourrais jamais reproduire le sentiment qu'elle me donnerait, pas même en chasse ou lorsque le patron vient vérifier si le travail à l'usine est bien fait.
QUELS SERAIENT VOS ATOUTS DANS L’ARENE ? Eh bien... J'en ai quand même beaucoup. Si j'ai de la difficulté à survivre dans la vie normale, j'ai plutôt confiance en mes chances en cas de milieu hostile et de participants souhaitant avidement ma mort. Pour commencer, je suis plutôt endurante. Pas côté effort physique, non, même que pour cela je suis plutôt en handicap flagrant, mais par rapport à la douleur, au froid, à la faim et à la fatigue. Dans les conditions dans lesquelles je vis quotidiennement depuis que j'ai huit ans à peine, âge auquel j'ai dû commencer le travail dans les usines lorsque je n'avais pas cours, j'ai été formée à endurer mille coups et conditions exécrables pour recevoir un salaire ridicule qui m'apporterait un minimum d'argent. Bien entendu, j'ai fini par comprendre que cet argent devrait plutôt aller pour autre chose que la nourriture, comme des vêtements ou des clous, et que ma subsistance devrait être ma propre responsabilité. Ainsi, je sais chasser depuis mes treize ans. J'ai subtilement volé du fil et du verre à l'usine, et je suis allée demander au braconnier de mon quartier de me montrer comment me fabriquer un arc et des flèches. Le processus a été long, et surtout ardu. Chaque jour, je devais cacher du matériel de l'usine dans mes poches, si bien qu'à un moment, le patron s'est douté de quelque chose. À chaque fois, j'ai réussi à faire incriminer quelqu'un d'autre que moi, me sauvant la peau de justesse, mais faisant fouetter quelqu'un d'autre à ma place. C'est horrible, je sais. Mais parfois, des sacrifices sont nécessaires. J'essayais de me racheter par la suite en faisant les tâches des gens qui avaient écopé mes sentences à ma place, ce qui ne valait pas grand-chose, certes, mais qui était une début. Je venais aussi leur offrir du gibier, par après. Tout cela pour dire que j'ai fini par avoir mon premier arc à treize ans, et que je connais donc les rudiments de cette arme que je manie avec aisance et plaisir. Plus qu'une nécessité, la chasse est un véritable plaisir, pour moi, me permettant de sortir du district et d'explorer l'adrénaline qui sommeille en moi. Je suis également très rapide, bien que je ne coure pas très longtemps, et plutôt souple et agile. Grimper, faire des acrobaties, éviter les coups des bagarres que j'attire comme des mouches, tout cela fait partie de mon quotidien. Pour finir, je suis dotée d'un très bon instinct, d'une ingéniosité qui se présente dans ce genre de situation, comme lorsque je me suis mise à fabriquer presque tout ce qui compose mes biens matériels, de mon arc à la table de la cuisine, au grand bonheur de mes parents. Petit problème, par contre : à cause de la fatigue de mes nombreuses activités et du stress constant, je suis très fragile psychologiquement, et bien que je me cache sous un visage souriant et rieur, à l'intérieur, je peux être dévastée ou en train de vous tuer quatre fois. En même temps.
QUEL SERAIT L'OBJET PERSONNEL QUE VOUS EMPORTERIEZ DANS L’ARENE ? Un macaron représentant un bonhomme sourire. Je l'ai vu un jour, traînant dans l'usine, et je n'ai pas pu résister. Son jaune décoloré me fait retrouver le bonheur, son épine qui me permet de l'accrocher où je veux me rappelle le dur labeur que j'ai toujours dû essuyer pour survivre (et ce, malgré le fait que mes parents sont persuadés que je ne fais rien de constructif de ma vie), mais plus que tout, la grimace me donne une solide leçon de vie: peu importe les situations, peu importe les épreuves que je devrai traverser, même dans les moments les plus noirs que la vie peut m'offrir, si je garde le sourire et apprend à rire de la situation, je triompherai toujours, comme ce petit macaron qui a survécu au piétinement de centaines d'ouvriers au dos ployé sous l'effort.
QUE PENSEZ-VOUS DE LA SPECIALISATION DE VOTRE DISTRICT, DE VOTRE NIVEAU DE VIE ? Aucun commentaire. Bon, d'accord, j'en ai quelques uns. Pourquoi? Pourquoi est-ce que j'ai dû naître dans l'une des zones les plus glaciales de Panem, tout en devant travailler jusqu'à m'en rompre le cou pour faire divers objets qui ne me reviendront même pas? Même les agriculteurs des campagnes ont eu plus de chance. Je me sens égoïste lorsque j'affirme cela, mais bon sang, avec le nombre d'accidents de travail si élevé que l'on en vient à organiser une fête pour chaque semaine sans morts, c'est assez exagéré. J'ai juste envie de tout lâcher, et d'aller vivre ailleurs. Peut-être au District Quatre, là où il fait beau et chaud, où il fait bon vivre et où tout le monde est riche et bien nourri. Pour le moment, je trouve juste les conditions exécrables, même si je ne peux rien faire pour le changer, à part peut-être me laisser mourir de faim, ce dont je ne me risquerai pas à faire.


entrez dans l'arène
ϟ PSEUDO appelez-moi héloïse, j'ai pas vraiment de pseudo défini
ϟ AGE sweet sixteen
ϟ COMMENT AS-TU CONNU LE FORUM ? PRD
ϟ AS-TU LU LA TRILOGIE ? Deux fois en français et une fois en anglais
ϟ CODE « In the Hunger Games, you win or you lose » ou un truc du genre, j'ai oublié OwO
ϟ COMMENTAIRES ? est-ce qu'il est trop tard si je veux aller me faire charcuter joyeusement en tant que jeune tributette du Neuf? D:
Revenir en haut Aller en bas
CITOYEN DE PANEM
avatar
IDENTIFICATION PASS

Invité
Invité
MessageSujet: Re: BLISS ❆ blow the embers   Ven 30 Nov - 8:08



« Je les ai tués.
- Non, Sawda. Tu nous a gardées en vie. » - INCENDIES


don't get lost into the woods
Si je suis en train d'écrire dans ce cahier, étant si désespérée que j'ai dû le piquer à la secrétaire de l'usine qui se fera encore engueuler à cause de moi, c'est que j'ai besoin de me rappeler de qui je suis, car il est des moments où je l'oublie moi-même. Je m'appelle Bliss-Arya Nirvana Skenandore. En général, on ne m'appelle que Bliss. C'est supposé vouloir dire joie, mais la joie est une chose qui m'échappe bien souvent des mains, ces derniers jours, malgré mon désir obstiné de la garder près de moi. J'ai dix-sept ans depuis déjà presque un an, et alors qu'approche la Moisson, je me dis qu'il se pourrait que je garde cet âge à jamais. Je suis la fille de Gaius Austen Skenandore et de Sybil Ethel Tichborne. Je sais parfaitement que je ne suis pas leur vraie fille, même s'ils s'obstinent pour me prouver le contraire. Or, mes yeux et cheveux noirs font tache dans cette lignée de blonds platine aux yeux bleus presque argentés, même si les Skenandore ont perdu leurs couleurs depuis des décennies. De toute façon, mon coin du District 9 ne sait pas garder un secret. Ce n'est pas qu'ils ne veulent pas, au contraire, c'est juste que la notion de subtilité est inexistante. Ma mère est une prostituée morte d'overdose, et mon père est tout simplement inconnu. Absolument rien d'inconnu, et puis de toute façon je m'en fiche, car ce sont les Skenandore qui m'ont élevée.

Si vous croyez que je m'entends bien avec eux, vous avez tort. Je n'ai aucune animosité à leur égard non plus. Il sont juste de ces gens qui ne voient que le bien ou que le mal, sans nuances de gris entre les deux. Ainsi, pour eux, je suis une charmante petite fille, douce et amicale, alors que j'ai pris l'habitude de me couper depuis mes seize ans pour faire évacuer le stress et que je tue des animaux quotidiennement. Je suppose qu'ils se disent que je vais acheter le tout chez quelqu'un d'autre, me croyant incapable de faire ce genre de travail. Ils ne savent pas non plus que j'écris pour me libérer de la pression et de la vie quotidienne, et encore moins que je sois attirée par toutes les formes d'art, si seulement je pouvais me payer du matériel. Mais le plus drôle, chez les Skenandore, c'est leur impression que je ne fais rien de constructif, et que je passe ma vie à ne rien faire du tout. Moi qui jongle entre deux boulots et les études, qui ne peut supporter plus d'une heure de réveil après le repas du soir, je serais en train de passer ma vie à regarder les étoiles et à m'amuser en pensant aux garçons. Si seulement. Malgré tout, je les aime, et tente de prendre soin d'eux du mieux que je le peux. Ils commencent à se faire vieux.

Côté physique, je suis plus grande que la moyenne, mais pas de tant. Par contre, je suis loin de me montrer imposante, étant si maigre qu'on aurait l'impression que me casser suffirait à une simple torsion du poignet. Mes cheveux et mes yeux sont tous deux d'ébène, donnant une couleur lilliale à ma peau fatiguée. L'on remarque facilement de nombreuses cicatrices et traces de fatigue, notamment les cernes sous mes yeux et les marques des dangers du boulot. Sur mon avant-bras gauche, toutefois, on peut admirer le travail de dix-sept ans de colère refoulée contre moi-même, raison pour laquelle je revêt très rarement des vêtements m'exposant à tous. J'ai un petit nez un peu retroussé, éclaboussé de taches de rousseur qui me donnent un air enfantin, ainsi que des pommettes et une bouche roses, enlevant encore plus de la crédibilité que je pourrais avoir. Je joue la carte de la jeune fille douce et innocente, alors, attendant le meilleur moment pour frapper.

Je trouve le temps d'avoir le béguin pour un jeune homme de l'école. C'est complètement stupide, je devrais penser à autre chose, pourtant ce sentiment ringard me colle au cerveau comme un virus parasitaire, me distrayant lors de mes parties de chasse quotidiennes. Je suis sur le bord de débarquer en classe avec mon arc et de lui ficher une flèche entre les deux yeux, histoire qu'il laisse mes pensées tranquilles. Malgré tout, je reste dans la coupe de ce Pryor Salmons, et ça me fout les jetons. Je ne sais que penser de cette situation précaire, et tout ce que je fais pour le moment, c'est l'ignorer du mieux que je le peux. Lorsqu'on vit une vie comme la mienne, ce genre de préoccupations ne devraient pas exister.

Ces derniers temps, la vie est rendue plutôt lourde, au Neuf. J'ai entendu dire que cette année, la Moisson allait devoir se passer au Sept, et nous devons donc préparer les bagages. Je suis mitigée entre l'excitation de visiter l'autre district forestier de Panem et la peur étrange qu'une autre catastrophe ne nous tombe dessus avec cette fusion des zones, dans lesquelles nous sommes classées « sous surveillance ». Je crains que les choses ne s'empirent au fur et à mesure que les choses continueront, surtout avec la montée de la révolte et les nouveaux Hunger Games. J'ai l'impression que chacun des deux camps s'amuse à jeter de l'huile sur le feu, et dans le feu, eh bien il y a nous, les citoyens, les innocents, qui n'avons jamais rien demandé dans cette histoire. J'ai le sentiment indistinct que ce qui s'en vient sera bien pire que tout ce que je peux imaginer, et dieu sait que j'ai de l'imagination à revendre.

Je crains de devoir laisser l'écriture pour ce soir. Mère a dû m'entendre griffonner ou a vu la lumière de la lampe, car je l'entends qui monte les escaliers de sa particulière démarche légère. J'aurais aimé pouvoir m'étaler plus amplement, mais je ne sais que dire de plus, et de toute façon mon temps est compté.

À moi-même;
Bliss.


Revenir en haut Aller en bas
CITOYEN DE PANEM
avatar
IDENTIFICATION PASS

Invité
Invité
MessageSujet: Re: BLISS ❆ blow the embers   Ven 30 Nov - 8:08
À vous, vieilles bananes
Revenir en haut Aller en bas
CITOYEN DE PANEM
avatar
IDENTIFICATION PASS

ϟ 1ERE MOISSON : 26/02/2012
ϟ MESSAGE : 1155
ϟ AVATAR : Liam Hemsworth
ϟ DISTRICT : Originaire du 4, il est est actuellement un fugitif dans le 13.
ϟ AGE : 25 ans. Il a gagné la 64ème édition des jeux à 14 ans.
ϟ METIER : Il est assigné à l'intendance dans le 13, en cuisine.
ϟ LIFESTYLE : Le niveau de vie est correct et surtout équitable à chaque habitant, merci le 13. Mais sachant qu'il est un vainqueur et qu'il est originaire d'un district assez riche, il n'a jamais eu à se plaindre.
ϟ HUNGER GAMES : non
ϟ RÉBELLION : pour
ϟ COMPÉTENCES : SURVIVOR
MODÉRATEUR DE DAUGHTER OF FIRE
MessageSujet: Re: BLISS ❆ blow the embers   Ven 30 Nov - 10:35
Magnifique avatar Bienvenue parmi nous jeune demoiselle

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
CITOYEN DE PANEM
avatar
IDENTIFICATION PASS

Invité
Invité
MessageSujet: Re: BLISS ❆ blow the embers   Ven 30 Nov - 11:32
Bienvenue parmi nous !
Revenir en haut Aller en bas
CITOYEN DE PANEM
avatar
IDENTIFICATION PASS

Invité
Invité
MessageSujet: Re: BLISS ❆ blow the embers   Ven 30 Nov - 14:53
Han merci les poils

Popplewell et Hemsworth, omg, this is heaven
Revenir en haut Aller en bas
CITOYEN DE PANEM
avatar
IDENTIFICATION PASS

ϟ 1ERE MOISSON : 23/08/2012
ϟ MESSAGE : 545
ϟ AVATAR : Sam Worthington (guardianangel)
ϟ MULTICOMPTE : Théodore M. Hymes
ϟ DISTRICT : quatre - réside désormais au Capitole
ϟ AGE : 23
ϟ METIER : Journaliste et Mentor (71èmes HG) - A un talent caché pour le dessin.
ϟ LIFESTYLE : excellentes, un peu trop à son goût d'ailleurs. Mais pour tout dire, il ne crache pas dessus, bien au contraire...
ϟ HUNGER GAMES : oui
ϟ RÉBELLION : contre
ϟ COMPÉTENCES : SURVIVOR
MODÉRATEUR DE DAUGHTER OF FIRE
MessageSujet: Re: BLISS ❆ blow the embers   Ven 30 Nov - 15:30
Nienbevue !

_________________
Qui parle de vaincre ? Ce qui compte c'est de survivre.
« L'être humain cherche, tout compte fait, davantage à survivre qu'à vivre. Or survivre, c'est exister sans vivre... et c'est déjà mourir. » ►  Frédéric Lenoir.

(c) northern lights.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
CITOYEN DE PANEM
avatar
IDENTIFICATION PASS

Invité
Invité
MessageSujet: Re: BLISS ❆ blow the embers   Ven 30 Nov - 16:19
Thank youuuuuuuu *Q* \o/
Revenir en haut Aller en bas
CITOYEN DE PANEM
avatar
IDENTIFICATION PASS

Invité
Invité
MessageSujet: Re: BLISS ❆ blow the embers   Ven 30 Nov - 19:19
bienvenue Smile
Revenir en haut Aller en bas
CITOYEN DE PANEM
avatar
IDENTIFICATION PASS

Invité
Invité
MessageSujet: Re: BLISS ❆ blow the embers   Ven 30 Nov - 21:10
BIENVENUUUUE
Revenir en haut Aller en bas
CITOYEN DE PANEM
avatar
IDENTIFICATION PASS

Invité
Invité
MessageSujet: Re: BLISS ❆ blow the embers   Ven 30 Nov - 21:52
Merci vous deuuuux
Revenir en haut Aller en bas
CITOYEN DE PANEM
avatar
IDENTIFICATION PASS

ϟ 1ERE MOISSON : 18/02/2012
ϟ MESSAGE : 1384
ϟ AVATAR : Jennifer Lawrence
ϟ MULTICOMPTE : A. Hadès Yaxley / Daniel Brunet
ϟ DISTRICT : District 12 actuellement prisonnière du 11
ϟ AGE : 21 ans
ϟ METIER : en fuite
ϟ LIFESTYLE : Difficiles mais subvient à ses besoins
ϟ HUNGER GAMES : oui
ϟ RÉBELLION : pour
ϟ COMPÉTENCES : HUNTER
ADMINISTRATRICE DE DAUGHTER OF FIRE
MessageSujet: Re: BLISS ❆ blow the embers   Sam 1 Déc - 10:43
Ah Anna ... Que de bons souvenirs.
Je valide

_________________

MY BROTHER DIED FOR US. FOR FREEDOM.
There’s a limit to your love like a waterfall in slow motion like a map with no ocean. There’s a limit to your love your love, your love, your love.  There’s a limit to you care, so carelessly there, is it truth or dare. There’s a limit to your care.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
CITOYEN DE PANEM
avatar
IDENTIFICATION PASS

Invité
Invité
MessageSujet: Re: BLISS ❆ blow the embers   Dim 2 Déc - 2:14
YOUPIIIIIIIIIIIIIIIIIIIII
Revenir en haut Aller en bas
CITOYEN DE PANEM
IDENTIFICATION PASS

Contenu sponsorisé
MessageSujet: Re: BLISS ❆ blow the embers   
Revenir en haut Aller en bas
 

BLISS ❆ blow the embers

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 

 Sujets similaires

-
» Blow me one last kiss (Bliss)
» [Fiche d'île] Royaume de Bliss
» La leçon des pattes de lapins [suite à Bliss]
» Embers of War
» blow kiss, fire gun
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Daughter of Fire :: saison un, fiches.-
Sauter vers: